10 choses à savoir mercredi

Publié le 14/12/2016 à 08:31, mis à jour le 14/12/2016 à 11:29

10 choses à savoir mercredi

Publié le 14/12/2016 à 08:31, mis à jour le 14/12/2016 à 11:29

Photo: Charles Desgroseilliers

Bon mercredi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce mercredi 14 décembre.

1-Costco lance aujourd’hui les travaux d’un centre qui pourrait anéantir le marché de certains distributeurs canadiens. Le géant américain de la distribution tient une cérémonie pour souligner les débuts de la construction à Toronto de son premier centre d’affaires du pays, lequel pourrait créer une rupture pour les fournisseurs d’aliments, de produits de bureau, de restauration ou encore de nettoyage, écrit le Financial Post. Burce Winder, consultant pour Retail Advisors Network, est catégorique: «cela[le centre d’affaires de Costco] pourrait dévaster certains distributeurs de produits en gros». Il précise que le magasin des magasins de Costco(Nasdaq, COST) entrera en concurrence avec Grand and Toy, Bureau en gros(Staples), Sysco Canada, Teknion et d’autres fabricants et distributeurs bien implantés au Canada. Le Costco Business Center rivalisera aussi avec Amazon Canada dans les catégories d’épicerie sèche, la technologie et le papier. Costco offrira un service de livraison à partir de sa propre flotte de camions. Le hic pour les grossistes, c’est que Costco devrait se prendre une marge bénéficiaire bien plus faible que celle qu’ils se réservent. Nous ne savons pas si Costco ouvrira éventuellement un tel centre au Québec, mais les distributeurs de la province ont tout intérêt à s’y préparer.

2-Besoin de motiver vos employés? Inspirez-vous de cette mesure particulièrement populaire dans la Silicon Valley. Une étude du Harvard Business Review indique que le partage des bénéfices avec les employés améliore notablement la productivité et la satisfaction au travail. Pas surprenant que les fondateurs de start-ups proposent souvent des participations dans leur entreprise à leurs premiers employés: ils sont essentiels au succès de l’entreprise, et en les faisant participer au capital, c’est une façon d’exiger un effort supplémentaire de leur part. «Ce sentiment de réciprocité est lié à une impression de justice et d’équité entre le boulot effectué et la récompense, ce qui génère une plus grande loyauté (de la part de l’employé) qu’une simple augmentation ou une prime annuelle ne permet pas», lit-on. Cela dit, il y a un bémol à cette corrélation: peut-être est-ce que pour le moment, ce ne sont que les «bons» employés et les «bonnes» entreprises qui adoptent cette forme de rémunération, ce qui explique son succès.

3-«Si vous ne payez rien pour le produit, vous êtes le produit». Voilà le message livré par une équipe de chercheurs espagnols. Ces derniers ont développé le Facebook Data Valuation Tool, un outil capable de quantifier la somme d’argent que vous générez sur le réseau social en temps réel. Les créateurs de FDVT tentent ainsi de sensibiliser les utilisateurs à la valeur économique de leurs données, «c’est-à-dire ce que vous croyez être votre vie privée», traduit le site spécialisé Siècle Digital. Comment est-ce calculé? Le FDVT mesure «simplement» les impressions des publications commanditées ainsi que les clics sur ces dernières. Deux moyens de paiement que vous pouvez choisir en tant qu’annonceur. Et le montant estimé augmente très rapidement, faites le test! Et pour remettre les éléments en contexte, en 2014, la publicité en ligne avait généré près de 50 milliards de dollars de revenus rien qu’aux États-Unis, indiquait dans un récent rapport  l’organisation Interactive Advertising Bureau. Il faut dire que l’avantage d’une plate-forme comme Facebook permet de cibler assez précisément un public, contrairement aux campagnes papier ou télé. La question «combien je rapporte à Facebook» n'en ressort que plus légitime. Et les développeurs de FDVT essaient d'y répondre.

4-Vous pourrez désormais officiellement acheter les produits des start-ups montréalaises. Annoncé en grande pompe en janvier dernier, la boutique Neoshop du Quartier de l’innovation sera officiellement inaugurée ce vendredi. Établie au sud de la rue Peel, à Montréal, la boutique présente une cinquantaine de produits provenant d’entreprises en démarrage locales, et permet aux consommateurs de les voir, les essayer puis, évidemment, les acheter. L’initiative s’inspire des boutiques du même nom déjà présentes en France. La Neoshop montréalaise est d’ailleurs la première du genre en Amérique du Nord. «(Les gens) seront invités à offrir leurs commentaires, observations et suggestions sur les produits. Le rôle de Neoshop sera ensuite d’acheminer ces idées vers les start-ups, qui pourront dès lors s’en servir pour adapter leurs démarches de commercialisation», lit-on sur le site de la boutique. Alors, serez-vous acheteurs ou vendeurs?

5-Les avions, ces «gros appareils mobiles volants», prochaines cibles des cyberpirates? Attachez vos ceintures, il va y avoir des turbulences! S’il y a une chose à retenir de 2016 sur le plan technologique, c’est que les cyberattaques sont de plus en plus puissantes et n’épargnent à peu près aucune industrie. Le secteur de l’aviation n’y fait pas exception, dit le site ZDNet, qui évalue les conséquences potentielles de cette grande menace qui plane sur les transporteurs aériens. Si jusqu’à présent les intrusions dans les systèmes informatiques des aéroports ou des sociétés aériennes n’ont fait aucune victime, ce n’est qu’une question de temps avant que les attaques des pirates ne fassent des dégâts plus importants qu’une annulation de vol ou une longue file d’attente, estiment des experts en sécurité. Le stratège Kevin Bocek, de Venafi, affirme que les systèmes informatiques des transporteurs aériens sont «plus vulnérables aux attaques que ceux des banques ou des détaillants», et qu’ils doivent être mis aux normes de sécurité actuelles. Les systèmes de divertissement et de Wi-Fi qui se trouvent à bord pourraient entre autres être ciblés par les pirates. Bref, l’industrie aérienne semble avoir un certain retard à combler pour assurer la sécurité totale des passagers. Espérons que le message va passer.

6-Les Bourses ouvrent sur une note hésitante mercredi, en ce jour où la Réserve fédérale américaine (Fed) devrait annoncer une hausse de son taux directeur. L'indice S&P 500 cède 0,02%, le Dow Jones recule de 0,03% et le Nasdaq ajoute 0,07% dans les négociations précédant l’ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec se replie de 1,5% sous les 55$US. Lisez notre revue de marché complète.

7-Le fédéral pourrait demander à Postes Canada de créer un réseau social pancanadien. En 2016! Un rapport remis hier au gouvernement fédéral par le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires (OGGO) sur l’avenir du service postal national conclut: «Postes Canada pourrait mettre en place un réseau social canadien, avec service d’authentification, adresse courriel et registre blockchain pour le bénéfice de tous les Canadien(ne)s. Le comité pense que Postes Canada pourrait utiliser ses installations physiques comme points centraux pour offrir aux régions rurales un service à haut débit de plus en plus essentiel, ainsi qu’un service sans fil, de façon sécuritaire, en vue d’aider à «identifier de façon fiable les diverses parties sur Internet». De quoi faire sursauter les experts du numérique partout au pays. «C’est ce qui arrive quand les gouvernements se succèdent et n’arrivent pas à établir une stratégie numérique cohérente», résume Mark Goldberg, consultant reconnu en télécommunications au pays. Remarquez, un réseau social canadien, ce serait intéressant à voir.

8-La Google car est morte, vive Waymo! Google a dévoilé mardi le nom officiel de son projet dans le domaine des voitures autonomes, Waymo LLC. Cette entreprise sera une division distincte d'Alphabet(Nasdaq, GOOG). Le géant techno californien semble laisser de côté pour le moment l'idée de mettre au point ses propres voitures. Il travaillera plutôt avec des partenaires afin d'implanter sa technologie de conduite autonome dans des véhicules traditionnels. «Nous sommes une entreprise de technologie de conduite autonome, pas un fabricant de voitures», a précisé le président de Waymo, John Krafcik. Le Wall Street Journal, qui présente la nouvelle entreprise dans le vidéo ci-bas, ajoute que Waymo pourrait permettre au grand public de tester sa technologie prochainement. Cette intention montre que la technologie de conduite autonome devient commercialement viable, mais on ne sait toutefois pas comment Waymo compte réaliser des revenus. Autopartage, logistique, transport par camion, licence auprès des constructeurs automobiles actuels? À suivre.

 

9-À l’agenda mercredi, le premier ministre Philippe Couillard, le député fédéral de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, ainsi que le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin, prennent part à une annonce concernant l'entreprise Serres Toundra(15h30, 4190, route Saint-Eusèbe). Le maire de Montréal, Denis Coderre, assiste à une démonstration de la part de deux athlètes de sport motorisé, afin de dévoiler une activité dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal(12h, îlot Clark). L'Institut sur la diversité ainsi que Concertation Montréal tiennent une discussion sur des projets de recherche et des pratiques exemplaires en matière de diversité. Les participants seront Marie-Ève Brunet, présidente de Concertation Montréal, Wendy Cukier, directrice de l'Institut sur la diversité de l'Université Ryerson, ainsi que Suzanne Gagnon, professeurs adjointe en comportement organisationnel à la Faculté de gestion Desautels de l'Université McGill(10h30, 1550, rue Metcalfe).

10-Snoozer compulsifs, voici peut-être la solution pour vous forcer à vous lever sans appuyer sur le rappel de sonnerie 10 fois de suite. Tech Insider braque les projecteurs sur le Ruggie, un réveil-matin particulier. Pour mettre fin à la sonnerie du gadget équipé de capteurs, vous devez vous lever du lit et rester sur l’appareil pendant au moins trois secondes. Vous pouvez même personnaliser le message qui vous incite à vous lever. Vendu à 79$, le Ruggie pourrait être le cadeau idéal pour votre conjoint qui est toujours à la course à cause de ses innombrables rappels de sonnerie.

Sources: Les Affaires, communiqués, Harvard Business Review, PC, Wall Street Journal, Financial Post, ZDNet, Tech Insider.

À la une

Bourse: Wall Street boosté par Facebook

Mis à jour à 18:56 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a limité ses pertes grâce au secteur des technos.

Alphabet déçoit avec des revenus et un bénéfice net inférieurs aux attentes

16:34 | AFP

Son titre perdait plus de 4% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

Amazon dépasse les attentes avec plus de 149G$ de chiffre d’affaires au 4T

16:29 | AFP

À Wall Street, son titre perdait plus de 4% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.