10 choses à savoir mercredi

Publié le 27/04/2016 à 07:45, mis à jour le 27/04/2016 à 10:12

10 choses à savoir mercredi

Publié le 27/04/2016 à 07:45, mis à jour le 27/04/2016 à 10:12

Par Yannick Clérouin et Julien Abadie

Bon mercredi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce mercredi 27 avril.

1-La plupart des entreprises embauchent des individus puis les fait travailler en équipe. Avec tous les risques de compatibilité professionnelle et d'entente personnelle que cela comporte. La start-up de paiement en ligne Stripe a décidé de pallier ce problème en vous proposant de vous embaucher… avec vos collègues favoris! Selon Quartz, l'entreprise a lancé son opération «Bring your own team» en début de semaine et vous propose d'appliquer avec jusqu'à 5 de vos collaborateurs préférés à la centaine de postes qu'elle propose. Poussant la logique jusqu'au bout, les offres d'emploi et de salaire seront adressées au groupe en entier, chaque candidat pouvant évidemment choisir d'accepter ou de refuser l'offre individuellement. En revanche, un individu seul ne pourra pas être embauché si le reste de l'équipe est éliminé. «Nous avions déjà cette intuition que les recrutements standards dans la Silicon Valley n'étaient pas adaptés, explique le PDG de Stripe Patrick Collison. Ils surestiment les qualifications (…) et sous-estiment la perspective du travail d'équipe.» Selon lui, cette nouvelle manière de recruter en groupe va permettre par ailleurs de considérer des candidats qui d'ordinaire ne l'étaient pas parce qu'ils ne rentraient pas dans le moule et ne cadraient pas exactement avec les attentes. Or, l'entreprise a fini par réaliser que ses meilleurs éléments étaient justement ceux qui avaient des parcours exotiques, comme cette jeune femme avec un diplôme d'économie et seulement une année d'expérience en programmation. À méditer.

2-Vous avez sans doute déjà envoyé un SMS que vous avez immédiatement regretté. Tout le monde a vécu ce sentiment désagréable, que ce soit à cause d'une faute d'orthographe, d'un mauvais destinataire ou tout simplement à cause d'une formulation malheureuse. Désormais, il y a une solution, et elle s'appelle Privates. Cette application de messagerie permet d'envoyer des photos, des vidéos et des textos en toute sécurité grâce à un système de cryptage sophistiqué. Parmi toutes ses fonctions, il en est une qui permet également à l'expéditeur d'effacer le SMS qu'il vient d'envoyer. À une condition: il faut que le destinataire ne l'ait pas encore lu. Si vous craignez que votre envoi ne crée un incident diplomatique, mieux vaut donc agir vite. Disponible seulement sur iOS, l'application le sera bientôt sur Android.

3-Lentement, mais sûrement, le transport électrique fait son chemin au Québec comme sur le reste de la planète. En Allemagne, le gouvernement a annoncé mercredi qu'il allait subventionner l'achat de voitures électriques à partir du mois prochain. L'État prévoit une enveloppe de 600 millions d'euros et les constructeurs allemands le même montant, indique l’AFP. Chaque achat d'une voiture 100% électrique sera subventionné à hauteur de 4000 euros - 2000 d'argent public et 2000 venant du constructeur. Berlin vise voir circuler un million de véhicules électriques sur les routes allemandes en 2020, contre 50000 à la fin de 2015. L’AFP dresse aussi un portrait de l’évolution du transport électrique à Mexico. Le mode électrique gagne du terrain dans la mégalopole de 21 millions d'habitants et 5,5 millions de voitures, tandis que la pollution élevée a récemment forcé les autorités à restreindre la circulation automobile. La start-up Econduce , par exemple, profite de l’occasion pour séduire de nouveaux utilisateurs avec ses scooters électriques offerts en location de courte durée. En un an, la société est passée de cinq stations à 37 et a triplé sa flotte initiale de 50 scooters. Elle compte aujourd'hui 1800 utilisateurs. Beaucoup de choses restent à développer pour faire passer l’électrique à la vitesse Grand V au Mexique. Des occasions en vue pour les entrepreneurs québécois?

4-16000%. C’est le bond du nombre d’albums de Prince vendus au cours de la fin de semaine qui a suivi le décès du légendaire chanteur. Citant les chiffres de Nielsen Music, CNN rapporte que le jour où on a appris le décès de l’auteur de Purple Rain, il s’est écoulé 239000 albums. Il s’est vendu 399000 albums durant le week-end suivant son départ. Il s’agit d’une augmentation de 16000% par rapport à la fin de semaine précédente, souligne le média américain. Les fans de Prince ont aussi acheté 2,8 millions de chansons de son catalogue depuis qu’il est mort. Par ailleurs, Prince Rogers Nelson, de son vrai nom, n’aurait pas de testament, selon sa soeur Tyka. Voilà qui va certainement causer des maux de tête à sa famille...

5-Mea culpa. Le patron sortant de la pharmaceutique lavalloise Valeant(Tor., VRX), Mike Pearson, a dit regretter d’avoir augmenté de façon musclée le prix de certains de ses traitements aux sénateurs américains lors d’audiences portant sur le coût des médicaments prescrits. «L’entreprise a été trop agressive et moi-même, à titre de dirigeant, j’ai été trop agressif, en appliquant des hausses de prix de certains médicaments», a confessé M. Pearson lors d'audiences menées par un comité de sénateurs formé pour enquêter sur les prix des médicaments prescrits. Outre M. Pearson, le panel s’entretiendra avec l’ancien chef de la direction financière de Valeant, Howard Schiller, ainsi que Bill Ackman, l’investisseur activiste qui figure parmi les plus importants actionnaires de l’entreprise. Rappelons que Valeant a été au coeur de plusieurs controverses, dont une portant sur le prix des médicaments. Bloomberg rappelle que la société avait fait exploser le prix de deux traitements cardiaques de respectivement 525% et 212%. Depuis son sommet d’août dernier, le titre de Valeant a chuté de 85% en Bourse.

6-En Bourse, le poids lourd Apple(Nasdaq, APPL) pèse sur les indices après avoir dévoilé des résultats inférieurs aux prévisions, mardi en fin de journée. Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq perdent respectivement 0,20%, 0,22% et 1% sur les marchés à terme, peu avant l’ouverture officielle. Le baril de pétrole, en revanche, poursuit sa remontée. Il gagne 2,3% à 46,77$US. Lisez notre revue de marché complète.

7-Ils s’appellent Mark Zuckerberg, Jeff Bezos, Tim Cook, Satya Nadella, Larry Ellison. Ils sont rivaux, mais ils ont tous signé la même lettre ouverte. Les grands bonzes américains de la techno, 27 gouverneurs et de nombreux dirigeants qui figurent sur le Fortune 100 ont uni leur voix dans une lettre expédiée aux membres du Congrès américain afin de les inciter à consacrer une enveloppe de 250M$US destinée à enseigner aux enfants de la nation à «coder». La lettre mentionne que le secteur privé a déjà donné des dizaines de millions de dollars pour l'apprentissage des sciences informatiques aux jeunes du pays, incluant une somme de 48M $US annoncée mardi. Tech Insider souligne que Mark Zuckerberg, patron de Facebook(Nasdaq, FB), invite tout le monde à ajouter leur nom à la pétition par l’entremise du site Change.org. Une initiative que devrait suivre avec intérêt le ministre de l’Éducation du Québec.

8-À l'agenda mercredi, le Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec tient son 8e Forum de la recherche(8h30, Palais des congrès). Le vice-président et économiste en chef d'Exportation et développement Canada, Peter Hall, prononce une allocution à la tribune de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain(7h30, Omni Mont-Royal). Les résultats de Groupe CGI et de Groupe Jean Coutu sont au menu.

9-L’automobile sans conducteur fait la manchette presque chaque jour ces temps-ci. Aujourd'hui, le constructeur automobile suédois Volvo a annoncé qu'il va tester dès 2017 ses voitures autonomes à Londres, afin d'accélérer le lancement de ces véhicules du futur. Le test en conditions réelles «commencera début 2017 avec un nombre limité de voitures semi-autonomes et s'étendra en 2018 pour comprendre jusqu'à 100 voitures autonomes, ce qui en fera le programme de test le plus vaste sur les routes britanniques», indique l'AFP. Volvo semble figurer parmi les constructeurs les plus avancés. En février 2015, la société suédoise avait indiqué que sa voiture sans conducteur était assez au point pour être «industriellement viable. Par ailleurs, cinq entreprises, dont Google, le service de réservation de voiture avec chauffeur Uber et le constructeur automobile Ford(NY., F), se sont alliées pour lancer un lobby chargé de faire avancer la cause des voitures autonomes aux États-Unis. La «coalition de conduite autonome pour des rues plus sûres» (Self-Driving Coalition for Safer Street) vise «travailler avec les législateurs, les régulateurs et le public afin de profiter des avantages en termes de sécurité et pour la société des véhicules autonomes».

10-Il n’y a pas que les voitures qui peuvent être autonomes. Imaginez un jardin urbain qui bouge par lui-même. L’Hortum machina B est un projet fascinant conçu par l’Interactive Architecture Lab de la University College London. Comme on peut le voir sur cette vidéo, la sphère bouge selon les réactions physiologiques de la plante qu’elle abrite aux conditions environnementales comme la lumière, la température et l’humidité. Et si l’architecture n’était pas statique, mais plutôt intégrée à son environnement? Jetez un oeil à cette vidéo, elle vous inspirera plein d’idées créatives!

Hortum machina, B from Interactive Architecture Lab on Vimeo.

Sources: Les Affaires, communiqués, PC, AFP, Bloomberg, CNN, Tech Insider,

 

À suivre dans cette section

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».