10 choses à savoir mercredi

Publié le 06/04/2016 à 07:27

10 choses à savoir mercredi

Publié le 06/04/2016 à 07:27

Bon mercredi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce mercredi 6 avril.

1-18%. Moins d’une personne sur cinq dit la vérité, toute la vérité, sur son profil Facebook, Twitter ou ceux d’autres réseaux sociaux. C’est du moins la conclusion d’un sondage réalisé auprès de 2000 Britanniques. Une vaste majorité des personnes sondées dressent un portrait beaucoup plus rose de leur vie qu’elle ne l’est en réalité. Autre fait saillant intéressant de ce sondage: les hommes sont plus susceptibles que les femmes de publier de fausses informations sur leur profil. Ils sont 43% à avoir admis que leur profil social n’est pas un reflet juste de la réalité. Les résultats de ce sondage, réalisé par l’agence de marketing Web Custard, ne vous surprendront peut-être pas tellement. Mais pour les marques, les annonceurs ou même les employeurs, ils sont un bon rappel d’une triste réalité: on ne peut se fier à 100% sur ce qui est présenté sur les réseaux sociaux.

2-La sieste au travail permet d’accroître la productivité, ont montré une foule d’études. Mais en Espagne, où elle est une institution, la sieste est menacée sur l’autel de la raison économique. Mariano Rajoy, chef du gouvernement, a en effet lancé une croisade anti-sieste le week-end dernier lors d’une conférence de son parti, écrit Euronews. À ses yeux, «la rationalisation des heures de travail dans les entreprises et les institutions espagnoles est primordiale». Son souhait: que la journée de travail se termine à 18h, tous les jours. Les Espagnols travaillent 40 heures par semaine, mais font une pause de deux à trois heures en milieu de journée. Ils reprennent le travail à 17 heures, quand les bureaux ferment dans d’autres pays. Cela va-t-il contribuer à relancer la croissance du pays ibérique? Dormons là-dessus, nous reprendrons le débat demain...

3-Quoi, la bière Leffe n’est pas réellement fabriquée par des moines belges? Je vous colle une poursuite! Déçu d’apprendre que sa bière préférée n’était pas réellement produite dans une abbaye de Belgique, l’optométriste Henry Vazquez a déposé une poursuite en recours collectif au tribunal fédéral de Miami, affirmant avoir été trompé par la mise en marché du géant de la bière Anheuser-Busch, rapporte le St.Louis Post-Dispatch. L’homme dit avoir été berné par l’emballage de la bière, qui met de l’avant des phrases affirmant qu’elle a initialement été brassée et perfectionnée par des chanoines belges il y a plus de 700 ans, ou encore sept siècles de savoir-faire belge dans chaque calice de Leffe, depuis 1240. Or, la Leffe est depuis belle lurette brassée dans la même usine de production de masse que la Stella Artois. Ce n’est pas la première fois que le géant de la bière fait l’objet de poursuites pour «fausse publicité». L’an dernier, un recours collectif de 20M$ a été déposé pour une histoire similaire concernant la bière allemande Beck’s. Morale de l’histoire, on peut brasser de grosses affaires, mais on ne peut pas mettre en bouteille les grands amateurs de bière!

4-Vous cherchez à arrondir vos fins de mois? Nous avons une suggestion pour vous: être rémunéré pour vos facultés à «briser» les applications informatiques des entreprises. Tournant en rond avec les services qu’elle proposait en 2012, la start-up Rainforest a trouvé un nouveau filon qui l’a fait décoller et qui est de nature à plaire aux gens désireux de faire un peu d’argent en échange de petites tâches. L’entreprise paye 58000 étrangers de partout sur la planète afin qu’ils testent de nouvelles fonctions ou le plus récent design des applications de ses clients. Les clients de Rainforest versent entre 1000$US et 10000$US par mois afin qu’elle trouve des failles à leurs applications, raconte Business Insider. Lorsqu’elle reçoit un mandat, Rainforest publie sur des sites comme Amazon Mechanical Turk ou CrowdFlower les tâches à accomplir, en retour d'une rémunération. Les tests sont conçus de façon très précise et sont rapides à exécuter. Les testeurs sont peu payés, soit entre 1,50$US et 2$US l’heure, et de 7,50$US à 8$US l’heure dans certains cas. Mais bon, plutôt que de tuer le temps avec un jeu vidéo...

5-La plus grande coopérative de jeux vidéo indépendants au monde vient de voir le jour... au Québec. La Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec a été lancée officiellement mardi à la Grande bibliothèque à Montréal. La force de frappe de la Guilde, qui regroupe 80 studios actifs au Québec, permettra de mutualiser des services, réaliser des achats en commun et de partager des connaissances, expliquent nos collègues du Journal Métro. Des partenariats avec d’autres organismes et entreprises, dont le Quartier des spectacles, le Comiccon de Montréal et l’Espace ludique, ont été conclus. La Guilde a vu le jour grâce à l’appui de l’ancien chef d’Option nationale, Jean-Martin Aussant et de son équipe du Chantier de l’économie sociale.

6-Lancer un nouveau navigateur Web en 2016, est-ce voué à l’échec? Pas si vous ciblez une clientèle particulière, selon les développeurs de Vivaldi. Plutôt que de viser la masse, Vivaldi tente de donner plus de pouvoir à ceux qui vivent et travaillent sur le Web, plutôt qu'à ceux qui utilisent les systèmes d’exploitation Windows, Mac OS X et Linux, raconte The Guardian. Ces utilisateurs prennent des notes tout en furetant ou regardent trois ou quatre pages Web différentes dans le même écran, par exemple. En d’autres mots, Vivaldi est avant tout un navigateur pour les «power users» du Web, les geeks et les accros de la techno. Le cofondateur et chef de la direction de Vivaldi, Jon von Tetzchner, n’en est pas à ses premières armes dans le domaine, puisqu’il est également derrière la création d’un autre navigateur qui a fait ses classes, Opera. M. Tetzchner est le seul à financer ce nouveau projet et affirme être libre des contraintes posées habituellement par les investisseurs. Vivaldi réalise déjà des revenus grâce à la recherche et aux marque-pages. L’entrepreneur fait le pari que les utilisateurs comme lui vont remplacer le navigateur Chrome, de Google, par Vivaldi.

7-Wall Street tente un rebond après deux séances de baisse. Les Bourses américaines évoluent en légère hausse peu avant l’ouverture, aidées par le rebond des prix du pétrole et des données favorables provenant de Chine. Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq avancent de respectivement 0,17%, 0,14% et 0,13%, selon les négociations sur les contrats à terme. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, ajoute 2,4% à 38,78$US. Lisez notre revue de marché complète.

8-À l'agenda mercredi, le premier ministre Justin Trudeau visite la Société de transport de Montréal. _ La ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna, prononce une allocution dans le cadre d'un colloque de l'Association canadienne de l'énergie éolienne. (hôtel Hilton Lac-Leamy, Gatineau). La firme Raymond Chabot Grant Thornton procède au lancement d'une étude sur les perspectives du secteur manufacturier(14h00, Hyatt Regency). Le Groupe entreprises en santé et sa porte-parole, la nutritionniste Isabelle Huot, dévoilent les résultats d'un sondage sur l'importance que les employés des PME québécoises attachent à leur santé et leur bien-être au travail. (8h30, Palais des congrès). Le groupe RBC et la Banque Laurentienne tiennent leur assemblée annuelle des actionnaires.

9-DSK. Cela vous rappelle quelque chose? La société d'investissement luxembourgeoise LSK, présidée par l'ex-patron du FMI Dominique Strauss-Kahn(DSK) jusqu'en octobre 2014, a créé 31 sociétés dans des paradis fiscaux, affirme Le Monde dans le cadre de la vaste enquête sur les «Panama papers». Selon le quotidien, qui a eu accès aux documents provenant du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, LSK a aidé des clients à ouvrir et à administrer des sociétés aux Seychelles, aux îles Vierges britanniques, au Panama et à Hong Kong. «La plupart ont servi à ouvrir des comptes en banque domiciliés en Suisse, au Luxembourg, au Panama ou à Hongkong — un montage souvent utilisé pour dissimuler l’identité réelle des bénéficiaires des fonds», écrit l’AFP, relayant l’information du Monde. Contacté par le quotidien, son entourage fait valoir qu'il «n'était pas impliqué dans la gestion quotidienne du fonds, et encore moins dans les activités de gestion de fortune» et qu'il «n'était pas au courant de cette activité de domiciliation offshore». M. Strauss-Kahn est déjà visé par plusieurs plaintes déposées par d'anciens actionnaires de LSK, qui estiment qu'on leur a présenté, au moment de leur investissement, une situation financière du fonds non conforme à la réalité. Pauvre DSK, il n’a pas fini de faire les manchettes.

10-Adeptes d’Harry Potter, le grand jour est arrivé! Universal Studios va célébrer dans quelques heures l’ouverture officielle du nouveau parc d’attractions «The Wizarding World of Harry Potter», à Los Angeles. Un environnement immersif qui vous permet d'explorer en profondeur les mystères du château de Hogwarts, deux nouveaux manèges, un restaurant, un pub et huit boutiques souvenirs animeront ce nouveau lieu enchanté. Les billets pour l’ouverture officielle ont tous déjà été écoulés. Cela dit, l’entrée à ce nouveau parc ne sera pas donnée: 115$US, peu importe le jour de la semaine. Voici un clip publicitaire annonçant l’ouverture officielle de demain et le lien vers l’événement, qui sera diffusé en direct.





Sources : Les Affaires, communiqué, PC, The Guardian, Journal Metro, Live Mint, Euronews, St.Louis Post-Dispatch, Business Insider, Le Monde,

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Encore 6 trimestres avant le retour à la normale!

CHRONIQUE. C'est que les chiffres sur la reprise sont «trompeurs», selon une étude de Deloitte.

La stratégie de relance du Cirque du Soleil irrite ses créanciers

Il y a 6 minutes | La Presse Canadienne

Des créanciers ont l’intention de s’opposer à la convention d’achat intervenue entre l’entreprise et ses actionnaires.

Bourse: la sous-performance des titres à petite capitalisation tire à sa fin

BALADO. À la sortie des corrections, les rendements potentiels des titres à petite capitalisation sont importants.