10 choses à savoir mercredi

Publié le 25/09/2019 à 08:00

10 choses à savoir mercredi

Publié le 25/09/2019 à 08:00

Par Alain McKenna

Point 7 Après le téléphone intelligent et la montre intelligente… le pyjama intelligent! (Image: Université du Massachusetts)

Element AI se lance dans l'assurance, Fitbit dans la mire de Google, un outil pour détecter les fausses nouvelles et d'autres nouvelles à lire en ce mercredi 25 septembre.

1- Element AI part officiellement à la conquête du secteur de l’assurance. La startup montréalaise spécialisée dans les outils d’IA pour entreprises a profité de son passage à la conférence InsureTech Connect pour présenter un produit conçu sur mesure pour simplifier la vie des assureurs. Appelé Underwriting Partner, l’outil en question automatise le traitement de documents et formulaires, afin d’extraire les données pertinentes pour accepter ou refuser une réclamation. L’assureur ontarien Gore Mutual est déjà comblé par cette solution. «Ça crée un avantage concurrentiel à partir de toutes ces données non utilisées», assure son vice-président, Sean Christie, par communiqué.

2- Google aurait l’œil sur Fitbit. On en parlait dans la foulée du lancement de l’Apple Watch Series 5 la semaine dernière, la société Fitbit file un mauvais coton, ces temps-ci. Mais voilà que son titre a bondi de tout près de 20% en début de semaine, avant de retraiter légèrement, hier. Une rumeur circule depuis lundi à l’effet que l’entreprise songerait à vendre, et un acquéreur potentiel serait nul autre que Google, qui peine tout autant à se positionner dans le marché des montres connectées, rappelle Business Insider. Ça fait deux ans qu’on attend une montre Google. Est-ce que cette union serait la solution? À suivre…

3- L’homme qui a failli tuer l’industrie du taxi s’attaque désormais aux restaurants. Travis Kalanick a un plan pour révolutionner l’industrie de la restauration, mais les propriétaires de restaurants risquent de ne pas l’aimer. Surnommée le «WeWork de l’alimentation», la nouvelle start-up de l’homme d’affaires américain s’appelle en réalité CloudKitchens, et prend la forme d’anciennes usines ou d’anciens bâtiments commerciaux qui sont convertis en cuisines-à-tout-faire que l’entreprise loue ensuite à des restaurateurs. Ceux-ci peuvent ainsi assembler des plats qu’ils font ensuite livrer, tout ça à coût plus modique que d’avoir à embaucher des serveurs, et à entretenir une salle de réception dans les quartiers où l’immobilier coûte plus cher, résume The Information. On verra bien s’il peut créer un deuxième Uber…

4- Les médias canadiens lancent un nouvel outil pour détecter les fausses nouvelles. Le site Vrai ou faux en ligne vient de voir le jour, et se veut un premier pas très simple vers l’identification de fausses nouvelles par les internautes canadiens. Plus informatif qu’autre chose, le site propose une démarche en quatre temps pour éviter de s’informer aux mauvais endroits : vérifier la source, regarder son objectivité, chercher des sources additionnelles et identifier le moment de publication. Consulter des sites comme Hoaxbuster est une autre approche…

5- Le chiffre du jour : 19 (le nombre d’entreprises du secteur agroalimentaire qui s’associent pour protéger la biodiversité). Menée par Danone, Nestlé, L’Oréal et Google, la nouvelle coalition a été dévoilée dans le cadre du Sommet de l’ONU sur le climat, et vise à faire la promotion de l’agriculture régénérative et de l’économie circulaire, explique Bloomberg.

6- Les gens continuent de texter au volant même s’ils savent que c’est dangereux (et illégal). Un sondage national réalisé pour le compte de Desjardins dresse un portrait peu glorieux des habitudes des automobilistes québécois. 53% des Canadiens disent avoir été distraits par leur téléphone alors qu’ils étaient au volant dans la dernière année, une hausse par rapport aux 38% de l’année précédente. Détail intéressant, 93% des répondants disent tout de même être rarement ou jamais distraits alors qu’ils conduisent, mais sont 84% à affirmer voir d’autres automobilistes interagir avec leur sans-fil tout en conduisant. «Manifestement, la distraction au volant continue de poser un sérieux risque pour la sécurité routière», déclare Denis Dubois, chef de l'exploitation de Desjardins Groupe d'assurances générales, par communiqué.

7- Après le téléphone intelligent et la montre intelligente… le pyjama intelligent! Des chercheurs de l’Université du Massachusetts ont mis au point le vêtement connecté par excellence pour les gens souffrant de troubles du sommeil. Le tissu doté de capteurs peut suivre à la trace la respiration et le rythme cardiaque, ainsi que la position adoptée pour dormir, notamment. Le vêtement est encore dans les labos de l’université, mais devrait être commercialisé d’ici 2 ans. «On attend le coup de fil d’Apple», rigole Trisha Andrews, une des responsables du projet, sur Market Watch.

phyjama

8- WeWork aurait dû licencier l’ensemble de son CA. Ça va mal à la tête de WeWork. Son conseil d’administration souhaiterait voir le cofondateur et actuel PDG déguerpir avant l’entrée en Bourse de l’entreprise, mais celle-ci semble tellement bâclée qu’il serait peut-être plus intéressant de blâmer ce même CA. Ses membres semblaient plus soucieux de s’en mettre plein les poches que de créer une entreprise viable et durable, s’indigne Business Insider, qui ajoute qu’il y a là une leçon durable pour tout le secteur du capital-risque…

9- Pour rester en tête, Amazon n’hésite pas une seconde à copier ses rivaux. Voilà une tendance lourde dans les technos… On savait que Facebook avait la fâcheuse manie de copier ses jeunes rivaux dès les premiers signes de succès, mais voilà qu’Amazon tente la même approche contre Allbirds, un fabricant californien de chaussures qui a la cote, depuis quelques années. Amazon vient de lancer le «Galen», un soulier qui pourrait aussi bien être un clone du modèle le plus populaire du catalogue d’Allbirds. Dans tout ça, le cofondateur de ce dernier ne se formalise que d’une chose : qu’Amazon n’ait pas poussé son plagiat jusqu’à adopter ses pratiques de développement durable. «Amazon dit vouloir être une entreprise verte, alors qu’elle agit en ce sens», a-t-il dit, selon Fast Company.

10- Voici comment embaucher des gens qui attendent l’autobus. Pénurie de main-d’œuvre, vous dites? En mode embauche, l’entreprise québécoise Exceldor va chercher les gens là où ils se trouvent, jusque dans les abribus…


Sources: Bloomberg, Business Insider, communiqués, Fast Company, Market Watch, The Information, YouTube.

Suivez-moi sur Twitter:

Follow @mcken

NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

20/03/2020 | Alain McKenna

Ces titres font bien en Bourse, pourquoi il vaut mieux travailler au lit, 10 semaines de confinement selon Gates.

10 choses à savoir jeudi

19/03/2020 | Alain McKenna

Votre pourboire peut sauver les restos, la quarantaine cause des divorces, un rouleau de papier toilette avec ce repas?

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...