10 choses à savoir mardi

Publié le 09/05/2017 à 09:32

10 choses à savoir mardi

Publié le 09/05/2017 à 09:32

Par Yannick Clérouin et François Remy

Point 10 : votre veille voiture héroïne d'un blockbuster

Bon matin! Voici dix informations qui méritent votre attention ce mardi 9 mai.

1-Alex, 20 ans. Profession : testeur de première classe. Il se présentera plus volontiers comme un «analyste de l’aviation, passager fréquent et voyageur». Mais Alex Marcheras a pour métier d’essayer les nouveaux avions avant qu’ils soient mis en circulation par les compagnies aériennes. Cela consiste à confortablement s’installer en cabine, goûter les mets ou autres verres de champagne. De laborieuses heures de travail à suivre sur ses comptes Instagram ou Twitter. Sans compter qu’il vient ensuite narrer ses expériences client sur de petites chaînes de télé telles que BBC News, CNN et autres.

2-Imiter à la perfection les voix de Trump ou d’Obama n’a jamais été aussi aisé. La start-up d'intelligence artificielle québécoise Lyrebird, du nom du célèbre volatile reproduisant les sons d’espèces rencontrées dans les bois, vient de dévoiler son algorithme de synthèse de la parole. Après analyse d'un échantillon audio de quelques dizaines de secondes seulement, le logiciel adopte une voix qui peut ensuite lire n'importe quel texte, avec l’émotion de son choix. Une aubaine pour les créateurs de films d’animation ou d’avatars d’assistance personnelle sur les sites Web qui pourront générer des dialogues entiers. Vous ne l’entendez pas de cette oreille? Des exemples sur lyrebird.ai illustrent l’efficacité de la technologie. Par contre, cela remet sérieusement en doute la protection des comptes courriels ou bancaires par empreinte vocale.

3-Bienvenue dans la ville dédiée aux voitures autonomes. Le pays de Kia et de Hyundai va bientôt ouvrir un espace de 360000 mètres carrés comportant tout ce qu’un véhicule autonome peut rencontrer, soit des autoroutes, des aires de stationnement et des voies réservées aux autobus, raconte le Korea Express Times repris par Endgadget. Annoncée l’an dernier, cette installation sera la plus importante du genre au monde. L’objectif est de permettre aux entreprises de tester la technologie des voitures autonomes dans un environnement sécuritaire et où il n’est pas nécessaire de se procurer les permis habituels requis par les municipalités pour ce type d’initiative. La Corée du Sud construit de nombreux véhicules qui figurent sur nos routes, mais se trouve à la traîne de nombreux autres pays en matière de technologie autonome. Hyundai, le plus important constructeur du pays, met au point sa technologie de conduite autonome, mais a jusqu’à présent réalisé ses essais aux États-Unis plutôt qu’en Corée. Baptisée la K-City, cette petite «ville autonome» ouvrira en octobre.

4-Quel meilleur endroit pour trouver la vocation d’entrepreneur que… le Vatican! Il a entendu un puissant appel: Stephen Forte, fondateur de Fresco Capital, lance un accélérateur de start-ups basé au Saint-Siège. Un élan inspiré par le pape François en personne qui, fin avril, a tiré les oreilles aux géants de la tech lors de sa conférence TEDx. En réaction, l’entrepreneur estime devoir relever le #LaudatoSiChallenge. «Je suis motivé pour lancer, dans le monde des investisseurs, un débat global sur la valeur des entreprises à but lucratif dotées d'une mission», écrit-il sur son profil Medium dans un billet intitulé «Pourquoi je lance un accélérateur au Vatican». L'accélérateur, ouvert aux start-up qui n'ont pas encore levé suffisamment de fonds, prévoit de se concentrer sur des entreprises dont le but va donc plus loin que le simple profit. Les candidatures seront acceptées jusqu’au 5 juin et le programme fournira 100000$US pour une prise de participation de 6% à 8% du capital.

5-Parlant d’entreprises à mission, le géant alimentaire français Danone vient de créer la plus importante société à bénéfice public du monde. Après avoir réalisé l’acquisition du producteur de laits de soya, de Vega et autres produits santé et bio WhiteWave pour 12,5G$US, le groupe français a organisé sa nouvelle filiale DanoneWave sous forme de «Public Benit Corporation». Cette entreprise réunit 90% des activités américaines de Danone et compte plus de 6000 employés. Elle est ainsi désormais la plus grande entreprise du monde organisée avec ce statut original, rapporte Le Monde. «DanoneWave n'est pas une entreprise philanthropique, mais elle tient compte du long terme», explique la direction du groupe français. Les Public Benifit Corporation et autres «entreprises à mission» visent à corriger la priorité absolue accordée aux actionnaires. L'idée, explique Le Monde, consiste à fixer d'emblée dans les statuts une mission sociale, scientifique ou environnementale, au-delà de la seule maximisation des bénéfices. Les dirigeants obtiennent ainsi davantage de liberté pour engager des investissements susceptibles de bénéficier avant tout aux salariés, aux clients, etc. Cette structure a déjà séduit des entreprises de taille , comme Patagonia, Kickstarter et les aliments pour bébés Plum Organics. Le Monde pose toutefois une excellente question: cette forme de «capitalisme d'intérêt général» est-elle autre chose qu'une mise en scène marketing? Danone ne s'en cache pas: aux États-Unis, le PBC permet d'attirer l'attention des consommateurs sur ses efforts pour devenir plus transparente et responsable. Reste à voir si cette mode, dont l'objectif initial est louable, connaîtra des dérives.

6-En Bourse, c’est le calme plat, tandis que l’indice VIX, qui sert à mesurer la volatilité des marchés, est à son plus bas niveau en plus d’une décennie. Maintenant que les élections présidentielles françaises sont passées, les investisseurs peuvent concentrer leur attention sur les résultats d’entreprise. Parmi les plus importantes à dévoiler leur plus récente performance trimestrielle mardi, il y a Walt Disney(DIS, 111,42$US) après la fermeture des marchés. Les indices devraient amorcer la séance en hausse et le Nasdaq pourrait établir un nouveau record. À lire, notre revue de marché complète.

7-Des attentes irréalistes poussent les jeunes adultes au burn-out. Si lundi nous écrivions dans cette rubrique que pour une grande majorité de milléniaux l’achat d’une maison et d’une voiture dans la vingtaine était un rêve inaccessible, l’épuisement professionnel, lui, est à leur portée beaucoup plus rapidement que ce n’était le cas pour leurs parents. Rêvant d’autonomie, d'ascension professionnelle et d'accomplissement, les diplômés se mettent une pression de réussite énorme, même durant les stages en entreprise, écrit le Financial Times. Le décès de Moritz Erhardt en 2013, qui effectuait un stage à la Bank of America à Londres en 2013, a créé des remous au sein du monde du travail en Angleterre. L'enquête d'un coroner a déterminé que le décès du jeune homme pouvait être attribuable à de trop longues périodes de travail sans pause. Bank of America et d’autres institutions ont revu leurs politiques afin de limiter le travail des stagiaires durant les soirs et les fins de semaine. Mais le journaliste du Financial Times soutient que d’autres ajustements sont nécessaires. Les employeurs, écrit Andrew Hill, doivent s’assurer que les «futurs maîtres de l’univers» ne fassent pas d’excès de zèle dans le but de faire leur marque. Les entreprises doivent aussi cesser de faire la promotion d’attentes irréalistes à propos de ce que devrait être le travail. Bien que le contexte ne soit pas le même partout, les jeunes adultes désireux de réussir doivent surmonter de nombreux obstacles(rareté des emplois bien rémunérés, stagnation des salaires, automatisation, etc.). Une situation qui impose des responsabilités accrues aux employeurs afin que ceux-ci évitent de «brûler» rapidement leurs jeunes talents.

8-Nous avons déniché le livre que vous voudrez absolument lire l’an prochain: le roman de Bill Clinton. Oui, oui, l’ex-président des États-Unis s’est trouvé une nouvelle passion, l’écriture. Les Echos raconte que l’ancien locataire de la Maison-Blanche s’est associé à James Patterson, un auteur de polars à grand succès, pour écrire «Le président a disparu», dont la sortie est prévue en juin 2018. Le livre est décrit comme un «mélange unique d’intrigue, de suspense et de drame au sommet du pouvoir». Qui d’autre de mieux placé qu’un ancien président pour alimenter en détails que seul un initié comme lui peut connaître. C’est du moins ce que font valoir les deux maisons d’édition qui publieront le livre, Knopf et Little, Brown et Company. M. Clinton raconte avoir eu beaucoup de plaisir à rédiger ce livre. M. Clinton n’en est pas à ses premières armes en matière d’écriture. Il a déjà publié une autobiographie «Ma vie» en 2004, pour laquelle il a été généreusement payé (15M$US), rappelle Les Echos.

9-À l’agenda économique, le PDG de Montréal International, Hubert Bolduc, prononce une allocution à la tribune de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain(12h30, Palais des congrès). La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, prend part à une conférence de presse pour l'annonce de la création d'une entreprise(13h30, DEL, 204, boul. de Montarville). La Société canadienne d'hypothèques et de logement tient une conférence téléphonique à l'occasion de la publication de son rapport annuel(11h, 1-866-573-5877). Groupe TVA tient son assemblée annuelle des actionnaires(11h, TVA, 1425, rue Alexandre-de-Sève). Innergex énergie renouvelable tient son assemblée annuelle des actionnaires et rend publics ses résultats du premier trimestre(16h, Club St-James, 1145, avenue Union). La ministre de l'Économie, Dominique Anglade, ainsi que le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, tiennent une conférence de presse concernant le Fonds Innovexport(Québec, 10h30, le Camp).

10-Pour vendre votre vieux char, réalisez donc un film hollywoodien. Explosions, course-poursuite au milieu du désert, zigzag entre les dinosaures… rien de tel pour démarquer votre voiture usagée sur les sites de revente. Facile à dire lorsqu’on s’appelle Eugene Romanoskvy et que l’on travaille pour un studio d’effets spéciaux, collaborant avec d’importants annonceurs autour de la planète. Pour 5000 $US, l’auteur fait de sa Suzuki Vitara de 1996 une véritable star du grand écran. Un acheteur dans la salle?
 

Sources: Les Affaires, communiqués, PC, Financial Times, Le Monde, Endgadget, Les Echos.

Vous aimez les 10 choses? Suivez-nous sur Twitter pour en avoir plus:

NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.

À suivre dans cette section

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour le 13/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

13/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

13/12/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?