10 choses à savoir mardi

Publié le 17/01/2017 à 07:39, mis à jour le 17/01/2017 à 10:41

10 choses à savoir mardi

Publié le 17/01/2017 à 07:39, mis à jour le 17/01/2017 à 10:41

Par Yannick Clérouin, Alain McKenna et Julien Abadie

Point 1: Comment savoir si vous êtes sous-payé...

Bon mardi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce mardi 17 janvier.

1-Comment savoir à coup sûr si vous êtes sous-payé. Pas facile hein? Tellement de facteurs entrent en jeu, de la négociation à l'embauche (essentielle, on ne le dira jamais assez), à vos années d'expérience, en passant par le milieu de travail dans lequel vous évoluez, qu'il n'est jamais évident de mettre un chiffre derrière un métier. Pour vous aider, Go Banking Rates a dressé la liste de toutes les questions à se poser pour savoir si on est rémunéré à sa juste valeur. En voici 4, mais on vous invite à toutes les lire ensuite. Première question à se poser: est-ce que des employés de votre compagnie gagnent plus que vous pour un job similaire? Ce n'est pas une information aisée à obtenir, mais elle est d'une grande valeur. Sans pour autant débarquer dans le bureau de votre boss en vous plaignant que votre collègue gagne deux fois votre paie (une mauvaise idée qui pourrait avoir l'effet inverse de celui recherché...), cette info va vous donner une légitimité à demander et sans doute obtenir une hausse de salaire. Deuxième question à se poser: combien gagneriez-vous dans une autre entreprise pour le même job? Ça c'est plus facile à savoir: il vous suffit de regarder les offres d'emplois ou de consulter des sites spécialisés. Avec un peu de chance, cette recherche pourrait même déboucher sur une offre d'emploi qui donnerait encore plus de levier à votre négociation. Troisième question: avez-vous récemment acquis de nouvelles aptitudes? Que ce soit parce que vous avez pris des cours ou des responsabilités, ces nouvelles capacités vous donnent plus de valeur et devraient en théorie se traduire dans votre salaire. Si non, vous avez une excellente raison de demander une réévaluation. Enfin, combien votre entreprise offre-t-elle aux nouveaux employés pour un job comme le vôtre? Autrement dit: surveillez les offres d'emploi au sein de votre propre entreprise! On y pense rarement, mais c'est encore la meilleure manière de savoir si vous êtes sous-payé. Ou surpayé, sait-on jamais...

2-Les avantages sociaux offerts par les microbrasseries américaines vont vous faire rêver. Massages, yoga, voyages en Belgique payés et bière gratuite à chaque paie... Une nouvelle tendance émerge chez les microbrasseries au sud de la frontière: afin de se démarquer des grands brasseurs comme MillerCoors et Anheuser-Busch Inbev pour recruter et maintenir en poste les employés talentueux, elles sont plusieurs à offrir une foule d’avantages sociaux non traditionnels du type de ceux que l’on retrouve dans les sociétés technos, écrit Bloomberg. La microbrasserie New Belgium, du Colorado, explique que les voyages offerts aux employés reflètent le désir de l’entreprise de réunir un groupe de personnes passionnées par ce qu’elles font, ainsi que la volonté de les imprégner de l’histoire et de l’héritage entourant la bière. Allagash rembourse de son côté 100% de la prime santé de tous ses employés, en plus de verser un montant annuel dans leur compte d’épargne dédié à la santé, parce que brasser de la bière est exigeant physiquement. Entre le gros poste au sein d’une multinationale de la bière et l’emploi dans une boîte artisanale à l’esprit familial, lequel choisiriez-vous?

3-Il y a de l’argent à faire dans le marché des cartes-cadeaux inutilisées. C’est ce que Forbes déduit d’une étude du groupe CEB TowerGroup indiquant que l’an dernier, les cartes-cadeaux oubliées dans le tiroir des consommateurs américains ont atteint une valeur de 1,3 milliard de dollars (973 millions $ US). C’est beaucoup, mais c’est dix fois moins qu’en 2008. Et si Forbes y va de recommandations de services échangeant des cartes inutilisées contre de l’argent sonnant, comme le site Cardpool, l’étude citée donne quelques pistes de solutions pour les commerçants qui ne veulent pas être laissés à eux-mêmes devant une pile de cartes-cadeaux qui devront être honorées loin dans le futur. L’émergence du numérique donnera l’avantage aux marchands qui offriront des certificats et des cartes-cadeaux virtuels directement aux internautes, notamment. Idem pour ceux qui offriront des sommes applicables à différents endroits, plutôt qu’à un seul commerce. Tout ça ne fera que stimuler davantage la demande envers les cartes-cadeaux, conclut l’étude. «Ces changements ne vont pas réduire la demande, mais ça donne plus d’options aux consommateurs.»

4-Avec une inflation de 475% en 2016 et de 1660% en 2017 selon le FMI, le Venezuela vit une crise sans précédent sur fond de pénurie d’argent liquide. Les dommages de l'inflation sont dévastateurs pour les citoyens du pays et ce graphique de The Atlas (Quartz) l’illustre à merveille. Pour se procurer un iPhone dans ce pays dévasté par les politiques socialistes, il faut débourser 97813$US. Quand on met en perspective le coût du téléphone phare d’Apple au Venezuela et la statistique dévoilée la semaine dernière qui nous apprenait que près de 75 % des contribuables québécois ont déclaré un revenu inférieur à 50000$ en 2013, on ne peut qu’être renversé.

5-Cet autobus électrique fait à St-Jérôme fait un tabac aux États-Unis. Autobus Lion n’a commencé à vendre son autobus scolaire électrique qu’en 2015, mais déjà, des grandes villes de la Californie en redemandent. L’entreprise des Laurentides compte vendre près d’une trentaine de ses autobus à l’agglomération de Sacramento, sur le côte ouest américaine, cette année, tandis que la ville de Los Angeles songerait à passer une commande pour 80 exemplaires, explique le PDG d’Autobus Lion, Marc Bédard, à Radio-Canada. Ses quelque 85 employés assemblent eux-mêmes les véhicules, d’une valeur de 300000 $ pièce, incluant la batterie. Celle-ci fournit entre 90 et 120 kilomètres d’autonomie par charge. Ce n’est pas beaucoup, mais ça suffit pour l’usage moyen d’un autobus scolaire, qui ne roule que brièvement, le matin et le soir. Il est donc possible de le charger durant les périodes creuses. Malgré quelques pépins de fiabilité, ces autobus semblent susciter l’intérêt ailleurs aux États-Unis: les États du Massachussetts et de New York comptent parmi les marchés potentiels de la PME québécoise. Des camions de livraison et des camions lourds sont aussi dans les plans, selon son PDG.

6-À Wall Street, les investisseurs reviennent d'un long congé sur un ton prudent, avant le discours de la première ministre britannique sur le Brexit et l'assermentation de Donald Trump à la Maison Blanche. Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq reculent de respectivement 0,31%, 0,18% et 0,28% peu avant l'ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, ajoute 1,2% à 56,53$US. Cliquez ici pour notre revue de marché complète.

7-Il y a un effet très sombre à la hausse du niveau de vie des pays asiatiques : les déchets électroniques s’empilent plus rapidement que jamais. Plus de gens ont les moyens de s’acheter les derniers gadgets électroniques, ce qui pousse les fabricants à en produire davantage. Résultat: une hausse de 63% du volume de ces appareils jetés à la poubelle, en Asie seulement, entre 2010 et 2015, pour un total de 12,3 millions de tonnes. La Chine, responsable pour la moitié de ce total, a doublé le volume de ses déchets électroniques sur cette période, révèle l’Université des Nations unies publiée cette semaine. Le rapport ne fait pas que pointer du doigt la hausse du revenu disponible des consommateurs asiatiques. La durée de vie raccourcie de ces appareils, la fameuse obsolescence programmée, est aussi largement responsable de ce phénomène. Et ce, malgré les efforts en faveur du recyclage, puisqu’une bonne partie des déchets électroniques est envoyée dans les dépotoirs de façon illégale.

8-Après avoir conçu le plus gros avion commercial à ce jour, Airbus veut maintenant lancer la première voiture volante du monde. L’avionneur français a présenté le concept Vahana, une voiture électrique volante qu’il souhaite faire voler dès cette année. Le véhicule, imaginé par la division d’Airbus Future of Urban Mobility, établie à la Silicon Valley, vise à régler les problèmes de congestion routière un peu partout sur la planète. Tom Enders, PDG d’Airbus, a indiqué lors d'une conférence qui se déroulait à Munich que sa société teste présentement le concept et qu’elle prend ce développement très au sérieux. Comme le souligne Newsweek, Airbus n’est pas la seule entreprise à mettre au point des véhicules volants automatisés. Uber a notamment dévoilé l’an dernier un livre blanc illustrant ses ambitions dans ce créneau.

9-À l’agenda mardi, Bioénergie La Tuque et FPInnovations tiennent une conférence de presse pour annoncer un partenariat entre la Finlande, le Québec et le Canada pour l'implantation d'une usine de bioraffinage à partir de résidus forestiers à La Tuque. La ministre responsable de la région de la Mauricie, Julie Boulet, ainsi que l'ambassadeur de Finlande au Canada, Vesa Lethonen, seront présents(11h, Hôtel Sheraton, 1201, boul. René-Lévesque Ouest). Rick Peterson, candidat à la direction du Parti conservateur, tient une conférence de presse pour présenter sa plateforme électorale et annoncer sa politique sur la réforme de la formule actuelle du CÉLI(10h30, Château Laurier, Québec). Maxime Bernier, candidat à la direction du Parti conservateur, tient un point de presse pour annoncer l'appui d'un député québécois(11h, Centre des congrès, Québec). Le maire de Montréal, Denis Coderre, annonce le Programme d'implantation des rues piétonnes et partagées. (14h15, salon Maisonneuve de l'hôtel de ville). Briefing de presse et événement festif lors duquel la municipalité de L'Île-d'Anticosti dévoilera sa candidature pour inscrire Anticosti à la liste indicative du Canada pour le patrimoine mondial de l'UNESCO, en présence d'une centaine de participants, partenaires et citoyens(11h15, Maison du développement durable).

10-Donald Trump: voici 13 des objets à l’effigie du futur président les plus bizarres sur le marché. Avant d’amorcer votre journée de travail de façon productive, voici un petit clin d’oeil qui vous fera sourire. The Telegraph a compilé une liste d’objets de collection axés sur le coloré homme d’affaires que l’on retrouve sur le Web: papier de toilette avec la photo de M. Trump, calendrier, beigne, chaussettes coiffées de l’incontournable toupet... il y en a pour tous les goûts.

Sources: Les Affaires, communiqués, Bloomberg, Radio-Canada, PC, Forbes, Newsweek, The Atlas


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, digérant les données sur l'emploi

Mis à jour le 09/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine la séance sans direction, digérant le rapport mensuel américain sur l'emploi.

Titres en action: Magna International, Sun Life, Héroux-Devtek, Goldman Sachs...

Mis à jour le 07/08/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: Second Cup ferme davantage de cafés

Second Cup tente de s’ajuster au coup porté par la pandémie de COVID−19.