10 choses à savoir mardi

Publié le 17/11/2015 à 07:20, mis à jour le 17/11/2015 à 11:05

10 choses à savoir mardi

Publié le 17/11/2015 à 07:20, mis à jour le 17/11/2015 à 11:05

Par Yannick Clérouin et Julien Abadie

Point 4: transformez n'importe quel écran en ordinateur pour 85$US

Bonjour, voici 10 informations qui méritent votre attention en ce mardi 17 novembre.

1-Il joue au soccer pour l’Arsenal dans la vie de tous les jours, mais il a secrètement investi dans une entreprise qui pourrait révolutionner le domaine de l’énergie dans quelques années. Le milieu de terrain du club britannique, Mathieu Flamini, 31 ans, a développé son entreprise GF Biochemicals depuis plusieurs années. Il emploie déjà 80 salariés dans une usine en Italie et permet de faire vivre 400 personnes en incluant les fournisseurs et partenaires, selon la presse britannique. Après avoir investi des millions de dollars en R-D, la société du footballeur français dit être prête à commercialiser un substitut du pétrole, un biocarburant à base d'acide lévulinique. L’entreprise dit être la pionnière en la matière et la seule capable de produire la molécule à l’échelle industrielle. Visiblement, M. Flamini ne carbure pas qu’aux acclamations des fans de son équipe de soccer!

2-Comme l'an dernier, tout ce que la planète compte d'influenceurs et de pdg des nouvelles technologies s'est donné rendez-vous pour une croisière festive et studieuse: le Summit at the Sea. Cette année, ce week-end prolongé a été organisé sur un paquebot de la Norwegian Cruise Line qui était prêt à accueillir des réjouissances, des performances musicales, des présentations et des séances de questions-réponses. En tout, 2000 personnes ont donc embarqué, parmi lesquelles Travis Kalanick (pdg d'Uber), Éric Schmidt (pdg de Google), ou encore le musicien John Legend. Évidemment, au-delà des séances de réseautage, des discussions pour refaire le monde technologique de demain, ou les invités spéciaux (Edward Snowden notamment, présent via Hangout), tout le monde était surtout là pour faire la fête. La preuve en images (photos Twitter et Instagram)…

3-Les Bourses européennes se montrent résilientes après les attentats et affichent de forts gains, dont plus de 2% pour l’indice CAC 40 de Paris. À Wall Street, les principaux indices poursuivent leur ascension dans les négociations précédant l’ouverture officielle, avec des gains d’entre 0,34% et 0,48% vers 9h15. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, perd 0,16% à 44,49$US. Lisez notre rubrique quotidienne Ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture.

4- Transformer n’importe quel écran en ordinateur pour 85$US: c’est ce que vous promet le Chromebit, dernière innovation signée Google et Asus. Il vous suffit de brancher le petit dispositif dans un port HDMI, d’avoir un clavier et une souris Bluetooth et c’est parti! Pour les plus nerds d’entre vous, cet engin vous rappellera furieusement les Roku et autres mini PC qui pullulent déjà sur le marché, mais on peut s'attendre à quelque chose de plus simple d'usage. Dans la forme comme sur le fond, le Chromebit ressemble en fait au Chromecast, sauf qu’au lieu d’une TV intelligente, il transforme n’importe quel écran (avec un port HDMI) en ordinateur équipé de 2GB de RAM, 16 Go d’espace de stockage, d’un port USB 2.0, du Wi-Fi et Bluetooth 4.0. Pas très puissant, mais ce n’est pas le but : il s’agit juste de créer un PC d’appoint. Dévoilé en mars dernier, le Chromebit serait désormais officiellement en vente au Canada, aux États-Unis et dans d'autres pays du monde selon Techcrunch. Nous n'avons pour l'heure rien trouver sur Amazon.ca et Google Play, mais gageons que ça ne devrait pas tarder.



5-Vous savez que les microbrasseries ont le vent dans les voiles au Québec, mais voici la preuve qu’elles sont devenues des entreprises dont les grands brasseurs doivent prendre au sérieux. Le géant du vin américain Constellation Brands(NY.., STZ) allonge la somme record de 1 milliard de dollars pour une microbrasserie aux États-Unis, la californienne Ballast Point Brewing & Spirit. Le Wall Street Journal souligne qu’il s’agit de la quatrième transaction impliquant une microbrasserie cet automne au sud de la frontière. Il se brasse plus d’acquisitions de microbrasseries parce que les goûts des consommateurs évoluent. Ces brasseurs qui oeuvrent dans l’ombre des géants devraient afficher une part de marché de 20% aux États-Unis en 2020, contre environ 10% en ce moment (le graphique du Wall Street Journal ci-dessous en dit long...). Dans un marché de la bière évalué à 100G$US, c’est ce qui s’appelle brasser de grosses affaires.

6-Un petit mouvement de bras ou de téléphone et hop! votre facture réglée. Le système de paiement d’Apple(Nasdaq, AAPL), Apple Pay, est maintenant disponible au Canada. Dès aujourd’hui, les membres d’American Express pourront scanner leur carte de crédit ou entrer les détails de leur compte dans le portefeuille électronique du iPhone, du iPad ou de l’Apple Watch, explique le Toronto Star. Ainsi, ces clients pourront régler les factures par l’entremise de terminaux sans contact chez les détaillants ou faire des achats en ligne chez des marchands participants comme Groupon et Starbucks. Pour l’heure, le système Apple Pay est seulement accessible aux membres d’Amex et à ceux qui possèdent les plus récents téléphones de la marque à la pomme. Apple pay a été lancé aux États-Unis en 2014 et plus tôt cette année en Grande-Bretagne. Le niveau d’adoption chez les consommateurs reste faible, selon le Star. Le système a été utilisé dans seulement 5% des transactions au plus récent trimestre, selon un sondage réalisé par Pymnts.com.

7-À l’agenda mardi, le premier anniversaire du mouvement «Je fais Mtl» est souligné en compagnie de plusieurs intervenants, dont le maire Denis Coderre et le président de BMO Groupe financier, Jacques Ménard(12h15, Salon 1861, 550, rue Richmond). La directrice générale de Rubika, Caroline Tisserand, tient une conférence de presse pour annoncer l'implantation à Montréal de cette école française de création numérique. L'événement a lieu dans le cadre du salon MIGS2015(12h45, Palais des congrès, salle 525). Enfin, il y a cérémonie d'assermentation des députés Paul Busque, Monique Sauvé et Dominique Anglade, en présence du premier ministre Philippe Couillard(10h, salle du Conseil législatif).

8-Décidemment, l’implantation de dispositifs sur le corps humain pour mieux traiter les maladies se montre très prometteuse. Hier dans cette rubrique, nous vous avons fait connaître le petit gadget qui pourrait permettre de mieux contrôler la douleur. Aujourd’hui, nous avons déniché une patch, qui, lorsqu’appliquée sur le corps, change de couleur quand elle détecte une infection. Cette innovation médicale pourrait réduire la prescription inutile d’antibiotiques et sauver des vies, affirment des scientifiques de l’Univeristé Bath, en Angleterre. BBC raconte que la pièce médicale dégage un colorant fluorescent provenant de petites capsules lorsque des toxines apparaissent dans une plaie. Elle permettrait aux docteurs de traiter plus rapidement les infections, particulièrement chez les enfants qui ont des brûlures.

9-Mais où trouvent-ils tout cet argent? La société chinoise Tsinghua Unigroup[nous l’avouons, nous ne connaissons pas cette entreprise] prévoit d’investir 47 milliards de dollars américains au cours des cinq prochaines années afin de devenir le troisième plus important fabricant de semi-conducteurs du monde, selon Reuters. Cette entreprise est contrôlée par l’Université Tsinghua, qui compte parmi ses finissants le président chinois Xi Jinping. Présentement, c’est l’américaine Qualcomm(Nasdaq, QCOM) qui occupe le troisième rang mondial de la fabrication de puces, après Samsung Electronics et le leader incontesté Intel(Nasdaq., INTC). Le montant que prévoit investir l’entreprise chinoise est presque équivalent au chiffre d’affaires d’Intel au cours de la dernière année!

10-Oubliez la Formule 1, dans quelques années, ce sera les courses de drones qui compteront des millions d’admirateurs à travers le monde. Bon, nous exagérons certainement un peu, mais jetez tout de même un oeil à cette vidéo du magazine Wired et vous verrez que les concours de vitesse entre ces robots volants suscitent un certain intérêt. Mais contrairement à la Formule 1 ou aux autres sports populaires du moment, les courses de drones sont surtout destinées à être regardées par l’entremise de son téléviseur ou d’un appareil branché au Web. 2016 s’annonce d’ores et déjà comme étant une très grosse année pour la Drone Racing League, nous explique le journaliste de Wired.

Sources: Les Affaires, communiqués, PC, Wall Street Journal, Toronto Star, BBC, Business Insider

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

10 choses à savoir jeudi

18/07/2019 | Alain McKenna

Une acquisition prometteuse pour Lightspeed, les BIXI enfin dans Google Maps, Ford veut un émoticône pour son F-150.

10 choses à savoir mercredi

17/07/2019 | Alain McKenna

Ce robot automatisera les serres, l'amende à Facebook rapporte gros à Zuckerberg. Huawei au Canada Après les élections!

À la une

Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique

18/07/2019 | AFP

Le G7 s’est aussi entendu sur « pour instaurer une taxation minimale à l’impôt sur les sociétés ».

FaceApp aspire vos données, mais ce n'est pas la seule

18/07/2019 | AFP

Outre le fait que la société est russe, sont en cause les conditions générales d’utilisation.

États-Unis: mises en garde sur la populaire application russe FaceApp

18/07/2019 | AFP

Un sénateur appelle la police à enquêter sur les «risques pour la sécurité nationale et la vie privée».