10 choses à savoir lundi

Publié le 08/05/2017 à 08:31

10 choses à savoir lundi

Publié le 08/05/2017 à 08:31

Par Yannick Clérouin et Alain McKenna

Point 3: ce gadget que tous les jeunes s'arrachent a fait vivre l'enfer à son inventeur. (Photo: Amazon)

Bon lundi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce 8 mai.

1- Le 1% préfère cette bagnole de 4000 $ à Lamborghini et Ferrari. C’est du moins ce qu’a découvert un blogueur de la publication Road & Track, qui s’est arrêté quelques jours à Jackson, au Wyoming, et qui y a vu une flotte entière d’une seule et même marque d’automobiles. Jackson est le comté qui affiche le revenu moyen par habitant le plus élevé aux États-Unis. Il se situe à environ 300 000 $US (410 000 $CA). Alors, il y a vu des Range Rover? Non. Des Mercedes-Benz? Non plus. Ce sont des Subaru. Plus exactement : des Subaru Outback datant du milieu des années 2000, dont la valeur de revente ne dépasse pas les 4000 dollars. «Ce n’est pas la voiture de notre bonne, quoique je pense qu’elle aussi conduit une Outback. En fait, je pense que tout le monde en possède une!», s'exclame une Bobo du Wyoming. Et pourquoi une auto âgée de 10 ans quand on peut s’offrir une Audi ou une BMW? «Je n’aime pas trop le nouveau modèle…» Gourmand, lourdaud et pas particulièrement chic, on pourrait dire de cette Outback que c’est un équivalent sur quatre roues du 33 tours, pour hipsters qui s’ignorent. Conclusion? «Subaru devrait créer une version Vintage de son Outback actuelle!» Comme les disquaires le font pour les vinyles, d’ailleurs…

Subaru

2- Une vieille cabane délabrée, le mieux que pourront s'offrir les jeunes familles? Trop de jeunes de la génération du millénaire savent à quel point l’accès à l’immobilier est un rêve inaccessible. Particulièrement à Toronto ou à Vancouver. Cette désillusion a été portée en images dans une vidéo satirique créée par la compagnie de production IFHT. Dans ce court métrage de près de 4 minutes, on y voit un jeune qui veut participer à la visite libre d’une maison à vendre. L’agente immobilière, pleine de préjugés, lui dit d’emblée que cette propriété est trop chère pour lui. Et sur un air de musique rap, le jeune homme incarné par Michael Russell chante son désarroi, tout en suivant l’agente vers une maison à la hauteur de ses moyens...une cabane délabrée. «Dans les années 80, mon père a acheté une maison et une auto. J’aurai 80 ans quand je pourrai moi-même me les acheter», se plaint le jeune homme. Comme le souligne Marketwatch, bien que cette vidéo comporte certaines exagérations, elle dépeint néanmoins l’expérience que vivent de nombreux jeunes adultes. L’explosion des frais de scolarité, surtout aux États-Unis, et la stagnation des salaires fait en sorte que de nombreux diplômés universitaires commencent leur vie adulte avec une situation financière nettement moins enviable que leurs parents. Mais bon, pour en revenir au point 1, même les plus riches préfèrent les vieilles affaires, alors...


3- Ce jouet viral que tout le monde s’arrache fait vivre l’enfer à son inventeur. Cette espèce de toupie qui tourne dans tous les sens est un véritable fléau dans les écoles de plusieurs régions de l’Amérique du Nord. Son succès, un mélange de viral et de bouche-à-oreille, est tel qu’on commence à s’inquiéter de son effet négatif sur les élèves. Pourtant, rien de plus banal que ce petit gadget, qui tourne et qui pivote sur des roulements à bille extrêmement fluides, mais tout de même un peu bruyants. C’est ce qui agace les enseignants : dans une classe d’école, ce bruit dérange. Mais le succès de ce gadget cache toutefois une dure leçon sur l’entrepreunariat. Catherine Hettinger, ingénieure américaine, a conçu la première toupie du genre, et en possédait le brevet jusqu’en 2005, où elle ne pouvait plus se permettre de payer les frais de renouvellement de 400 $. Aujourd’hui, 19 des 20 items les plus vendus sur Amazon sont des toupies empruntant son design, et elle dit ne pas en avoir touché un seul dollar. Elle s’en mord les doigts. Pour tenter de profiter un peu de cette vague, explique Inc, elle a tout de même lancé une campagne de sociofinancement pour son propre gadget, le «Classic Spinner».

Spinner

4- Il y a un grave problème avec les postes de travail debout et c’est bien pire que vous le croyez. Rien à voir avec d’éventuelles douleurs aux pieds ou au dos. Le problème se situerait plutôt au niveau du cerveau reptilien… C’est qu’en position debout, on a une meilleure vision des gens autour de nous, surtout si ceux-ci demeurent assis. Ce qui provoque davantage de contacts visuels. Et c’est pourquoi on a tendance à être plus déconcentré derrière un tel pupitre surélevé, ce qui se traduit par une moins grande efficacité au boulot. Ça a l’air farfelu? C’est pourtant la thèse très sérieuse défendue par la psychologue Mary Lamia, dans un bouquin intitulé What Motivates Getting Things Done : Procrastination, Emotions and Success. «Debout, vous agissez comme un paratonnerre pour vos collègues», raconte-t-elle à Quartz. «Vous ne faites pas que remarquer leur présence, vous vous mettez à reproduire cette présence.» Et comme le phénomène est causé par une partie du cerveau dont on n’a pas conscience, une forme d’empathie ancrée profondément dans les habitudes de l’espèce humaine, il est difficile d’en contrôler les effets. Conclut-elle. Alors, tout le monde debout? Non, tout le monde assis!

Debout

5- Les perles de l’assemblée annuelle de Berkshire Hathaway. L’événement suivi par des millions d’investisseurs était diffusé en direct sur la Toile. Warren Buffett et Charlie Munger en ont profité pour faire quelques déclarations fort instructives. En voici quelques-unes.

«Beaucoup de gens essaient d’être brillants. Nous tentons seulement d’être rationnels.» (C. Munger)

«Notre plus gros échec est d’avoir raté notre coup sur Google et Wal-Mart.» (W. Buffett)

«Jeff Bezos est d’une autre espèce.» (W. Buffett)

«Les véhicules autonomes ne seront pas bons pour les affaires.» (W. Buffett)

«Je crois que la Bourse chinoise est plus abordable que la Bourse américaine.» (C. Munger)

«Les grands magasins, on les trouve sur Internet, désormais.» (W. Buffett)

«Les risques d’une guerre nucléaire m’inquiètent moins que ceux d’une cyberguerre.» (W. Buffett)

6- Les Bourses battent en retraite sur fond de prise de bénéfices maintenant que le centriste Emmanuel Macron a, tel qu’attendu par les marchés, remporté les élections françaises. Tant en Europe qu’à Wall Street la tendance est à la baisse ce lundi. Par ailleurs, après avoir tenu son assemblée annuelle samedi, Warren Buffett, président de Berkshire Hathaway(NY., BRK.B), répondra aux questions des animateurs de la chaîne CNBC pendant trois heures. Ses commentaires sur l’économie ou sur la Bourse pourraient donner un certain ton à la séance. Lisez notre revue de marchés complète.

7- Google prépare sa réplique au site Linkedin. En douce, Google a mis sur pied un site promettant aux recruteurs de trouver les bons talents, peu importe le poste à combler. Découvert un peu par hasard la semaine dernière, Google Hire, qui est actuellement en version bêta privée, se positionne définitivement comme un éventuel rival à Linkedin, qui est désormais une filiale à part entière de Microsoft. Il ne s’agit toutefois pas d’un site d’embauche, ni même d’un réseau social professionnel traditionnel. Le site ressemble à un moteur de recherche à travers lequel les offres d’emploi peuvent être publiées sans plus d’information sur l’employeur. Les candidats postulent quant à eux en envoyant une lettre de présentation et un CV. Comme le souligne Tomsguide.fr, reste maintenant à voir si Google Hire pourra rattraper Linkedin et ses 440 millions d’utilisateurs dans ce marché fort lucratif de la recherche d’emploi…

8- «Le vélo va avoir la peau de l’automobile». Ça semble prétentieux, mais c’est pourtant la conclusion à laquelle en arrive un important analyste de la Silicon Valley, Horace Dediu, qui croit que les services de vélos en partage ne sont que la pointe de l’iceberg de cette révolution à deux roues. «Leur potentiel de perturbation face à l’automobile est énorme», dit-il, les comparant à l’émergence de l’infonuagique d’il y a 5 ans. Alors que tous n’en avaient que pour les ordinateurs personnels et le matériel, ce sont les logiciels en nuage qui ont généré la plus forte croissance dans le secteur informatique. Les vélos ont le même potentiel de décentralisation des données, croit Dediu : en les équipant de caméras et de divers capteurs, ils pourraient relayer en direct de l’information sur le réseau routier, en ville. Où se trouvent les nids-de-poule, quel est le niveau de pollution, quelles intersections sont congestionnées par un trop grand nombre de piétons ou de voitures… «Google Street View aura l’air d’une antiquitié à côté de l’imagerie collectée par ces réseaux», dit-il sur CNN Tech

9- À l’agenda lundi, le ministre québécois des Transports, Laurent Lessard, le maire de Montréal, Denis Coderre, ainsi que le président du conseil d'administration de la Société de transport de Montréal, Philippe Schnobb, prennent part à une conférence de presse concernant la mise en service de nouveaux autobus entièrement électriques signés Novabus(séance d'information technique à 12h45, conférence de presse à 13h30, bureaux de la STM, Place Bonaventure). L'organisme Aéro Montréal tient son assemblée générale annuelle(10h, Cosmodôme, Laval). Point de presse concernant le premier vol avec passagers en Amérique du Nord d'un avion CS300 de Bombardier. Les passagers seront un groupe d'enfants vivant avec un handicap(10h, Skyservice, 9785, avenue Ryan). Le député de Québec solidaire, Amir Khadir remet une lettre à la Caisse de dépôt et de placement, l'interpelant en tant qu'actionnaire important de Bombardier(9h, Caisse de dépôt et placement du Québec). À Québec, le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, prend part à une cérémonie pour souligner une étape dans la réalisation du projet Origine, un immeuble résidentiel en bois de grande hauteur(11h30, 26, rue de la Pointe-aux-Lièvres).

10- Montréal, capitale du surf? Avec un parc à surf comme celui-là, pourquoi pas… Aucun doute là-dessus, l’Australie connait son surf. C’est pourquoi le projet du parc URBNSURF a été dévoilé l’année dernière mais en construction ces jours-ci, tombe sous le sens : il s’agit d’un faux lagon de 150 mètres de long pouvant créer une vague artificielle dont la hauteur varie de quelques centimètres, pour les plus jeunes, à 1,3 mètre de haut, pour les pros. Melbourne, Perth et Sydney auront un tel parc, mais on imaginerait bien cette technologie pas trop loin du bassin olympique de Montréal…


Sources: CNN Tech, Inc, Les Affaires, Marketwatch, Quartz, Road & Track, Tomsguide.fr, Youtube.

Vous aimez les 10 choses? Suivez-nous sur Twitter pour en avoir plus:

NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

06:52 | LesAffaires.com et AFP

«Il y a clairement un biais haussier sur les indices, qui veulent tourner le page.»

Titres en action: Aphria, Aritzia, Cintas...

06:52 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

10 choses à savoir mercredi

Il y a 4 minutes | Alain McKenna

Entrepreneurs, les milléniaux? Les voyageurs assidus devraient payer plus cher, un automne difficile en vue pour Tesla.