10 choses à savoir lundi

Publié le 01/05/2017 à 08:44

10 choses à savoir lundi

Publié le 01/05/2017 à 08:44

Par Yannick Clérouin et Alain McKenna

Point 1: cette rue historique de Montréal renaît de ses cendres. (Photo: SDBSL)

Bon lundi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce 1er mai.

1- Cette artère historique de Montréal vit une renaissance miraculeuse. C’est Josh Freed, journaliste bien connu de The Gazette, qui l’a constaté ce weekend : trois longues années de rénovations majeures survenues il y a dix ans ont eu raison du boulevard Saint-Laurent. Sa portion commerciale entre Sherbrooke et Mont-Royal était depuis moribonde. Or, ce printemps pourrait marquer le début officiel d’un renouveau durable pour la Main, grâce à une pratique étonnante de certains commerçants. «Vous avez entendu parler de covoiturage, de partage de propriétés et d’économie du partage. Eh bien il existe désormais une économie des commerces partagés», écrit Freed dans le journal. Ainsi, on trouve des cafés dans des boutiques de vêtements (ou est-ce plutôt le contraire?). Un studio de yoga et un restaurant végétalien. Ainsi de suite. Le coût élevé des loyers a baissé, aussi, ce qui aide à attirer de nouveaux locataires dans des bâtiments jusqu’ici abandonnés. Et dernier détail important : l’association des détaillants du boulevard St-Laurent paie son propre concierge, qui s’assure que la rue et les trottoirs sont impeccables, bien avant que la ville n’aie le temps de faire le boulot. De quoi inspirer d’autres rues un peu laissées-pour-compte, comme la Plaza Saint-Hubert, notamment? En tout cas, ce ne sera pas la première fois que la Main renaît de ses cendres…

SDBSL

2- Au moins, à une semaine du second tour, la France n’aura pas à voter pour cette candidate. Elle a remporté un million de dollars en battant ses deux adversaires à Jeopardy. Elle a défait le champion mondial de Go. Rien ne semble lui résister… et si elle se présentait à l’Élysée, elle aurait «une chance non négligeable de battre les candidats humains.» De qui s’agit-il? Vous l’aurez deviné : l’intelligence artificielle. Selon un sondage datant de février mené par Opentext auprès de 2000 Français, environ un tiers des répondants croit qu’une IA «prendrait de meilleures décisions que le gouvernement», résume Jean-Claude Heudin, chercheur en intelligence machine du groupe universitaire Léonard de Vinci, sur le site The Conversation. Alors, Le Pen, Macron ou… Watson? Un choix qui sera peut-être à faire dans cinq ans, prédit le chercheur : «Il n’y a pas que les chauffeurs de taxi ou les radiologues touchés par l’essor de la robotisation et de l’IA. Les ministres et même le président de la République pourraient bientôt perdre leur travail !»

3- Finalement, aller et venir dans l'espace, ça a l'air assez facile. Voici des images inédites et pour le moins époustouflantes du retour sur terre de la fusée Falcon 9, de Space X. L’entreprise spatiale d’Elon Musk a lancé un satellite tôt ce matin. Comme il s’agissait d’une opération effectuée sous surveillance de la sécurité nationale américaine, les photographes n’ont pas été autorisés à prendre des clichés sous plusieurs angles. Space X a toutefois diffusé une courte vidéo qui montre le retour sur terre de la fusée. Une première où on voit même des images du fuselage de l’appareil se dirigeant vers la terre. En prime, des images montrant le moment où Falcon 9 franchit sa première étape, la séparation de la fusée qui contient les principaux moteurs de l’autre partie qui transporte le satellite. Un lancement accompagné d’une diffusion avant-gardiste sur le Web, voilà qui nous rapproche un peu plus de la commercialisation de l'espace.

4- Ne cherchez par le futur dans la Silicon Valley. Il se trouve… en Estonie. Dans ce petit pays de l’ex-bloc soviétique, chaque nouveau-né se voit confier un code numérique d’identification à 11 chiffres qui le suivra toute sa vie. L’équivalent d’un numéro d’assurance sociale à l’ère d’Internet, en quelque sorte. Une étape logique pour ce pays qui a déployé ses premiers réseaux WiFi publics et gratuits il y a 15 ans déjà. Deux ans plus tôt, son gouvernement faisait de l’internet «un droit humain fondamental». Aujourd’hui, on estime que les activités en ligne ajoutent 2 % au PIB chaque année. Il faut dire qu’en Estonie, la signature électronique a valeur légale. Donc, les transactions sans papier sont chose plus que courante : hypothèque, impôt, prescription médicale… C’est, en un mot, «un aperçu de notre futur connecté», résume Fortune. Pas pour rien si Skype a été inventé là-bas.  Fortune dépeint une vision des technologies centrée autour du citoyen, plutôt que la startup ou la valorisation boursière. De quoi rivaliser avec la vision un peu dystopique de la technologie californienne…

Estonie

5- Envie de faire un coup d’argent? Oubliez l’or ou même l’argent. C’est du cobalt qu’il vous faut. Le prix de ce métal a fait un bond de 70 % depuis le début de l’année, une hausse provoquée par la demande insatiable pour des batteries rechargeables. Vous pensez peut-être à votre téléphone ou à un appareil électronique compact, mais ce sont les autos électriques qui stimulent cette demande, ce qui laisse croire que le phénomène pourrait aller en grandissant, observe Quartz. «Les spéculateurs ont fait grimper l’acion de Tesla et d’Apple à des niveaux record, mais un approvisionnement stable en cobalt sera crucial à leur réussite future», apprend-on. Évidemment, ils ne sont pas les seuls à en redemander. Seul hic : 60 % des réserves de cobalt à l’heure actuelle se trouvent en République du Congo, où les conditions de travail sont affreuses. On y force même des enfants à aller dans les mines. Ça en fait d’ailleurs sourciller plus d’un. Le PDG de First Cobalt, à Toronto, estime qu’Elon Musk «rêve tout éveillé» s’il croit pouvoir produire 500 000 Tesla l’an prochain. «Une industrie de la voiture électrique passe par le Congo», ajoute Caspar Rawles, de Benchmark Mineral Intelligence. Bref, le cobalt pourrait continuer à grimper, mais faute de changements durables dans les pratiques, ça demeurera très volatil!

6- En Bourse, les investisseurs poussent un soupir de soulagement tandis que les leaders du Congrès américain sont parvenus à un accord évitant la paralysie budgétaire et garantissant le financement de l'Etat fédéral jusqu'à fin septembre. Plusieurs données économiques sont attendues aujourd’hui, dont les dépenses de consommation. Les investisseurs tourneront ensuite leur attention vers les résultats d’entreprises, notamment ceux d’Apple mardi. La semaine se terminera avec la plus attendue des assemblées annuelles, celle de Berkshire Hathaway(BRK.B, 165,21$US), conglomérat de Warren Buffett. Lisez notre revue de marché complète.

7- Un quart de trillion de dollars américains. C’est l’encaisse (nette, devons-nous préciser) qu’Apple(AAPL, 144,35$US) devrait avoir en banque à la fin de son deuxième trimestre, dont les résultats seront dévoilés après la fermeture des Bourses mardi. Cette somme de 250G$US, un record dans l’histoire du monde des affaires, a de quoi frapper l’imaginaire. L’entreprise californienne pourrait rembourser la dette du Québec et disposer d’encore 132G$US. Autre illustration forte du Wall Street Journal: les liquidités d’Apple sont supérieures aux réserves combinées de devises du Canada et du Royaume-Uni. Un dernier chiffre pour vous montrer à quel point Apple est une véritable machine à imprimer de l’argent: au cours des trois derniers mois de 2016, l’entreprise dirigée par Tim Cook engrangeait 3,6M$US à l’heure. Au delà des résultats, la question de l’utilisation des liquidités est sur toutes les lèvres. Apple stationne la presque totalité de ses liquidités à l’étranger. Si Donald Trump va de l’avant avec une loi qui favoriserait le rapatriement des liquidités des entreprises situées à l’extérieur des États-Unis, cela pourrait forcer Apple à réaliser un grand coup, comme une acquisition d’envergure ou un rachat d’actions important.

Apple

8- Cet agent de conservation naturel quadruple la durée de vie des aliments. Ça pourrait s’avérer une solution cruciale alors qu’on prévoit que la population totale sur Terre atteindra les 9,7 milliards en 2050, que la planète se réchauffe, et que les terres arables disparaissent peu à peu. Car au lieu d’essayer de produire davantage de nourriture, une soluiton pourrait être de mieux utiliser celle qu’on produit déjà : selon l’ONU, le gaspillage alimentaire représente 2600 milliards de dollars chaque année. Mondialement, plus du tiers des aliments sont jetés à la poubelle, faute de pouvoir être conservés adéquatement. À partir d’extraits des lipides contenus dans certains déchets organiques, comme les pelures de bananes, la société Apeel Sciences parvient à créer une substance comestible qui sert à recouvrir les aliments, créant une barrière retenant l’eau à l’intérieur, et l’air à l’extérieur. Ils sont ainsi «deux à quatre fois plus durables», assure James Rogers, PDG d’Apeel, à Fortune. Ça permet ainsi à des producteurs de vendre leurs produits partout sur la planète, là où la demande est la plus forte, ainsi ainsi, à maximiser l’agriculture. Pas bête.


9- Il y a 97 % de chances que ce boulot disparaisse d’ici 10 ans. Aussi bien s’y préparer… C’est la probabilité qu’établit un rapport publié par l’université d’Oxford en 2013: les caissiers traditionnels sont appelés à disparaître. Ça semble renforcé par les projets de magasins du futur récemment dévoilés par des grandes sociétés comme AmazonKroger et Walmart. Ce n’est pas le boulot le plus payant sur le marché, la plupart des caissiers et caissières ne faisant guère plus que le salaire minimum (20 600 $ par an en moyenne au Canada), mais ils comptent tout de même pour 3,3 % de la main-d’œuvre nationale totale (600 000 personnes environ). Et même si la plupart n’en font pas une carrière, la plupart y tiennent. Chip Cutter, rédacteur pour Linkedin, cite ses plus récentes discussions avec des préposé(e)s à la caisse qui soulignent l’importance du contact humain avec les clients. Il en doute, mais ceux-ci n’en démordent pas : «un client est venu me demander l’euthanasie», explique l’un d’eux, «mais il voulait plutôt dire équinacée». Une machine pourrait-elle lui venir en aide adéquatement? C'est pourquoi les caissiers rencontrés par l'auteur doutent que leur boulot soit réellement menacé. Ce que Cutter semble comprendre c’est que «nous savons que l’automatisation menace des boulots—quand c’est celui des autres», conclut-il.

10- Ce cube transforme l’air le plus sec en eau potable. Tandis que la planète se réchauffe, lentement mais sûrement, les zones désertiques occupent de plus en plus d’espace et la sécheresse prend chaque jour un peu plus d’ampleur. Dessaler l’eau de mer est envisagé, mais demeure une opération coûteuse. C’est pourquoi des scientifiques ont inventé un appareil à énergie solaire capable de condenser l’air ambiant afin d’en changer l’humidité en eau potable. L’appareil est entièrement fonctionnel et autonome, et peut générer entre 3 et 12 litres d’eau par jour. Reste seulement à le commercialiser…


Sources: Fortune, Les Affaires, Linkedin, Quartz, The Conversation, The Gazette, Wall Street Journal, Youtube.

Vous aimez les 10 choses? Suivez-nous sur Twitter pour en avoir plus:



NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

À surveiller: Air Canada, Citigroup et CAE

Il y a 25 minutes | Jean Gagnon

Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

10 choses à savoir jeudi

Voter? Il y a une appli pour ça! Les banques haussent le climat de 4 degrés. Le Vatican lance un «e-rosaire connecté»!

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

06:59 | LesAffaires.com et AFP

Les publications d'entreprises semblent passer au second plan.