10 choses à savoir lundi

Publié le 07/12/2015 à 07:25

10 choses à savoir lundi

Publié le 07/12/2015 à 07:25

Point 1: Le nouveau concept de Coca-Cola pour les Fêtes.

Bon lundi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce lundi 7 décembre.

1-Pour Noël, Coca Cola a dévoilé un nouveau concept: un emballage qui se transforme en ruban de cadeau. Il suffit de décoller l'étiquette qui entoure la bouteille puis de tirer sur la languette pour instantanément former un joli nœud. C'est tout bête, mais très malin. Toutes les déclinaisons des bouteilles de Coca-Cola sont évidemment concernées: Coke Zéro, Coke Diète et autres Coca-Cola Life. Évidemment, ce joli coup de pub est déjà devenu viral…



2-Restons dans le monde des bouteilles spéciales. Il n’y a rien d’étonnant à voir des grands crus se vendre à 1000$ la bouteille, mais une bière? La brasserie de Vancouver Storm Brewing met en vente 10 bouteilles artisanales de la Glacial Mammoth Extinction, une bière rare, pour 1000$. Il faut dire que le procédé de fabrication de la bière est assez original. Le brasseur James Walton a expliqué à Global qu’il gèle la bière dans un cube de glace à -30 degrés Celcius, un procédé qui lui a pris au total environ un mois à compléter. M. Walton a ensuite réussi à extraire toute l’eau du liquide qui a été brassé, ce qui laisse une bière concentrée. La bière a ensuite été vieillie dans des barils de chêne français pendant deux ans. Au final, on a obtenu une bière qui ressemble davantage à un porto, avec un taux d’alcool de 25%. Ce n’est pas tant la bière qui vaut les 1000$, mais plutôt les bouteilles, confectionnées par des artistes locaux. On trouve sur ces bouteilles de l’ivoire de mammouth, qui date d’environ 35000 ans.

3-Le Canada devrait s’inspirer de son cousin australien. Pour relancer son économie frappée de plein fouet par la dégringolade des matières premières, l’Australie lance lundi un programme d’innovations de 1,1 milliard de dollars australiens (741M$US). Le pays des kangourous va ainsi offrir des avantages fiscaux aux startups et octroyer un nouveau type de visas pour attirer les entrepreneurs afin d'accompagner la transition de son économie qui connaît la fin du boom minier. Le pays riche en matières premières doit trouver des relais de croissance après la fin de l'âge d'or minier qui lui avait permis d'éviter toute récession pendant plus de 20 ans, explique l’AFP. «À la différence du boom minier, c'est un boom qui peut durer indéfiniment», a dit à propos de l'innovation le premier ministre australien, Malcolm Turnbull. Message à notre nouveau gouvernement: notre pays se trouve dans une situation similaire à l’Australie. L’idée d’appuyer l’innovation de façon plus musclée devrait être sérieusement explorée!

4-Wall Street est en voie d'amorcer la semaine en légère hausse, poursuivant sur sa forte lancée de vendredi. Vers 8h, les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq gagnent respectivement 0,20%, 0,15% et 0,26%, selon les négociations sur les contrats à terme. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, est encore sous pression. Il cède 1% à 42,55$US. Lisez notre revue de marché complète.

5-La marque de vêtements de plein air bien connue Chlorophylle est de nouveau en difficulté financière. Selon Le Quotidien de Chicoutimi, l’entreprise qui était autrefois considérée comme un joyau de l’entrepreneuriat régional, doit à ses créanciers quelque 7M$. Chlorophylle s’est ainsi placée sous la protection de la Loi fédérale sur la faillite et l’insolvabilité. Selon le quotidien, les problèmes de la PME découlent avant tout d'un marché hautement concurrentiel dans les vêtements spécialisés de plein air et d'une série de décisions d'affaires qui ont mobilisé des ressources financières considérables. Comme celle d’exploiter un réseau de magasins, qui a grevé les finances de l’entreprise. Détenue par Fondaction CSN (33 %), Gestion Marc Tremblay de Jonquière (20 %) et Desjardins capital de risque (33 %), Chlorophylle devrait présenter d'ici 30 jours une proposition à ses créanciers.

6-Les revenus mensuels de l'organisation État Islamique s'établiraient à 80 millions de dollars américains, selon l'institut IHS (NYSE: IHS). 50% de cette somme proviendraient des diverses taxations et confiscations, alors que près de 43% seraient imputables à la vente de pétrole. Le reste? Traffic de drogue, vente d'électricité, dons… «À la différence d'Al Qaida, l'État Islamique n'est pas dépendant des aides des pays étrangers, explique Columb Strack, analyste chez IHS. Ça lui permet de ne pas être vulnérable à leur influence.» Dans le détail, l'État Islamique aurait 6 principales sources de revenus: production et traffic de pétrole et de gaz; taxation des activités commerciales dans les zones qu'il contrôle; terres et propriétés confisquées; traffic de drogue et d'antiquités; activités criminelles tel que le braquage de banques; activités commerciales comme le transport de marchandises ou les agences immobilières.

7-À l'agenda lundi, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain tient un forum sur les ressources naturelles. Le ministre québécois des Ressources naturelles, Pierre Arcand, prononce une allocution. (7h30, Palais des congrès de Montréal). Le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, Jean-Denis Girard, assiste au lancement du Centre de transfert d'entreprise du Québec(10h, Équipements E.M.U., 3975, rue Jean-Marchand à Québec). Le ministre de l'Économie, Jacques Daoust, ainsi que le ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, Laurent Lessard, prennent part à une conférence de presse à l'occasion de l'ouverture d'une nouvelle usine de l'entreprise Soprema. (10h, 3100, rue Kunz à Drummondville). L'Association québécoise des lobbyistes tient un point de presse pour réagir à la publication de l'étude d'impact réglementaire de la nouvelle loi sur le lobbyisme(10h, Tribune de la presse, édifice André-Laurendeau, salon Jacques-L'Archevêque à Québec). Seule initiative québécoise à se classer dans le top 10 des organisations ayant l'impact le plus significatif au Canada selon Charity Intelligence, Fusion Jeunesse annoncera à 10h45 les détails d’un investissement d’envergure qui lui permettra de bonifier son innovation en persévérance scolaire au Québec et de l’étendre à travers le pays(Université Concordia, John Molson School of Business).

8-Ne sauteriez-vous pas de joie si vous trouviez un trésor qui vaut de cinq à dix milliards de dollars? Le président de la Colombie, Juan Manuel Santos, s’est enthousiasmé ce week-end de la découverte de l’épave du légendaire galion espagnol San Jose, trois siècles après qu’il eut disparu au fond des eaux caribéennes. «C'est le plus important trésor découvert dans l'histoire de l'humanité», a lancé M. Santos lors d'un déplacement à Carthagène, ville au large de laquelle ont été trouvés les restes du San Jose. Le galion a été coulé en 1708 lors d'un affrontement avec les forces navales britanniques au cours de la bataille de Baru, pendant le guerre de succession d'Espagne (1701-1712), raconte l’AFP. Il était le principal vaisseau d'une flotte acheminant de l'or et de l'argent des colonies espagnoles en Amérique jusqu'en Espagne pour le roi Philippe V. Les chercheurs de trésors de tout acabit ont tenté de retrouver cette épave depuis des décennies. Sa valeur totale se situerait entre cinq et dix milliards de dollars américains, selon le quotidien colombien El Pais. Au delà de l’aspect monétaire, cette découverte va certainement offrir aux amateurs d’histoire des objets d’une incomparable valeur.

9-Le propriétaire de la marque de café Van Houtte, Keurig Green Mountain(Nasdaq, GMCR), passera lui-même dans les mains d’une autre entreprise. Keurig Green Mountain a accepté une offre d’achat de 92$US par action d’un groupe d’investisseurs mené par JAB Holding. La transaction représente une prime de 77,9% sur le cours de clôture du titre de la société le 4 décembre. Il sera intéressant de suivre la réaction du titre du spécialiste David’s Tea(Nasdaq, DTEA). Rappelons que la chaîne montréalaise est dirigée par Sylvain Toutant, qui a été haut dirigeant chez Keurig pendant plusieurs années.

10-Vidéos de séances de déballage de cadeaux, dégustation de pots de yogourts en direct... les tendances étranges qui émergent sur le Web se multiplient. La dernière en vogue sur YouTube? Des gens qui cuisinent des aliments miniatures. Business Insider met en lumière ce phénomène culinaire qui a pris naissance au Japon au cours de la dernière année et qui est en train de traverser les frontières. Tout est en format réduit, de la cuisinière aux plats dans lesquels sont servis les minuscules aliments. Une des chaînes les plus populaires, Miniature Space, compte plus de 460000 abonnés. Jetez un oeil à cette séance de confection d’une mini-pizza avant de lancer votre journée de travail. Garanti, vous aurez ensuite l’esprit plus léger!



Sources: Les Affaires, communiqués, PC, Le Quotidien, Global, AFP, El Pais, Business Insider, IHS,

 

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.