10 choses à savoir jeudi

Publié le 26/01/2017 à 07:48

10 choses à savoir jeudi

Publié le 26/01/2017 à 07:48

Par Yannick Clérouin, Alain McKenna et Julien Abadie

Point 1: Vous ne devinerez jamais quel est le roman le plus vendu depuis que Trump est président...

Bon jeudi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce jeudi 25 janvier.

1-Vous ne devinerez jamais quel livre est le plus vendu sur Amazon depuis l’inauguration de Donald Trump. La sortie télévisée de sa conseillère Kellyanne Conway à propos des «faits alternatifs» prononcés par le porte-parole de la Maison-Blanche Steve Spicer, Amazon a vu les ventes du roman 1984 de George Orwell bondir, à tel point que c’est le livre le plus vendu sur son site cette dernière semaine. Ce n’est pas tout à fait un hasard: les références à la novlangue de 1984 tel qu’imaginé par Orwell ont été nombreuses dans les médias, ces derniers jours. L’éditeur du livre a noté que depuis l’inauguration du président américain, 1984 a vu ses ventes «bondir de 10 000%». Comme le mentionne le site GeekWire, ce n’est pas le seul roman qui a été relancé par l’arrivée de Donald Trump à la tête des États-Unis. En novembre dernier, le roman d’anticipation Cela ne peut arriver ici, de Sinclair Lewis, datant de 1935, a subi un sort similaire à 1984. Ce livre décrit la montée (fictive) du fascisme aux États-Unis et l’instauration d’une dictature.

2-Amazon est-elle en train de devenir une économie en soi? Si vous avez l’impression que le géant du commerce en ligne tire partout en même temps, vous n’avez pas la berlue. L’équipe des 10 choses peine à suivre toutes les offensives que mène de front la société de Jeff Bezos. Après les drones et la livraison terrestre, Amazon(Nasdaq, AMZN) a commencé à gérer sa propre flotte de navires-cargo. En fait, elle supervise la livraison de ses produits entre les marchands chinois qui vendent sur son site et les États-Unis. Amazon court-circuite ainsi les groupes spécialisés dans le transport de fret qui assurent ce type de livraisons. Cette initiative s’inscrit dans le plan pluriannuel de la société visant à bâtir ses propres activités de transport de marchandises, souligne le Wall Street Journal. Amazon n’exploite pas les bateaux, se contentant pour le moment d’intervenir dans la planification et la logistique. Amazon a ainsi contribué à planifier la livraison de 150 conteneurs de biens provenant de Chine depuis octobre, selon les documents obtenus auprès des autorités portuaires. Elle a même commencé à afficher des tarifs pour de nouveaux services d’expédition par camion sous l’enseigne d’une filiale chinoise. Amazon intègre ainsi tous les services entourant le transport en un endroit unique, ce qui procure une grande valeur stratégique, a dit un expert au Wall Street Journal. Voilà de quoi donner la frousse aux FedEx et UPS de ce monde. Et qui nous fournit un autre exemple de l’expansion tentaculaire d’Amazon dans de nombreuses sphères de l’économie.

3-Les investisseurs se moquent de savoir qui est président. Des monceaux d'articles ont été écrits (y compris par nous) pour analyser ce que le programme économique et l'agenda politique de Donald Trump signifiait pour les marchés et la performance de la Bourse américaine. Depuis quelques semaines, certains anticipent une lune de miel prolongée entre le nouveau président et les investisseurs; d'autres anticipent une correction majeure. Mais selon Bloomberg, la vérité est toute autre et beaucoup plus basique: le marché n'a que faire du nom ou de l'obédience du président. C'est un risque comme un autre, et le risque est une constante en matière d'investissement. Pour vous en convaincre, leur site Internet a publié jeudi matin un article et un tableau récapitulant les plus fortes baisses du S&P 500 en fonction des présidents depuis la crise de 1929 (voir ci-dessous). Édifiant. On constate que tous les présidents, et on dit bien tous, ont connu des corrections majeures de l'indice au cours de leur mandat: -89% sous Hoover, -28% sous Kennedy, -47% sous Nixon, -17% sous Carter, -19% sous Clinton, -52% sous Bush Jr et -22,5% sous Obama. En moyenne, on constate des baisses ponctuelles de 30% sous chaque mandat de 4 ans (-37% pour les Républicains et -24% pour les Démocrates). Il n'y aurait donc aucune raison -a priori- pour que Trump ne connaisse pas sa correction, mais aucune raison non plus pour qu'elle soit plus sévère que les précédentes. Le fait est, rappelle Bloomberg, que les présidents ont désormais une influence assez marginale sur les performances de la Bourse. Ils n'ont pas de levier magique pour la faire monter ou baisser et sont tributaires du cycle qui coïncide avec leur mandat. Finalement, conclue le journaliste, la Réserve Fédérale a plus à voir dans les succès et les échecs économiques du pays que le fameux bureau ovale…

4-Le paradoxe des vents de face gâche-t-il votre vie professionnelle? Quand on marche, court, pédale ou même quand on pagaie à l’extérieur, on ne peut pas faire autrement que rager contre le vent opposé, celui qui nous frappe de plein front et qui nous force à doubler d’effort pour garder une cadence moindre. Quand on a le vent dans le dos, par contre, on ne le remarque pas autant. Imaginez maintenant que ce même vent incarne les défis et les occasions d’affaires qui se présentent dans votre carrière. Si vous avez l’impression d’avoir le vent de face plus souvent que l’inverse, c’est tout-à-fait normal, mais ça ne veut pas dire que vous ayez raison. C’est la thèse que soutiennent les psychologues Shai Davidai et Thomas Gilovich, qui viennent de publier une étude à ce sujet. Selon eux, donc, on est bien plus sensibles aux défis et aux embûches qu’aux coups de pouce ou aux bonnes occasions. Au bureau, on a l’impression qu’on l’a moins facile que la plupart des collègues. À la maison, on a l’impression d’être celui ou celle qui sort tout le temps les vidanges. Et pourtant, ce n’est pas nécessairement vrai. C’est que notre jugement est berné par ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas. Un croit que notre mémoire reflète la vérité absolue, alors que ça peut être faux. On peut aussi trouver des exemples de ce phénomène en politique…

5-Il y a de nombreux avantages à côtoyer des étrangers au travail. Pas pour rien si les espaces de travail collaboratifs ont la cote ces jours-ci à Montréal (et ailleurs dans le monde) : c’est une bonne façon d’apprendre d’autres professionnels et d’adopter des pratiques qui rendent plus productifs, plus performants, ou tout simplement, plus à l’aise dans sa façon de travailler. Faisant justement l’apologie de ce phénomène, le site Entrepreneur a relevé six avantages des espaces collaboratifs: le réseautage, l’utilisation forcée d’outils de travail souples et performants, le défi de bosser en dehors de sa zone de confort, le plaisir de travailler à son rythme, l’utilisation maximale d’un espace de travail minimaliste, et enfin, l’avantage de ne pas travailler seul, en isolement. Est-ce que ça vous donne le goût de devenir travailleur indépendant?

6-Au lendemain d'une séance historique pour l'indice Dow Jones, les Bourses américaines sont sur le point d'ajouter d'autres gains jeudi. Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq progressent en effet de 0,04%, 0,12% et 0,22% peu avant l'ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référende au Québec, gagne 0,54% à 55,39$US. Lisez l'intégrale de notre revue boursière. 

7- Si vous doutez encore de la révolution en faveur de l’énergie verte qui en cours aux États-Unis–surtout depuis l’élection de Donald Trump–, voici la preuve qui vous confondra. Le secteur de l’énergie solaire emploie plus de personnes que les organisations produisant de l’énergie à partir du charbon, du pétrole et du gaz réunies, selon un rapport du département américain de l’Énergie, rapporté par un journaliste de données de Forbes. Le secteur solaire employait en 2016 43% de la main-d’oeuvre travaillant dans la production d’électricité, tandis que les organisations produisant de l’électricité à partir des énergies fossiles en employaient seulement 22%. Le secteur de l’énergie solaire a ajouté 73615 emplois au cours de la dernière année, tandis que les producteurs d’énergie éolienne en ont créé 24650. Voilà une donnée qui devrait remettre en question l’affirmation de Donald Trump selon laquelle les projets d’énergie renouvelable ont des retombées négatives pour l’économie américaine.

8-La start-up Oohlala, établie à Montréal, a recueilli 4 millions de dollars pour aider les étudiants collégiaux et universitaires à s’organiser à l’aide d’une application mobile. On pourrait dire d’Oohlala que c’est le Uber des services aux étudiants. Comment s’y retrouver dans l’organisation complexe des grandes maisons d’enseignement? Quand on doit déjà consacrer une bonne partie de sa vie à étudier, faire ses devoirs et puis, bon, faire la fête à l’occasion, le temps imparti pour trouver rapidement le bon prestataire de tel service, les meilleurs endroits où casser la croute sur le campus ou encore le local des objets perdus est limité. C’est là qu’Oohlala intervient. En plus d’aider les étudiants à s’organiser, elle permet aux administrateurs des maisons d’enseignement à susciter un meilleur engagement des étudiants. La jeune pousse compte 200 clients dans huit pays et est déjà rentable, selon Tech Crunch. Voici une petite vidéo de présentation de ses services.

9-À l’agenda jeudi, le PDG d'Industries Lassonde(Tor., LAS.A), Jean Gattuso, prononce une allocution à la tribune du Cercle finance et placement du Québec(12h, Hôtel Sheraton). Conférence devant les membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain du chef du Parti Québécois, Jean-François Lisée, sous le thème «Porter l'économie québécoise à la vitesse supérieure»(12h30, Centre Sheraton). À Québec, le premier ministre Philippe Couillard fait la visite de l'incubateur-accélérateur LE CAMP. Une mêlée de presse suivra à 16h15(125, boulevard Charest Est- 2e étage). Le ministre Laurent Lessard, au nom de la vice-première ministre et ministre Lise Thériault, tient conférence de presse concernant le Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie(Bécancour, 11h, Groupe PureSphera). Lancement de la nouvelle Chaire de recherche du Canada en analyse de données biomédicales(10h30, 5800, rue Saint-Denis, bureau 1105). Rogers Communications(Tor., RCI.B) dévoile ses résultats du quatrième trimestre. Le PDG de Tembec(Tor., TBC), James Lopez, tient un point de presse à l'occasion de l'assemblée des actionnaires et de la publication des résultats du premier trimestre(10h, bureaux de Stikeman Elliott).

10- Ces lunettes intelligentes vous feront dire adieu à vos doubles foyers! Des chercheurs de l’Université de l’Utah ont développé les premières lunettes à verres adaptatifs au monde. L’astuce: des lentilles composées d’un liquide pouvant être modulé afin d’effectuer une mise au point continuelle et, ainsi, d’ajuster la focale selon la distance entre l’œil et l’objet regardé. Autrement dit, plus besoin de lunettes de lecture, puis de lunettes pour voir loin, une seule paire pourrait suffire. À condition de revoir le design de la monture de ces lunettes, qui n’est peut-être pas encore tout à fait au goût du jour…



 

Sources: Les Affaires, Wall Street Journal, communiqués, PC, Geek Wire, Bloomberg, Tech Crunch...

NDLR: Nous vous rappelons que l'article «Les 10 Choses à savoir» est un exercice de revue de presse, donc que les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: baisse de fin de séance à Wall Street

Mis à jour le 11/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a accéléré ses pertes en fin de séance avec le recul des valeurs technologiques.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

11/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

Les places asiatiques ont connu des fortunes diverses mardi.

Titres en action: Canada Goose, Boeing, Dorel

Mis à jour le 11/08/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.