Une ère de grands chantiers au Québec


Édition du 21 Mars 2015

Une ère de grands chantiers au Québec


Édition du 21 Mars 2015

Les chantiers routiers se multiplient à la grandeur du Québec. Un passage obligé pour maintenir ou reconstruire des infrastructures arrivées en fin de vie. Où en sont les principaux projets ?

À lire aussi:
Québec veut créer quatre pôles logistiques dans la région de Montréal
Des voies à emprunter pour améliorer la mobilité
Une expertise québécoise reconnue au-delà des frontières de la province
Partager les connaissances favorise l'innovation
Une circulation plus fluide grâce aux données
Mobiliser les acteurs du secteur afin d'améliorer les techniques utilisées
À la recherche de gains d'efficacité dans la signalisation aux abords des chantiers
Les camions du Groupe Robert doivent rouler la nuit en raison des entraves
Un système à améliorer en région

1. Réaménagement de l'échangeur Dorval

Coût : plus de 500 millions de dollars

Démarré en 2009 et évalué d'abord à 250 M$, ce projet continue de faire rager les automobilistes montréalais. Il ne devrait être terminé qu'en 2017 pour la partie située au sud des voies ferrées et en 2019 pour la partie nord. La facture aura alors grimpé à plus d'un demi-milliard de dollars. Au coeur de ce fiasco : une série de litiges avec les hôtels Marriott Fairfield et Best Western, ainsi qu'avec le Canadien Pacifique, a retardé les travaux et obligé à en revoir le tracé. Les nouvelles structures projetées ne prévoient plus de piles dans l'emprise ferroviaire, évitant ainsi le déplacement des voies ferrées. Les Montréalais contempleront encore un certain temps deux viaducs qui ne sont pas encore reliés ensemble et une bretelle d'accès pour l'autoroute 20 ne menant nulle part...

2. Prolongement des autoroutes 13 et 19

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) analyse actuellement les conclusions de l'étude d'opportunité sur l'élargissement de l'A-15 et le prolongement de l'A-13, entre les autoroutes 640 et 50, réalisée au coût de 1,2 M$ et déposée au ministère à l'été 2014. Il est encore trop tôt pour préciser les coûts ou l'échéancier de réalisation de ce projet.

Pour sa part, le prolongement de l'A-19 entre l'A-440 et Bois-des-Filion a fait l'objet de consultations auprès du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) à l'automne 2014. Le rapport, qui a été rendu public le 12 mars dernier, arrive à la conclusion que le parachèvement de l'A-19, à partir de Laval, jusqu'à l'A-640, sur la Rive-Nord, est «justifié». Toutefois, le BAPE demande au MTQ d'effectuer une analyse comparative entre un scénario d'autoroute à deux voies dans chacune des directions et un boulevard urbain, où la vitesse des véhicules serait limitée à 70 km/h.

3. Réfection du pont Honoré-Mercier

Coût: 426 M $

4. Réfection des tunnels Ville-Marie et Viger

Coût: 240 M $

5. Réfection de l'autoroute Métropolitaine

Coût: 156 M $

6. Réfection de l'échangeur Saint-Pierre

Coût: 124 M $

7 Réfection du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine

Coût : 86 millions de dollars

Le MTQ planifie un projet de réfection majeure du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, qui ne débutera toutefois pas avant l'ouverture du nouveau pont Champlain, prévue en 2018. Il devra aussi attendre la fin des travaux d'optimisation du corridor de l'autoroute 25 et d'amélioration des accès au Port de Montréal. Le projet prévoit notamment la réfection des murs et des plafonds, et la pose d'un revêtement de protection, lequel protégera la structure contre les embruns salins et les incendies majeurs. Deux ans de travaux seront nécessaires, ce qui pourrait causer des maux de tête aux quelque 133 000 véhicules qui circulent quotidiennement dans ce secteur. L'ouvrage pourrait être réalisé en PPP, mais le MTQ «n'entend pas instaurer un péage», selon son porte-parole, Benoît Lachance.

8. Reconstruction de l'échangeur Turcot

Coût : 3,67 milliards de dollars

En février 2015, le gouvernement du Québec a signé le contrat octroyant la conception et la construction de l'échangeur Turcot au consortium KPH Turcot, composé de Construction Kiewit (qui a construit le pont de l'autoroute 25) et de Parsons du Canada. Le consortium s'est engagé à livrer l'infrastructure pour 2020. Les travaux prévoient la reconstruction des échangeurs Turcot, Montréal-Ouest, Angrignon et De La Vérendrye, de même que des tronçons des autoroutes 15, 20 et 720. À terme, le coût total du projet est évalué à 3,67 milliards de dollars, dont 1,54 G$ pour le volet conception-construction. «La reconstruction s'effectuera à côté ou en dessous des structures actuelles, pour limiter les répercussions sur la circulation, explique Benoît Lachance, du MTQ. Des mesures d'atténuation en transport collectif ont aussi été mises en place, dont le réaménagement du terminus Lionel-Groulx, l'ajout de voies réservées et de quatre lignes de bus express dans l'ouest de l'île.

9. Reconstruction du pont Champlain

Coût : de 3 à 5 milliards de dollars

Avec 60 millions de passages de véhicules annuellement, le pont Champlain est le pont le plus achalandé au Canada. En juin 2014, le gouvernement fédéral dévoilait le design du futur pont et en promettait la livraison pour 2018. Les travaux n'étant pas encore commencés, c'est surtout entre les gouvernements de Québec et d'Ottawa que se déroule l'action présentement. Les discussions sont corsées au sujet de la pertinence d'un péage, auquel tient absolument le gouvernement de Stephen Harper et que rejette catégoriquement le gouvernement provincial.

À lire aussi:
Québec veut créer quatre pôles logistiques dans la région de Montréal
Des voies à emprunter pour améliorer la mobilité
Une expertise québécoise reconnue au-delà des frontières de la province
Partager les connaissances favorise l'innovation
Une circulation plus fluide grâce aux données
Mobiliser les acteurs du secteur afin d'améliorer les techniques utilisées
À la recherche de gains d'efficacité dans la signalisation aux abords des chantiers
Les camions du Groupe Robert doivent rouler la nuit en raison des entraves
Un système à améliorer en région

À la une

La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 350 points

Mis à jour il y a 38 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine aussi dans le rouge, déprimée par les taux obligataires.

À surveiller: Dollarama, Banque Scotia et Alimentation Couche-Tard

Que faire avec les titres de Dollarama, Banque Scotia et Alimentation Couche-Tard? Voici des recommandations d’analystes

Les nouvelles du marché du mercredi 29 mai

Mis à jour à 09:21 | Refinitiv

PwC devient le premier client d’OpenAI.