Trois-Rivières: mieux équilibrer les moyens de transport


Édition du 07 Février 2015

Trois-Rivières: mieux équilibrer les moyens de transport


Édition du 07 Février 2015

Le Port de Trois-Rivières prévoit investir 126 M$ d’ici 2020 pour augmenter sa capacité.

L'augmentation du trafic est si marquée au Port de Trois-Rivières depuis 2008 que ses administrateurs doivent parfois refuser des clients, faute d'espace. Le plan Cap sur 2020 est en voie d'améliorer la situation.

À lire aussi:
Savannah, le port qui en mène large

Vidéo: La recette du port de Savannah
Montréal: répondre à la croissance du trafic

Bécancour: trouver de nouveaux clients

Québec: en expansion, concurrence oblige

Sept-Îles: appuyer les projets miniers
Trois leçons pour la métropole
Montréal: répondre à la croissance du trafic

Pour Jacques Paquin, vice-président marketing et développement des affaires de l'administration portuaire de Trois-Rivières, il y a deux manières de voir l'annonce d'une stratégie maritime provinciale. D'un côté, l'industrie maritime devrait tirer avantage de ce nouvel intérêt du gouvernement et des fonds publics qui pourraient y être associés. Mais de l'autre côté, l'industrie maritime pourrait soutenir davantage le développement économique du Québec. «Dans le passé, le potentiel de levier de développement économique de cette industrie présente partout au Québec a souvent été sous-estimé et sous-utilisé», juge-t-il.

Le vice-président est d'avis qu'historiquement, le gouvernement fédéral a été plus soucieux du transport maritime, lui qui est responsable de plusieurs ports, que Québec, qui s'est concentré sur le transport routier. La province a donc parfois manqué d'une vision d'ensemble des transports, y compris du transport maritime. Il espère voir la stratégie maritime offrir un meilleur équilibre entre les divers moyens de transport de marchandises au Québec. «Nous faisons passablement de transport maritime sur de courtes distances au Port de Trois-Rivières, mais nous pouvons en faire plus», illustre-t-il.

Aidant directement ou indirectement à maintenir environ un quart des emplois de la Mauricie, le Port de Trois-Rivières a connu une année record en 2014 avec 3,7 millions de tonnes (Mt) de marchandises, une hausse de 37 % par rapport à l'année précédente. Un plan d'investissement de 126 millions de dollars vise notamment à augmenter sa capacité.

****************************************

Somavrac espère une stratégie maritime flexible

« En ce moment, nous sommes à l’étroit dans le port de Trois-Rivières, admet le président, Marc Paquin. Nous y faisons transiter environ 350 000 tonnes de vrac liquide et plus d’un million de tonnes de vrac solide chaque année. Nous disposons de 225 000 pi2 d’espace d’entreposage intérieur et 1 200 000 pi2 à l’extérieur. Nous voulons augmenter cela. »

Marc Paquin voit l’annonce d’une stratégie maritime comme une bonne nouvelle, mais espère que le gouvernement évitera l’écueil d’une stratégie trop rigide, qui assignerait certains trafics à des ports précis. « Chaque port a son importance pour la région où il est situé », fait-il remarquer.

Il souhaite aussi que la stratégie bénéficie à l’ensemble des ports. « Les plus petits ports reçoivent moins de marchandises, mais une plus grande part de celles-ci reste au Québec, plutôt que de transiter vers l’Ouest ou les États-Unis, note-t-il. Ces ports aussi ont besoin d’investissements. »

Situé à Trois-Rivières, mais actif sur plusieurs autres ports, le Groupe Somavrac offre des services d’arrimage, de manipulation et transformation, d’entreposage, de transport et de distribution de produits chimiques. Fondé en 1963, il compte 400 employés. — J.-F.V.

****************************************

INFOS

Investissements récents: Le plan de développement Cap sur 2020 comprend trois phases totalisant des investissements de 126 M$. Environ 41,5 M$ ont été investis dans la phase I, terminée en 2013. La phase II qui s'amorce commandera des investissements de 50 M$, notamment dans la construction de trois nouveaux hangars.

Tonnage : 3,7 Mt (2014)

Chiffre d'affaires : 7 M$

Emplois : 1 922 (directs et indirects)

Source : Port de Trois-Rivières

À lire aussi:
Savannah, le port qui en mène large

Vidéo: La recette du port de Savannah
Montréal: répondre à la croissance du trafic

Bécancour: trouver de nouveaux clients

Québec: en expansion, concurrence oblige

Sept-Îles: appuyer les projets miniers
Trois leçons pour la métropole
Montréal: répondre à la croissance du trafic

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, encouragée par Powell et Microsoft

Mis à jour le 07/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a gagné près de 100 points mardi.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 07/02/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Groupe d'alimentation MTY, Héroux-Devtek et Tesla

07/02/2023 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de MTY, Héroux-Devtek et Tesla? Voici quelques recommandations d’analystes.