Québec: en expansion, concurrence oblige


Édition du 07 Février 2015

Québec: en expansion, concurrence oblige


Édition du 07 Février 2015

Le port de Québec.

Avec sa profondeur de 15 mètres à marée basse, ses accès ferroviaires et ses espaces d'entreposage, le Port de Québec est un peu la porte d'entrée vers les Grands Lacs. Il joue aussi un rôle dans le développement du Nord-du-Québec.

À lire aussi:
Savannah, le port qui en mène large

Vidéo: La recette du port de Savannah
Montréal: répondre à la croissance du trafic

Trois-Rivières: mieux équilibrer les moyens de transport
Bécancour: trouver de nouveaux clients

Trois leçons pour la métropole

Sept-Îles: appuyer les projets miniers
Trois leçons pour la métropole
Montréal: répondre à la croissance du trafic

«L'annonce d'une stratégie maritime, c'est de la musique à mes oreilles, s'exclame Mario Girard, pdg du Port de Québec. Au-delà des annonces à court terme, cette stratégie permettra une vision à long terme très structurante. Ça va aider à construire une industrie à forte valeur ajoutée au Québec. Et si tous les ordres de gouvernement s'entendent pour dire que le maritime est une industrie importante, là on est en voiture !»

Il dit que le transport maritime est celui qui connaît les plus forts taux de croissance, année après année, et que le transport par bateau fait partie de plusieurs modèles d'affaires.

Le Port de Québec représente un atout économique pour la province, qu'il faudra lutter pour conserver devant une concurrence internationale de plus en plus féroce. «Nous ne sommes pas en concurrence avec les autres ports québécois ou canadiens, mais avec ceux de la côte est américaine, explique le pdg. Si le Port devient moins concurrentiel, des emplois québécois s'envoleront vers les États-Unis. En ce sens, c'est crucial de sentir le soutien des gouvernements fédéral et provincial.»

Le Port de Québec roule pratiquement à plein rendement du printemps à l'été. Dans certains cas, jusqu'à 10 navires peuvent se retrouver en attente, ce qui signifie que le dernier patiente aux Escoumins. L'administration a mis en oeuvre des projets d'expansion pour remédier à la situation.

******************************************************

Le Groupe Océan veut du concret

Le Groupe Océan compte 750 employés, dont environ 350 travaillent au port de Québec, où se trouve aussi son siège social. C’est dire l’importance de ce port pour ce groupe qui offre une panoplie de services, allant de la construction et la réparation de navires au dragage, en passant par le remorquage, le transport et la location d’équipements.

Philippe Filion, directeur affaires publiques et développement des affaires, est sensible à l’intérêt du gouvernement québécois à l’égard de l’industrie maritime. Déjà, la nomination d’un ministre responsable (Jean D’Amour) et la constitution d’un Secrétariat à l’implantation de la stratégie maritime (dirigé par Georges Farrah, connu comme pdg de la Société des traversiers du Québec) étaient de bonnes nouvelles pour lui.

Reste à voir les annonces concrètes. Parmi les attentes du Groupe Océan, on retrouve notamment le maintien ou la bonification du crédit d’impôt pour la construction d’un navire et le maintien du congé d’impôt pour les revenus d’intérêts, de dividendes ou de gains en capital dans le cadre de travaux d’entretien, de rénovation ou de construction de navires.

Le Groupe Océan aimerait aussi compter sur l’appui du gouvernement du Québec pour aller chercher une partie des contrats encore disponibles dans le cadre de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale du gouvernement fédéral, de même que sur de nouveaux incitatifs pour développer le cabotage. — J.-F.V.

*******************************************************

INFOS

Investissements récents: 500 M$ pour l'expansion à Beauport : quai, entreposage, construction d'un duc d'Albe (pieux pour amarrer les navires) et agrandissement de la plage

Tonnage: 27 Mt (2013)

Chiffre d'affaires: 30,8 M$ (2013)

Emplois: 5 500 dans la région et 7 000 au Québec (directs et indirects)

Source : Port de Québec

À lire aussi:
Savannah, le port qui en mène large

Vidéo: La recette du port de Savannah
Montréal: répondre à la croissance du trafic

Trois-Rivières: mieux équilibrer les moyens de transport
Bécancour: trouver de nouveaux clients

Trois leçons pour la métropole

Sept-Îles: appuyer les projets miniers

Trois leçons pour la métropole
Montréal: répondre à la croissance du trafic

À la une

Mois de l’histoire des Noirs: cinq entrepreneurs à découvrir

Notre blogueuse invitée, Mona-Lisa Prosper, met de l'avant des entrepreneurs qui pourraient bien vous inspirer.

Bourse: Wall Street ouvre en repli avant la Fed

Mis à jour à 09:42 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre en baisse.