Vitrine du détail: Montréal Auto Prix veut sortir de Montréal


Édition du 08 Mars 2014

Vitrine du détail: Montréal Auto Prix veut sortir de Montréal


Édition du 08 Mars 2014

Sylvain Lamoureux

Montréal Auto Prix, l'un des plus grands détaillants de voitures d'occasion du Québec, s'apprête à étendre son réseau au-delà de la région de Montréal, voire du Québec, a appris Les Affaires.

Déjà propriétaire de quatre magasins dans la région métropolitaine, le détaillant prépare l'ouverture de trois nouvelles succursales, dans les Basses-Laurentides, en Outaouais et dans la région de Québec, a confirmé Sylvain Lamoureux, l'un des deux copropriétaires de l'entreprise.

Fondée en 1997 par Richard Martin, encore copropriétaire, l'entreprise, qui se targue d'offrir les voitures au meilleur prix possible dans la province, vend aujourd'hui 6 000 voitures par année, ou 500 par mois, pour des revenus qu'elle évalue à quelque 80 millions de dollars par année.

La direction de l'entreprise demeure vague lorsqu'on l'interroge sur le moment de sa nouvelle poussée de croissance. «Je ne saurais vous préciser exactement le moment. Mais ça ne saurait tarder», a déclaré M. Lamoureux, qui a déjà occupé le poste de directeur financier de l'entreprise.

«Quant aux investissements, a-t-il poursuivi, c'est certain que ça demandera d'importants déboursés, ne serait-ce que pour l'accroissement nécessaire des stocks. Cependant, au-delà de l'argent, notre principal défi en sera comme toujours un de main-d'oeuvre. Ce n'est pas tous les vendeurs qui supportent les volumes de vente qu'on connaît chez nous !»

Des visées en Outaouais et en Ontario ?

Montréal Auto Prix exploite deux magasins le long de l'autoroute transcanadienne (A-40) à Saint-Léonard, un troisième sur le chemin de la Côte-de-Liesse, à Ville Mont-Royal, dans l'ancien siège social de Lise Watier, ainsi que sur le boulevard Taschereau à Saint-Hubert, en lieu et place de Corporatif Renaud Automobile, un défunt concurrent.

«Nous offrons les meilleurs prix. Mais il y a une limite à la distance que les gens sont prêts à parcourir pour en bénéficier, dit M. Lamoureux. Je dirais de 20 à 25 km de leur domicile ou de leur lieu de travail. Mais pas beaucoup plus.»

D'où la décision de s'implanter dans de nouveaux marchés, encore peu ou mal exploités par la concurrence.

Son principal concurrent, H. Grégoire, possède un nouveau magasin à Lévis, mais encore aucun à Québec. L'entreprise n'exploite encore aucun magasin en Outaouais, une région que Montréal Auto Prix aimerait conquérir si possible avant d'entrer en Ontario. «Il est encore tôt pour nous avancer, mais l'Ontario est clairement une avenue de croissance que nous examinons», affirme M. Lamoureux.

Lire aussi:
Un modèle inspiré de Zara et Cosco

À la une

Bourse: Wall Street monte avant la Fed, termine janvier sur une note positive

Mis à jour le 31/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture sur un gain de près de 200 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 31/01/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Amazon, TC Transcontinental et Lightspeed

31/01/2023 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres d'Amazon, TC Transcontinental et Lightspeed? Voici quelques recommandations d’analystes.