Métro de Montréal: Bombardier suspend la production des voitures Azur pour six mois

Publié le 23/01/2015 à 15:01, mis à jour le 23/01/2015 à 15:46

Métro de Montréal: Bombardier suspend la production des voitures Azur pour six mois

Publié le 23/01/2015 à 15:01, mis à jour le 23/01/2015 à 15:46

Par Denis Lalonde

Les voitures de métro Azur ont été inaugurées en septembre 2013. (Photo: Bombardier)

Bombardier décrète un arrêt de production de six mois à son usine de La Pocatière pour les voitures de métro Azur.

Les livraisons des rames à la Société de transport de Montréal (STM) devaient s’amorcer cet été. 

L'entreprise dit attendre la livraison d'un logiciel de contrôle automatisé des rames de métro, essentiel à la poursuite de la production. Celui-ci est conçu par Ansaldo STS, un sous-traitant d'Alstom dont le siège social se trouve à Gênes, en Italie. 

Le porte-parole de Bombardier Transport, Marc-André Lefebvre, soutient que l’arrêt de production des voitures Azur s’amorcera à la fin du mois d’avril et durera jusqu’à la fin octobre. «L’arrêt entraînera la mise à pieds de 145 employés. De plus, 65 personnes liées à un projet avec le métro de Chicago seront placées sur la liste de rappel», dit-il.

Outre ces 210 employés, l’usine continuera de travailler sur des projets ontariens et américains avec une équipe de 220 personnes.

Pourquoi un arrêt de production ?

M. Lefebvre explique que les rames du métro de Montréal ont passé avec succès tous les tests qu’elles pouvaient subir en l’absence du logiciel de contrôle automatisé. «Il ne s’agit pas d’un malfonctionnement du logiciel. Nous attendons simplement qu’il soit livré», dit-il, ajoutant que tous les autres reports annoncés à ce jour étaient également liés à ce logiciel.

Bombardier Transport a déjà livré une rame de métro à la STM, mais celle-ci ne peut rouler avec des passagers. Tous les tests effectués à ce jour se sont déroulés durant la nuit, sur des rails dédiés.

«Malgré la suspension de la production, nous avons toujours la capacité de livrer les 468 voitures Azur à la STM d’ici la fin de 2018, qui était la date initiale de livraison», affirme M. Lefebvre. Pour y arriver, Bombardier devra augmenter la cadence de production lorsque le logiciel aura été livré.

Avec ce nouveau report, la STM ne pourra pas recevoir d’autres rames Azur d'ici la fin de l'automne.

Aucune garantie que le logiciel sera livré d’ici la fin octobre

Chez Alstom Canada, on explique que Ansaldo STS doit concevoir un logiciel conçu pour répondre spécifiquement aux besoins opérationnels de la STM. «Malheureusement, le fournisseur a eu des problèmes avec le développement du logiciel», dit la chef des communications pour Alstom au Canada, Michelle Stein.

Cette dernière n’a pas voulu préciser la nature des problèmes ayant retardé le développement du logiciel. 

Mme Stein n’a pas pu garantir que le logiciel allait être livré d’ici la fin du mois d’octobre. «Bombardier, Alstom et le fournisseur ont mis un comité en place pour régler le problème et nous avons remarqué des progrès dans le développement du logiciel ces derniers temps. Notre priorité est de livrer le logiciel le plus rapidement possible», dit-elle. 

Le contrat des 468 voitures du métro de Montréal a été octroyé en 2010 au consortium Bombardier-Alstom pour un montant de 1,2 milliard de dollars. Les voitures permettront de transporter 8% plus de passagers que les voitures actuelles, dont certaines ont été mises en service en 1966.

À la une

Nouvel espoir dans la lutte aux changements climatiques

25/11/2022 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs pays ont réussi à réduire leurs émissions de GES tout en affichant une croissance économique.

Bourse: Toronto clôture en légère hausse

Mis à jour le 25/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a terminé sur une note contrastée.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 25/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.