Logistec achète les terminaux maritimes de Fednav en Amérique du Nord

Publié le 02/03/2023 à 11:30

Logistec achète les terminaux maritimes de Fednav en Amérique du Nord

Publié le 02/03/2023 à 11:30

Par François Normand

Logistec estime que cette transaction lui permettra de renforcer sa présence au Canada et aux États-Unis, en plus d'ajouter une expertise spécialisée à son offre de service. (Photo: Courtoisie)

Logistec Arrimage inc., une filiale de Logistec Corporation (TSX: 42,50$), un important fournisseur de services maritimes et environnementaux en Amérique du Nord, a conclu un accord définitif pour acheter la division des terminaux maritimes de Fednav (FMT) au Canada et aux États-Unis au coût de 105 millions de dollars américains (143 M $ CA).

L’entreprise québécoise a fait l’annonce de cette acquisition importante ce jeudi, en précisant qu’elle inclut également Federal Marine Terminals Inc. et la division logistique, Fednav Direct.

Tout comme Logistec, Fednav est une entreprise dont le siège social est situé à Montréal.

Logistec estime que cette transaction lui permettra de renforcer sa présence au Canada et aux États-Unis, en plus d'ajouter une expertise spécialisée à son offre de service.

«Nous sommes ravis d'accueillir FMT pour poursuivre notre croissance ensemble au Canada et aux États-Unis», a déclaré dans un communiqué Madeleine Paquin, présidente et chef de la direction de Logistec.

Femme d’affaires respectée, Madeleine Paquin sera d’ailleurs officiellement intronisée lors de la cérémonie d'intronisation et de célébration du Temple de la renommée de l'entreprise canadienne 2023, qui se tiendra au Metro Toronto Convention Centre le 11 mai 2023.

«Nous sommes ravis d'accueillir FMT pour poursuivre notre croissance ensemble au Canada et aux États-Unis», a déclaré dans un communiqué Madeleine Paquin, présidente et chef de la direction de Logistec. (Photo: David-Alexandre Alarie)

Logistec acquiert des activités très diversifiées

FMT exploite des terminaux portuaires au Canada et aux États-Unis depuis plus de cinq décennies.

Cette société fournit des services d'arrimage, de manutention et d'entreposage pour le vrac, les conteneurs, les cargaisons de projet et les marchandises générales.

Pour l'exercice clos le 31 décembre 2022, FMT a réalisé des revenus de 89,8 millions $US (approximativement 116,8 M$), et ce, «avec des marges brutes comparables au secteur des services maritimes de Logistec».

En 2021 (le rapport annuel le plus récent), le chiffre d’affaires de Logistec s’est élevé à 743,7 M$.

L'ajout de 11 terminaux représente une expansion majeure du réseau de Logistec, car il porte celui-ci à 90 terminaux dans 60 ports en Amérique du Nord.

La transaction devrait être conclue le ou vers le 31 mars 2023, et ce, «sous réserve des conditions de clôture habituelles», explique Logistec dans son communiqué.

L'entreprise finance cette transaction par le biais d'une facilité de crédit renouvelable accrue de 450 M$. Celle-ci été entièrement souscrite par BMO Banque de Montréal et par Valeurs Mobilières TD.

 

 

Sur le même sujet

Une entreprise évite le port de Montréal par crainte d’une grève

Delmar International a indiqué que tout le fret à destination de Montréal passera désormais par le port d’Halifax.

Un volume record de marchandises est passé par le port de Vancouver en 2023

Le nombre de véhicules qui sont entrés au Canada par le port de Vancouver a augmenté de 36%.

À la une

Yoshua Bengio: TIME100 honore un pionnier de l'IA

Il y a 34 minutes | Les Affaires

Le professeur titulaire à l'Université de Montréal est l'un des chercheurs en IA les plus cités au monde.

Est-ce une bonne idée d'offrir un REEE à ses petits-enfants?

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Que se passe-t-il si cet enfant ne poursuit pas d’études post secondaire?

Christian Kengne: «L'avenir du numérique appartient aux jeunes»

Mis à jour il y a 34 minutes | lesaffaires.com

GÉNÉRATION D'IMPACT. Voici les visages de la deuxième cohorte d’intrapreneurs.