La rémunération du PDG du CPKC passe à 20M$ après la fusion

Publié le 25/03/2024 à 14:01

La rémunération du PDG du CPKC passe à 20M$ après la fusion

Publié le 25/03/2024 à 14:01

Par La Presse Canadienne

Les cinq hauts dirigeants ont gagné au total 63,5M$ en 2023, contre moins de la moitié de ce montant l'année précédente. (Photo: La Presse Canadienne)

Le dirigeant de la deuxième plus grande compagnie ferroviaire du Canada a bénéficié d'une forte augmentation de sa rémunération après une année historique pour l'entreprise alors qu'elle intégrait une acquisition majeure.

Les documents financiers du Canadien Pacifique Kansas City (CPKC) montrent que la rémunération totale du président et chef de la direction, Keith Creel, a augmenté de 38% pour atteindre 20,1 millions de dollars (M$) l'an dernier.

Les cinq hauts dirigeants du CPKC, dont Keith Creel, ont gagné au total 63,5M$ en 2023, contre moins de la moitié de ce montant l'année précédente.

L'augmentation dont a bénéficié l'ensemble de la haute direction provenait en grande partie des attributions basées sur des actions et des primes en espèces après la fusion des opérations du Canadien Pacifique, basé à Calgary, avec Kansas City Southern en avril. 

Chez son rival la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN), la rémunération totale de ses six cadres supérieurs a diminué de 3% à 29,6M$, principalement en raison de la baisse des primes après que la société basée à Montréal n'a pas atteint ses objectifs de performance.

La rémunération de la PDG Tracy Robinson a augmenté de 2% pour atteindre 14,0M$, principalement en raison du fait qu'elle a rejoint le poste de PDG deux mois après le début de 2022. Elle n'a donc pas été payée pendant une année complète.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.