GM : manifestations partout en Europe

Publié le 27/02/2009 à 00:00

GM : manifestations partout en Europe

Publié le 27/02/2009 à 00:00

Par La Presse Canadienne
En Allemagne, quelques 15.000 personnes, les travailleurs d'Opel, filiale de GM, en tête, ont défilé à Rüsselsheim, brandissant des pancartes avec écrit: "Yes we can, mais sans GM". Tous revendiquent une séparation de leur filiale d'avec leur maison-mère GM, au bord du gouffre. Opel appartient à GM depuis 1929.

L'Allemagne a été suivie par d'autres manifestants, dans une dizaine de pays européens ce jeudi, comme en Belgique, Grande-Bretagne, Espagne, Suède et Pologne. General Motors emploie plus de 50.000 personnes en Europe.

A Strasbourg, l'usine de transmission GM, qui emploie plus de 1.200 personnes, est en chômage technique jusqu'au 2 mars et est d'ores et déjà au coeur d'un processus de cession.

Même le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier était présent à Rüsselsheim. "Ce qui sera supprimé en Allemagne ne reviendra pas", a déclaré le candidat social-démocrate (SPD) aux législatives de septembre, qui en appelle à une solution européenne. Dans cette région de l'ouest de l'Allemagne, Opel fait travailler 75.000 personnes, a expliqué Klaus Franz, président du comité d'entreprise d'Opel.

Jeudi, GM a également annoncé des pertes de 9,6 milliards de dollars au quatrième trimestre 2008 et des dépenses de 6,2 milliards de dollars en liquidités au dernier trimestre, pour tenter de contrer les effets de la crise qui frappe le secteur automobile aux Etats-Unis.

GM a reçu de l'Etat américain 13,4 milliards de dollars sous forme de prêts fédéraux depuis le 31 décembre et souhaite obtenir une nouvelle rallonge de 30 milliards pour, dit-il, éviter la faillite. Ses principaux dirigeants se trouvaient jeudi à Washington pour tenter de convaincre l'administration américaine de débloquer ces fonds.

"2008 a été une année extrêmement difficile pour les marchés automobiles américains et mondiaux, particulièrement le second semestre", a déclaré le PDG de GM Rick Wagoner dans un communiqué. "Ces conditions ont créé un environnement très délicat pour GM et d'autres constructeurs et nous a conduit à prendre de nouvelles mesures agressives et difficiles pour restructurer notre entreprise".

GM a présenté la semaine dernière au département du Trésor un plan prévoyant la fermeture de cinq nouvelles usines aux Etats-Unis et la suppression de 47.000 emplois dans le monde.

À la une

Bourse: Wall Street termine mitigée, le Nasdaq sur un record

Mis à jour le 20/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a conclu en ordre dispersé lundi.

OpenAI veut changer la voix de ChatGPT, trop proche de celle de Scarlett Johansson

20/05/2024 | AFP

L’entreprise a assuré que la voix de «Sky» n'avait pas été développée en se basant sur la voix de Mme Johansson.

Microsoft intègre l’IA générative directement dans ses PC

20/05/2024 | AFP

Selon Microsoft, plus de 50 millions de «PC IA» seront vendus dans les douze mois à venir.