Comment se protéger des fraudeurs en voyage?

Publié le 16/08/2022 à 14:54

Comment se protéger des fraudeurs en voyage?

Publié le 16/08/2022 à 14:54

Par La Presse Canadienne

Les personnes victimes de fraude en voyage pourraient passer plus de temps au téléphone qu’à profiter des rayons du soleil à la plage. (Photo: 123RF)

Chloe D’Agostini était dans un café de cotravail alors qu’elle vivait à l’étranger lorsque quelqu’un est entré, s’est assis à côté d’elle et a discrètement volé son portefeuille dans son sac.

La femme de 30 ans de Toronto indique qu’elle n’a remarqué que son portefeuille avait disparu que 20 minutes plus tard alors qu’elle préparait son sac pour retrouver un ami pour le dîner. Des images de la caméra de sécurité du café ont confirmé plus tard le vol.

En l’espace de 30 minutes, des milliers de dollars ont été accumulés sur différentes cartes de crédit.

Mme D’Agostini a ensuite reçu un appel téléphonique d’une personne prétendant être d’Apple indiquant qu’elle avait remarqué une activité suspecte avec son identifiant Apple et lui a demandé si elle pouvait télécharger un logiciel afin qu’ils puissent l’aider. Après quelques minutes, Mme D’Agostini a pensé que l’appel était suspect et a raccroché. Plus tard, elle a appelé Apple, qui a expliqué qu’ils n’appelaient pas sans rendez-vous.

Alors que le vol et la fraude se produisent partout, en faire l’expérience en voyage signifie que les personnes touchées pourraient passer plus de temps au téléphone qu’à profiter des rayons du soleil à la plage, et qu’il n’est pas possible de se rendre à son agence bancaire pour régler le problème en personne. Dans d’autres cas, il est possible d’être bloqué face à une arnaque de voyage en ligne avant même de décoller.

Dans le dernier rapport sur la fraude de TransUnion publié en mai, les données montrent que les voyages ont connu une croissance de 59,9% des tentatives de fraude numérique pour les transactions en provenance du Canada et de 13,3% dans le monde.

L’augmentation de la fraude numérique dans ce domaine peut être attribuée à l’évolution de l’économie vers des niveaux prépandémiques, en particulier dans l’industrie du voyage.

«Les Canadiens ont commencé à se sentir plus à l’aise avec l’idée de voyager à nouveau. Les fraudeurs l’ont compris et ont dirigé leur attention vers le pic d’activité dans ce secteur», explique Ted Trush, directeur de Solutions Consulting chez TransUnion Canada.

Des exemples de fraude numérique dans ce secteur incluent les consommateurs qui voyagent et se font voler leur carte de crédit dans le but d’effectuer des dépenses frauduleuses. La fraude numérique en matière de voyages affecte également les consommateurs directement sur le web ou sur leur mobile, par exemple lors de rencontres avec de faux agents de voyages ou de faux sites web d’hôtels.

«Essentiellement, les fraudeurs se déplacent là où se trouve l’argent. Par exemple, le trafic des applications mobiles a augmenté régulièrement au cours de la dernière décennie, de sorte que les fraudeurs ont tendance à y concentrer leur attention. Lorsque la puce et le code PIN ont été introduits sur les cartes de crédit, les fraudeurs se sont tournés vers les transactions en ligne, car elles étaient moins protégées», ajoute M. Trush.

Il conseille aux Canadiens qui voyagent de s’assurer qu’ils ne fournissent des renseignements bancaires qu’à des entreprises et à des sites web légitimes.

M. Trush recommande également aux consommateurs de lire les sites de critiques pour d’autres commentaires ou plaintes de clients ainsi que de rechercher les prix des vols ou de l’hébergement afin de surveiller les anomalies telles que des remises invraisemblables.

«Les consommateurs sont également encouragés à être attentifs lorsqu’il s’agit de courriels qui semblent incongrus, car les attaques d’hameçonnage continuent d’être signalées le plus souvent lorsqu’il s’agit d’escrocs obtenant des informations privées et personnelles», précise-t-il.

Caval Olson-Lepage, responsable d’équipe chez Affinity Credit Union, ajoute que chaque fois qu’on reçoit un courriel ou un SMS, on devrait se demander: «Est-ce que je m’attends à cela? Et est-ce que cela vient d’une source légitime?»

«Je serais très prudente avant de cliquer sur des liens dans un courriel. Je préfère rechercher le site web légitime et rechercher ces informations», indique-t-elle.

Apple n’a pas voulu commenter le cas spécifique de Mme D’Agostini, mais le site web de la société inclut un avertissement concernant les messages inattendus ou les demandes d’informations personnelles: «il est plus sûr de présumer qu’il s’agit d’une escroquerie et, le cas échéant, de communiquer directement avec l’entreprise en question».

Mme Olson-Lepage met également en garde contre l’utilisation du Wi-Fi public lors de transactions financières, ce qui pourrait se produire davantage lorsque quelqu’un voyage que lorsqu’il est à la maison ou au travail. Elle recommande de configurer un réseau privé virtuel (VPN) avant de voyager pour masquer votre activité en ligne. Une autre option consiste à acheter un forfait de données international auprès de votre fournisseur afin d’éviter d’utiliser le Wi-Fi.

Lorsqu’une personne pense avoir été victime de fraude ou que vos informations ont été compromises, Mme Olson-Lepage conseille de contacter immédiatement ses institutions financières.

M. Trush ajoute que TransUnion offre aux clients la possibilité d’ajouter un avertissement de fraude potentielle ou confirmée à leur dossier de crédit.

«Cela avertit les créanciers de prendre des mesures supplémentaires pour vérifier votre identité avant de décider d’accorder un crédit et fournit au créancier un numéro de téléphone de contact», explique-t-il.

Bien que Mme D’Agostini ait pu faire expédier ses cartes de crédit, une nouvelle carte de débit RBC a dû être expédiée par courrier ordinaire. Il a fallu trois mois pour que la carte arrive, et Mme D’Agostini dit qu’il n’y avait pas de suivi.

«Des choses comme celle-ci sont stressantes lorsque vous êtes sous pression et que vous avez besoin d’accéder à de l’argent», témoigne la Torontoise.

Elle a dit qu’appeler la banque était également frustrant en raison des longs délais d’attente.

Un porte-parole de RBC indique qu’une fois qu’une nouvelle carte est demandée, RBC traite la demande et la carte est envoyée via Postes Canada. Le temps de traitement est généralement terminé le jour ouvrable suivant, mais la livraison dépend de Postes Canada.

Mme D’Agostini n’a été tenue responsable d’aucune des accusations frauduleuses.

Son conseil est d’éviter de transporter plusieurs cartes de crédit dans votre portefeuille afin que tous vos comptes ne soient pas bloqués si votre portefeuille disparaît.

Sur le même sujet

À la une

L’Italie prendra-t-elle un virage « illibéral »?

ANALYSE. L'élection législative de dimanche pourrait porter au pouvoir un parti issu de la nostalgie mussolinienne.

En face du ou de la prochain.e premier.ère ministre

Édition du 21 Septembre 2022 | Les Affaires

Si le ou la prochain.e premier.ère ministre du­ Québec était en face de vous, quel sujet serait votre priorité?

Qui est le gagnant du «Débat des chefs» pour les lecteurs de Les Affaires?

23/09/2022 | Les Affaires

Un lecteur a souligné que «l’auditeur» était le gagnant de l’exercice.