Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Ticketmaster enquête sur un potentiel vol de données

La Presse Canadienne|09 juillet 2024

Ticketmaster enquête sur un potentiel vol de données

Le 23 mai, Ticketmaster a appris que certaines informations personnelles de ses clients pouvaient avoir été affectées, notamment leur adresse courriel, leur numéro de téléphone et des informations cryptées sur leur carte de crédit. (Photo: Paul Sakuma La Presse Canadienne)

Des milliers d’utilisateurs de Ticketmaster ont peut-être vu leurs données personnelles être compromises lors d’une brèche de sécurité.

L’entreprise indique avoir découvert une activité non autorisée sur une base de données isolée hébergée par un fournisseur de services externe entre le 2 avril et le 18 mai.

Quelques jours plus tard, le 23 mai, Ticketmaster a appris que certaines informations personnelles de ses clients pouvaient avoir été affectées, notamment leur adresse courriel, leur numéro de téléphone et des informations cryptées sur leur carte de crédit.

«Nous nous engageons à protéger vos informations et regrettons profondément que cet incident se soit produit», indique un courrier électronique envoyé cette semaine à certains clients.

Le géant de la vente de billets, dont le siège social se trouve à Beverly Hills, en Californie, soutient qu’il travaille avec les forces de l’ordre, des experts en cybersécurité, des sociétés de cartes de crédit et des banques dans le cadre de son enquête.

Il précise n’avoir repéré aucune autre activité non autorisée.

Les clients dont les données pourraient avoir été compromises ont été contactés par courriel ou ont été appelés, a souligné Ticketmaster.

Les porte-parole de Ticketmaster n’ont pas répondu aux questions que La Presse Canadienne leur a envoyées sur le nombre de Canadiens touchés par la récente violation et ont plutôt fourni un lien vers une page Web que la société a créée pour répondre aux requêtes des utilisateurs.

L’entreprise offre des services de surveillance du crédit à ses clients au Canada et leur recommande également de surveiller leur activité bancaire et leurs courriels pour s’assurer qu’il n’y a aucune activité suspecte.

«Méfiez-vous des courriels non sollicités provenant d’expéditeurs inconnus, en particulier ceux comportant un contenu inhabituel, des liens, des pièces jointes ou des demandes d’informations personnelles par téléphone», a prévenu l’entreprise.