Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Ottawa injecte 40M$ dans des projets d’intelligence artificielle

La Presse Canadienne|13 février 2023

Ottawa injecte 40M$ dans des projets d’intelligence artificielle

Le ministre fédéral de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, a présenté l’investissement dans l’intelligence artificielle comme nécessaire pour assurer la pérennité des entreprises canadiennes, lors d’une conférence de presse à Montréal, lundi. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa va injecter 40 millions de dollars (M$) pour soutenir une quinzaine de projets d’intelligence artificielle dans une variété de secteurs, comme l’alimentation, l’aéronautique et la construction.

Les investissements se feront par l’entremise de la grappe d’intelligence artificielle Scale-AI.

En tenant compte des fonds publics et privés, cela représente un investissement total de 117M$ pour soutenir neuf nouveaux projets et pour bonifier le financement de six autres projets.

Le ministre fédéral de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, a présenté l’investissement dans l’intelligence artificielle comme nécessaire pour assurer la pérennité des entreprises canadiennes, lors d’une conférence de presse à Montréal, lundi. «Si vous n’adaptez pas de nouvelles technologies, vous ne remportez pas de succès à l’avenir.»

À ceux qui s’inquiètent que l’intelligence artificielle remplace des emplois, M. Champagne répond que la technologie «crée des emplois» en assurant que les modèles d’affaires des entreprises survivent à la concurrence.

Pour les jeunes pousses dans le secteur de l’intelligence artificielle, la formation d’écosystèmes soutenus par des acteurs comme Scale-AI, les entreprises ou les universités peut faire toute la différence, croit Pape Wade, un entrepreneur qui a cofondé Airudi, une entreprise qui développe des applications d’intelligence artificielle en ressources humaines. L’Association des employeurs maritimes du Port de Montréal est un client. «On est un pur produit de l’écosystème, a-t-il dit en conférence de presse. Quand on a commencé, on a commencé avec rien.»