Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Offre de Bell pour Shaw: nouvel éclairage sur les rivalités

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Offre de Bell pour Shaw: nouvel éclairage sur les rivalités

(Photo: Adrian Wyld pour La Presse canadienne)

L’offre d’acquisition malheureuse de BCE sur Shaw Communications jette un nouvel éclairage sur les rivalités dans l’industrie canadienne des télécommunications et donne un élan aux spéculations entourant les autres entreprises qui pourraient être visées par des offres de rachat de Bell, Rogers ou Telus. 

BCE a confirmé ce week-end qu’elle avait tenté de surenchérir sur la torontoise Rogers Communications alors que cette dernière négociait une prise de contrôle amicale de Shaw. 

Le professeur de l’Université Carleton, Dwayne Winseck, affirme que le rachat de Shaw et de sa division sans fil Freedom Mobile proposé par Rogers pourrait entraîner un flot d’autres transactions, s’il était approuvé par le Bureau de la concurrence. 

Le Bureau de la concurrence est l’un des trois organismes fédéraux à examiner l’accord Rogers-Shaw, annoncé à la mi-mars. 

M. Winseck affirme que certaines spéculations ont couru pendant des années, selon lesquelles Telus aurait été intéressée par SaskTel, propriété de la Saskatchewan, sans exclure la possibilité que Bell soit également intéressée. 

Les dirigeants de Rogers et de Shaw affirment que les entreprises doivent devenir plus grandes pour rester concurrentielles alors que l’industrie dans son ensemble met en place les réseaux internet sans fil 5G et le service internet à haute vitesse dans les régions rurales et éloignées.