Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Intelligence artificielle: Orange et Google s’unissent

AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Intelligence artificielle: Orange et Google s’unissent

(Photo: 123RF)

Le géant américain Google et l’opérateur télécoms Orange ont annoncé mardi la signature d’un partenariat stratégique qui couvrira les domaines de l’intelligence artificielle (IA) et l’usage des données en vue de développer de nouveaux services d’informatique dématérialisée en ligne (cloud).

Le partenariat, qui couvre autant les questions de cybersécurité que d’informatique en réseau («edge computing») vient s’inscrire dans le plan Engage 2025, présenté début décembre par le PDG d’Orange Stéphane Richard et visant à accélérer la transformation numérique de l’opérateur.

«Nous sommes ravis de collaborer avec Google pour accélérer notre transformation dans les domaines des données et de l’IA (…). Google poursuit actuellement ses investissements en Europe, et notamment en France, pour développer de nouveaux centres de données, c’est le moment idéal pour travailler ensemble», a déclaré M. Richard, cité dans un communiqué.

Pour Google, ce partenariat doit «ouvrir la voie à de nouveaux services de cloud et d’edge computing de pointe pour le secteur des télécoms en Europe», a estimé pour sa part Sundar Pichai qui dirige Alphabet, la maison mère de Google.

Cet accord trouve sa place dans l’arrivée de la 5G en Europe et devrait concerner l’ensemble des marchés couverts par l’opérateur, qu’il s’agisse du grand public ou des entreprises, ainsi que le marché de gros.

Il prévoit également la création d’un laboratoire et d’un centre d’excellence commun, qui travaillera sur les applications issues de l’IA et des données à proposer sur les réseaux 5G ainsi que des formations sur ces domaines et le cloud pour le personnel d’Orange.

Il permet enfin à Orange Business Services (OBS) d’intégrer de nouveaux services de Google, dans l’analyse de données et le cloud, dans ses offres de services aux entreprises.

L’arrivée de la 5G, dont les enchères sur les fréquences nécessaires sont prévues en France pour le mois de septembre, doit permettre aux opérateurs télécoms de proposer avant tout de nouveaux services aux différents secteurs d’activités, avec notamment les véhicules autonomes ou encore l’accélération de la santé et l’industrie connectées.

Orange doit publier cette semaine ses résultats semestriels et avait prévenu s’attendre à être touché par les effets de la crise liée à la pandémie: «il sera évidemment impossible de rester à l’écart de ce choc violent», avait estimé son directeur financier, Ramon Fernandez, lors de la présentation des résultats du premier trimestre.