Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Google Canada abolit une vingtaine de postes à Montréal

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Google Canada abolit une vingtaine de postes à Montréal

En janvier, Google avait annoncé qu’elle abolirait 12 000 postes à travers le monde. (Photo: La Presse Canadienne)

Une vingtaine de professionnels basés à Montréal ont perdu leur emploi lorsque Google Canada a procédé à un licenciement collectif à travers le pays, lundi.

Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale confirme avoir reçu un avis de licenciement collectif touchant 21 personnes de la part de Google, selon les informations transmises par une porte-parole du ministère.

Google Canada a confirmé avoir procédé à des mises à pied, lundi, mais l’employeur n’avait pas voulu fournir plus de détails sur le nombre de travailleurs touchés à travers le pays ou par bureau. L’entreprise assure que «le Canada demeure un important marché prioritaire pour Google».

Le couperet est tombé plus de deux semaines après que le géant du web a annoncé qu’il abolirait 12 000 postes à travers le monde.

Si l’annonce était anticipée par les employés, un employé licencié au bureau de Montréal affirme que l’annonce «fait tout de même mal». «J’étais très attaché à cette entreprise et je pensais y rester encore longtemps», écrit-il sur le réseau LinkedIn.

En janvier, Google avait annoncé qu’elle abolirait 12 000 postes à travers le monde. L’annonce de la maison-mère en Californie avait créé de l’anxiété dans les bureaux de l’entreprise à Montréal, Toronto, Kitchener et Edmonton. Dans une note de service, la multinationale avait souligné que l’annonce des mises à pied prendrait plus de temps dans les bureaux internationaux de l’entreprise.

Avant l’annonce de lundi, les employés ont appris qu’Alphabet, la maison-mère de Google, fermait son centre de recherche sur l’intelligence artificielle de DeepMind Technologies à Edmonton. Alphabet avait acheté l’entreprise britannique DeepMind en 2014.

L’annonce survient dans un contexte de refroidissement du marché de l’emploi dans le secteur des technologies. D’autres géants du web comme Amazon et Facebook ont annoncé récemment une vague de mises à pied. Des entreprises canadiennes comme Lightspeed et Shopify ont aussi aboli des postes dans les derniers mois.

En novembre, Google Canada avait dévoilé en grande pompe ses nouveaux bureaux à Montréal. Les bureaux avaient été conçus de manière à accueillir un plus grand nombre d’employés, soit jusqu’à 1000 personnes tandis que la société californienne employait plus de 300 personnes dans la métropole, avant l’annonce de lundi.

L’expertise de l’équipe montréalaise de Google se situe principalement du côté de la cybersécurité, de l’intelligence artificielle et de l’infonuagique. Une importante partie des mesures de cybersécurité entourant le navigateur Chrome est faite à Montréal.

En 2021, l’entreprise a arrêté de développer à Montréal des jeux vidéo pour sa plateforme Stadia, un service discontinué deux ans plus tard le 18 janvier dernier.