Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

BCE affiche un bénéfice en baisse pour son 1T

La Presse Canadienne|04 mai 2023

BCE affiche un bénéfice en baisse pour son 1T

Bell a annoncé avoir conclu un accord pour acheter FX Innovation, un fournisseur montréalais de services infonuagiques. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Le président et chef de la direction de Bell Canada, Mirko Bibic, s’est dit encouragé par l’état de la concurrence dans le secteur canadien des télécommunications dans la foulée de la conclusion de la fusion de sa rivale Rogers Communications avec Shaw Communications le mois dernier.

M. Bibic a souligné que l’approbation de l’entente, qui dépendait en particulier de la vente de l’opérateur sans fil de Shaw, Freedom Mobile, à Vidéotron de Québecor, créerait un quatrième acteur solide sur le marché canadien.

«C’est très rare à l’échelle mondiale. Avoir quatre joueurs comme ça est assez important et améliorera la concurrence et la valeur pour le consommateur», a fait valoir jeudi M. Bibic aux analystes, alors que la société mère de Bell, BCE, publiait ses résultats financiers du premier trimestre.

«Du côté du sans-fil, plus précisément, nous sommes l’un des rares pays à avoir quatre joueurs et probablement le seul avec la convergence entre le filaire et le sans-fil. Je pense que le travail doit être considéré comme ayant été fait maintenant, du point de vue de la politique publique et de la réglementation», a estimé M. Bibic, qui dirige également BCE.

Il a ajouté que Bell surveillait de près les développements réglementaires dans le secteur, qui auront un impact sur les futures décisions d’investissement de la société.

M. Bibic a également minimisé les inquiétudes concernant les prix des téléphones portables et de large bande au Canada, qui, selon des études récentes, étaient parmi les plus élevés au monde en 2022.

«C’est malheureusement peu sophistiqué, le discours que nous avons sur les prix, a estimé M. Bibic. Comparer les tarifs affichés sur un site web et dire (…) que le Canada est donc nettement plus cher est tellement simple, ça ignore tellement de choses. Ça ignore vraiment ce que le consommateur paie réellement.»

Il a noté que les prix des téléphones au Canada étaient restés «essentiellement stables» au cours de la dernière année, augmentant de 0,3% malgré une inflation annuelle d’ensemble de 4,3% en mars.

«Et n’oublions pas que nous avons la plus faible densité de population de pratiquement tous les pays industrialisés», a ajouté M. Bibic.

«Nous devons donc encore payer tous les coûts des intrants pour construire ces réseaux incroyables pour 99% de la population canadienne.»

Profit en baisse, revenus en hausse

BCE a affiché jeudi un bénéfice du premier trimestre en baisse par rapport à la même période l’an dernier, même si ses revenus ont légèrement augmenté.

La société a réalisé un bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires de 725 millions de dollars (M$), ou 79 cents par action, pour le trimestre clos le 31 mars, contre 877M$, ou 96 cents par action, un an plus tôt.

Les revenus d’exploitation ont totalisé 6,05 milliards de dollars (G$), après avoir été de 5,85G$ pour les trois premiers mois de 2022.

Après ajustement, le bénéfice de BCE s’élevait à 772M$, ou 85 cents par action, contre un profit ajusté de 811M$, ou 89 cents par action, un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice ajusté de 77 cents par action et à des revenus de 5,99G$, selon les prévisions recueillies par la société de données financières Refinitiv.

Le directeur financier de BCE, Glen LeBlanc, a prédit que certains coûts engagés par l’entreprise au cours du trimestre ne se répéteraient pas, notamment les dépenses «assez importantes» liées à l’amortissement des horaires de diffusion télévisée du hockey, ainsi que l’inflation de la main-d’œuvre et du carburant.

«Nous pensons que le pire est derrière nous et vous verrez une structure de coûts plus normalisée à l’avenir», a indiqué M. LeBlanc.

En marge de la publication des résultats, Bell a annoncé avoir conclu un accord pour acheter FX Innovation, un fournisseur montréalais de services infonuagiques. Les détails financiers de l’accord n’étaient pas immédiatement disponibles.

La société a fait état d’un ajout net de plus de 43 000 abonnés à ses services postpayés de téléphone mobile au premier trimestre, un résultat en hausse de 26,5% par rapport à un ajout net d’environ 34 200 abonnés l’an dernier.

Le taux de désabonnement mensuel pour les services postpayés — une mesure des abonnés qui ont annulé leur service — était de 0,9%, contre 0,79% au premier trimestre précédent. M. Bibic a expliqué que cela reflétait une plus grande activité globale du marché, tout en restant inférieur aux niveaux d’avant la pandémie.

Le revenu moyen par utilisateur des services sans fil de Bell était de 58,15$, en hausse de 54 cents par rapport au premier trimestre de l’année précédente.