Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

«Au choix de l’employé»

lesaffaires.com|Mis à jour le 26 avril 2024

«Au choix de l’employé»

«Nous avons également des employés travaillant à l’occasion depuis l’international, en tracances.» (Photo: 123RF)

Dans la série hebdomadaire POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL, Les Affaires met de l’avant les meilleures pratiques de l’un et l’autre des camps, afin de rallier à leur position leurs salariés et de faire prospérer l’organisation. Suivez le débat!

 

Qui: Kendra Bédard, directrice culture capital humain

Entreprise: Libéo

Secteur: technologies de l’information

50 à 250 employés

 

Quelle formule a été adoptée?

C’est au choix de l’employé.

Décrivez-nous où travaillent habituellement les employés:

Les employés sont présents lorsqu’ils le désirent. Des incitatifs sont en place pour encourager leur présence.

Les employés travaillent soit du bureau ou de leur domicile. Nous avons également des employés travaillant à l’occasion depuis l’international, en tracances.

 

Était-ce la formule appliquée avant février 2020?

Non

Pourquoi avez-vous choisi cette formule?

Cette formule a été choisie pour s’adapter au nouveau contexte créé par la pandémie. Toutefois, nous souhaitions mettre en place une mesure permanente, car notre efficacité s’est maintenue en télétravail. Notre culture d’entreprise est forte, elle favorise un sentiment d’appartenance et la rétention de nos employés.

Des ajustements pour maintenir ces éléments ont été mis en place comme le remboursement d’activités d’équipes, des rencontres quotidiennes dans les équipes pour partager de l’informel et du formel. L’organisation et le club social organisent également plusieurs activités au bureau ou à l’extérieur afin de maintenir les liens et de mobiliser les équipes.

 

Quels sont les facteurs, les politiques et les dispositions qui font en sorte que cette formule fonctionne pour votre entreprise?

Cette formule fonctionne grâce aux rencontres d’équipes, aux activités remboursées organisées par les employés, à l’organisation d’activités par l’entreprise et son club social, à la rencontre trimestrielle sur place obligatoire, au budget équipement télétravail, au remboursement des frais d’internet et de cellulaire (montant établi mensuellement), et grâce aux suivis avec les gestionnaires.

 

Au cours des prochains mois, l’organisation du travail changera-t-elle?

Non

 

Partagez à votre tour votre opinion avec nos lecteurs en remplissant ce formulaire: