Une rémunération globale en recul pour le patron de la Banque TD

Publié le 02/03/2020 à 15:11

Une rémunération globale en recul pour le patron de la Banque TD

Publié le 02/03/2020 à 15:11

Par La Presse Canadienne

La paye totale de Bharat Masrani s’est ainsi établie à 12,6 M$ l’an dernier. Elle avait atteint 15,3 M$ en 2018. (Photo: Chris Young/ La Presse canadienne)

Le chef de la direction de la Banque TD a vu sa rémunération globale fléchir l’an dernier par rapport à 2018, lorsqu’il avait obtenu une attribution spéciale d’options sur des actions dont la valeur était estimée à 1,9 million $.

La paye totale de Bharat Masrani, qui tient compte du salaire de base, des options, des primes et autres avantages, s’est ainsi établie à 12,6 millions $ l’an dernier, peut-on lire dans la circulaire de sollicitation envoyée aux actionnaires de l’institution financière en vue de l’assemblée annuelle.

Celui-ci a obtenu un salaire de base de 1,4 million $. La valeur de ses attributions fondées sur des actions était de 5,5 millions $. M. Masrani a également eu droit à 2,7 millions $ en options sur des actions en plus de recevoir une prime annuelle de 2 millions $. La valeur de son régime de retraite était de 907 000 $ et il a également obtenu un autre montant de 118 000 $.

En comparaison, le patron de la TD avait vu sa rémunération globale s’établir à 15,3 millions $ en 2018. M. Masrani avait notamment touché un salaire de base de 1,3 million $. Sous sa gouverne, la TD a dit avoir affiché une croissance « modeste » de ses profits et du bénéfice par action en dépit d’un contexte plus difficile.

La banque a engrangé des profits de 11,7 milliards $ l’an dernier, par rapport à 11,3 milliards $ en 2018.

 

À la une

Optimisme plus élevé des entreprises au Québec

L’optimisme des entreprises canadiennes est à son plus haut depuis un an, selon la Chambre de commerce du Canada.

La Caisse de dépôt dévoilera ses conclusions sur la mobilité à Québec mercredi

Il y a 25 minutes | La Presse Canadienne

La question de la mobilité à Québec fait débat depuis plusieurs années.

L'effet de richesse de l'immobilier résidentiel (1)

EXPERT INVITÉ. Ciel relativement clair, avec certains… nuages.