Secteur financier : les assureurs encore et toujours les favoris


Édition du 10 Décembre 2016

Secteur financier : les assureurs encore et toujours les favoris


Édition du 10 Décembre 2016

Par Stéphane Rolland

[Photo : Shutterstock]

Après ces années à attendre une hausse des taux d'intérêt, la récente remontée est la bienvenue chez les assureurs. Dans le secteur financier canadien, les grandes compagnies d'assurance vie restent les favorites, au moment où 2017 cogne à notre porte.

«Les assureurs ont réussi à passer à travers des temps très difficiles [en raison des bas taux d'intérêt], commente Claude Boulos, président de Gestion de portefeuille Selexia. Les taux à long terme qui sont appelés à monter, c'est extrêmement positif en ce qui concerne les compagnies d'assurance.»

La victoire de Donald Trump a donné un élan aux taux d'intérêt des obligations américaines. La promesse d'investissements massifs dans les infrastructures et la perspective d'un accroissement du déficit public ont contribué à la progression. Les raisons ne se limitent pas à la politique américaine, toutefois. En fait, de nombreux gouvernements, du Canada en passant par la Chine, semblent prêts à prendre le relais des banques centrales afin de soutenir l'économie. «On vient de constater que les taux négatifs ont eu l'effet inverse de ce qui était souhaité, explique le gestionnaire de portefeuille. Les taux d'intérêt ont probablement atteint un plancher.»

C'est également une bonne nouvelle en ce qui a trait aux marges des banques, poursuit-il.

Le contexte incertain du marché immobilier rend les assureurs plus attrayants que les banques aux yeux de M. Boulos. Depuis plusieurs années, les gouvernements Harper et Trudeau sont intervenus à plus d'une reprise afin de ralentir l'embellie du marché immobilier, ce qui a eu pour effet de réduire l'accès à la propriété. L'évolution du marché demeure incertaine. «Les banques sont très bien capitalisées, ce n'est pas ça le problème», mais une augmentation des pertes sur prêts pourrait toutefois freiner la croissance des bénéfices, prévient-il.

Manuvie reste la favorite

Comme l'an dernier, Manuvie (MFC, 23,39 $) reste la grande favorite des financières, grandes banques et assureurs canadiens confondus. L'assureur obtient 70 % de recommandations d'achat, suivi de près par la Sun Life (SLF, 51,58 $) à 60 %. «La présence à l'international de Manuvie la place dans une position avantageuse, au moment où la croissance économique canadienne continue d'éprouver des difficultés, commente Peter Routledge, de la Financière Banque Nationale. L'augmentation des taux d'intérêt à la suite de l'élection américaine devrait réduire son fardeau financier.» Il émet une recommandation «surperformance» et fixe une cible à 24 $.

Manuvie compte parmi les favorites de Stéphane Rochon, stratège chez BMO Nesbitt Burns, au côté de l'Industrielle Alliance (IAG, 56,95 $), pour laquelle la cote d'amour des analystes est toutefois moins élevée. «On aime ces deux assureurs, car ils sont plus sensibles à une hausse des taux. De plus, les derniers résultats démontrent que leurs opérations restent solides.»

Du côté des banques, Claude Boulos ne veut pas nommer ses titres favoris, mais il dit aimer les banques qui ont des activités à l'étranger. «Le Canada arrive à maturité en ce qui concerne les prêts aux particuliers. À partir de maintenant, le rythme de croissance des banques risque d'être plus bas. Des opérations en croissance aux États-Unis ou en Amérique latine, ce sont des axes qui peuvent contribuer à l'augmentation de la rentabilité.»

À l'étranger, la Banque TD (TD, 63,57 $) et la Banque de Montréal (BMO, 88,53 $) ont d'importantes divisions aux États-Unis. La Banque RBC (RY, 87,08 $) a fait un retour aux États-Unis grâce à l'acquisition du gestionnaire de patrimoine City National Corporation. La Banque Scotia (BNS, 74,14 $) a jeté son dévolu sur les pays émergents, particulièrement en Amérique latine.

D'ailleurs, la Scotia est la banque favorite de M. Rochon. «C'est notre préférée depuis près d'un an. Elle a été punie en raison des inquiétudes à propos des pays émergents. La réduction de ses coûts commence toutefois à se refléter dans ses résultats. Au prix actuel, c'est encore notre banque favorite.»

À la une

Mois de l’Histoire des noirs: cinq entrepreneurs à découvrir

Il y a 55 minutes | lesaffaires.com

Notre blogueuse invitée, Mona-Lisa Prosper, met de l'avant cinq entrepreneurs qui pourraient bien vous inspirer.

Bourse: Wall Street ouvre en repli avant la Fed

Mis à jour à 09:42 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre en baisse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour à 08:42 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés sur la réserve avant la Fed et les résultats de Meta.