Le site « Conseillers de confiance » soulève des questions

Publié le 09/01/2013 à 11:49

Le site « Conseillers de confiance » soulève des questions

Publié le 09/01/2013 à 11:49

Certains aspects entourant la mise en ligne prochaine du site Internet « Conseillers de confiance » par le Regroupement des conseillers de l'industrie financière du Québec (RCF) suscitent des interrogations de la part d'organismes et de conseillers.

Dévoilé à la fin de novembre, « Conseillers de confiance » se veut un outil destiné aux clients et épargnants qui leur permettra de trouver, avec leur code postal, des conseillers ayant obtenu un label de compétence éthique qui font affaire près de leur domicile.

Pour figurer sur cette liste, les représentants devront entre autres suivre une formation en éthique, éviter les conflits d'intérêts, ne jamais avoir déclaré de faillite commerciale dans l'exercice de leur profession, ni avoir été coupables de crime grave. De plus, ils devront s'engager à faire évaluer leurs dossiers par un expert indépendant dans les 24 mois suivants leur inscription.

AMF et CSF

Inquiète quant à ces critères, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a demandé à rencontrer le RCF, selon Sylvain Théberge, directeur des relations médias à l'AMF. Deux rencontres ont eu lieu dans les deux semaines précédant Noël. « Il y a des [critères] qui relèvent déjà de l'AMF ou d'organismes d'autoréglementation qui sont déjà en place. On ne voudrait pas créer de confusion », a dit Sylvain Théberge, avant le premier tête-à-tête, sans toutefois élaborer davantage.

Par exemple, un représentant qui soumet à l'AMF une demande de certificat doit divulguer s'il a fait faillite ou s'il a été déclaré coupable par un tribunal d'un acte criminel. Après avoir fouillé le passé de l'individu, l'AMF évalue sa probité avant de lui délivrer un permis.

À la une

OBNL: le sentiment d’imposture bien plus présent chez les femmes que les hommes

28/05/2024 | Emmanuel Martinez

Le sentiment d’imposture est plus présent chez les femmes que chez les hommes qui siègent sur les CA d’OBNL québécoises.

Adaptation au climat: les entreprises doivent se préparer au pire

28/05/2024 | François Normand

Le Groupe d’experts en adaptation aux changements climatiques (GEA) a publié un rapport crucial pour le Québec.

Climat: le GEA recommande de la «cohérence gouvernementale»

Mis à jour le 28/05/2024 | La Presse Canadienne

Les membres du GEA ont publié une liste de 20 recommandations, soutenues par plus de 90 moyens.