Le régulateur bancaire canadien établit sa ligne directrice en matière de sécurité

Publié le 31/01/2024 à 14:32, mis à jour le 31/01/2024 à 14:33

Le régulateur bancaire canadien établit sa ligne directrice en matière de sécurité

Publié le 31/01/2024 à 14:32, mis à jour le 31/01/2024 à 14:33

Par La Presse Canadienne

(Photo: La Presse Canadienne/Adrien Veczan)

L'organisme de réglementation bancaire du Canada a publié la version finale de sa ligne directrice sur la manière dont il s'attend à ce que les banques se protègent contre l'ingérence étrangère et d'autres risques liés à l'intégrité et à la sécurité. 

La ligne directrice du Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) arrive après la décision du gouvernement fédéral d'élargir le mandat du régulateur, en juin dernier, pour couvrir ces domaines. Cela a également conduit le régulateur à se concentrer davantage sur la prévention du blanchiment d’argent. 

Les attentes formalisées couvrent tout, de la garantie de la «bonne moralité» des membres du conseil d'administration et de la haute direction, la vérification des antécédents des employés, jusqu'à la gestion des accès aux bâtiments, serveurs et autres infrastructures clés.

Même si la ligne directrice recoupe de nombreux domaines sur lesquels l'organisme de réglementation s'est déjà penché, il s'agit également d'un changement fondamental, car elle a défini de manière exhaustive les concepts d'intégrité et de sécurité, précise le surintendant adjoint du BSIF, Tolga Yalkin.

Il affirme que le BSIF a défini de nouvelles attentes en matière de promotion d'une culture qui souligne l'importance d'un comportement éthique et de protection des employés contre les menaces.

Il existe également des directives claires sur la manière de signaler aux forces de l’ordre tout incident ou événement pouvant être lié à une influence indue, une ingérence étrangère ou une activité malveillante. 

L'obligation de signaler de tels incidents entre en vigueur immédiatement, tandis que les banques disposent d'un an pour se conformer à toutes les attentes nouvelles et élargies.

Le surintendant du BSIF, Peter Routledge, a indiqué que «la stabilité du système financier canadien et la confiance du public envers ce système reposent sur l’intégrité et la sécurité des institutions financières». 

«La ligne directrice explique précisément les mesures pratiques que les institutions sont appelées à adopter pour se protéger. Bien qu'il reste beaucoup à faire, la ligne directrice représente une première étape importante vers l'amélioration de l'intégrité et de la sécurité des acteurs du système financier», a-t-il déclaré dans un communiqué.

À la une

1T: Rogers annonce une chute de 50% de son bénéfice

Mis à jour il y a 9 minutes | La Presse Canadienne

L'entreprise a dû faire face à des coûts plus élevés liés à ses efforts d'acquisition et de restructuration de Shaw.

Metro signale une baisse de ses profits au 2e trimestre, malgré une hausse des ventes

Les ventes se sont élevées à 4,66 G$, en hausse par rapport à l’année dernière.

1T: Boeing affectés par ses problèmes de production, mais moins que prévu

Mis à jour il y a 25 minutes | AFP

Boeing a annoncé mercredi une perte de 343M$US au premier trimestre.