Visite guidée du site Glen


Édition du 25 Avril 2015

Visite guidée du site Glen


Édition du 25 Avril 2015

Par Les Affaires

À lire aussi:
L'hôpital du futur est en marche
500 patients et 8 500 employés à déménager
Des centaines d'améliorations technologiques
Une réorganisation majeure des soins de santé
L’espoir de retombées importantes
Un quartier en mutation
« Un investissement de cette envergure est bénéfique pour les Québécois » – Normand Rinfret, pdg du CUSM

Hôpitaux Shriners pour enfants

Les Hôpitaux Shriners pour enfants ne font pas partie du CUSM. Ils s’installent néanmoins sur le site Glen après une saga de plusieurs années, le réseau international des Shriners ayant hésité à transférer l’établissement, spécialisé notamment en traumatologie pédiatrique, à London en Ontario, en 2005. « Leur installation proche du CUSM est tout à fait logique, car des liens forts sont établis entre eux et l’Hôpital de Montréal pour enfants », indique Pierre Major, directeur associé, redéploiement, planification et gestion immobilière du CUSM.

Hôpital de Montréal pour enfants

Les enfants malades seront accueillis dans 154 chambres individuelles sur 9 étages dans les blocs A et B. Grande nouveauté pour les familles : chaque chambre comprend un canapé-lit permettant à un parent de rester avec son enfant la nuit. Le service des urgences, situé au sous-sol, sera deux fois plus grand que dans les installations précédentes. Les services en soins intensifs néonataux, jusqu’à présent dispersés entre l’hôpital Royal Victoria et l’Hôpital de Montréal pour enfants, seront regroupés et compteront 52 lits.

Nombre de lits : 154

Nombre de salles d’opération : 6

Il comprend aussi : un centre de traumatologie pédiatrique, une unité de soins intensifs néonataux, un hôpital de jour, des sections de soins ambulatoires, une unité de dialyse, une unité de soins pour les patients immunodéprimés, un hôpital oncologique de jour, un département de pédopsychiatrie.

Où : sur 9 étages dans les blocs A et B

Hôpital Royal Victoria

Avec l’Institut thoracique de Montréal, il occupe 10 étages et 2 blocs (C et D). Grande nouveauté pour les patients : les 346 chambres sont individuelles et dotées d’une salle de bain privée ainsi que d’un canapé-lit pour les proches.

Les urgences pour adultes ont été conçues de façon linéaire et en accordéon afin de s’adapter au volume d’activité. Elles comptent 14 salles d’examen, 2 salles de triage, 4 salles de réanimation et 33 salles réservées à l’accueil des personnes sur civière. Elles ont leur propre service d’imagerie médicale et sont connectées aux salles d’opération situées directement à l’étage pour un transfert rapide des patients qui nécessitent une intervention chirurgicale.

C’est dans l’hôpital Royal Victoria que se trouve également le département des soins de santé de la femme, qui regroupe les soins ambulatoires, les salles de triage et d’accouchement, ainsi que les salles de soins pré-partum et post-partum. Le département compte deux salles de césarienne.

Spécialités : une trentaine en médecine, chirurgie et santé de la femme.

Nombre de lits : 346

Nombre de salles : 14 salles d’opération et 15 d’intervention

Où : sur 10 étages dans les blocs C et D

Il comprend aussi : un service d’urgences et la Mission Santé des femmes.

À lire aussi:
L'hôpital du futur est en marche
500 patients et 8 500 employés à déménager
Des centaines d'améliorations technologiques
Une réorganisation majeure des soins de santé
L’espoir de retombées importantes
Un quartier en mutation
« Un investissement de cette envergure est bénéfique pour les Québécois » – Normand Rinfret, pdg du CUSM

À la une

L’année 2022 en dix records

13:30 | AFP

La population mondiale a passé le cap des 8 milliards à la mi-novembre.

La muskerie du 6 décembre: des implants connectés dans le cerveau humain

12:29 | LesAffaires.com et AFP

24 MUSKERIES EN ATTENDANT LE PÈRE NOËL. Les prototypes ont été implantés dans le crâne d’animaux.

Glencore s'attend à une pénurie de cuivre face à la demande pour la transition énergétique

13:24 | AFP

Le besoin en cuivre au niveau mondial entre 2022 et 2030 devrait se chiffrer à 355 millions de tonnes.