Médecins de famille: Legault prévoit encore plusieurs mois de négociations difficiles

Publié le 07/06/2024 à 15:11, mis à jour le 07/06/2024 à 15:45

Médecins de famille: Legault prévoit encore plusieurs mois de négociations difficiles

Publié le 07/06/2024 à 15:11, mis à jour le 07/06/2024 à 15:45

Par La Presse Canadienne

En conférence de presse pour faire le bilan de la session parlementaire, le chef caquiste a dit que son gouvernement allait tenir tête à la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ).(Photo: La Presse Canadienne)

Les Québécois devront prendre leur mal en patience: les négociations du gouvernement avec les médecins de famille pourraient prendre «plusieurs mois», a laissé entendre le premier ministre François Legault vendredi.

Et les impacts se font sentir: le nombre de rendez-vous offerts sur le Guichet d’accès à la première ligne (GAP) est passé de 17 604 dans la semaine du 18 mai à 1133 pour la semaine du 29 juin.

En conférence de presse pour faire le bilan de la session parlementaire, le chef caquiste a dit que son gouvernement allait tenir tête à la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), contrairement aux gouvernements précédents, selon lui.

Une entente qui accordait 120 dollars ($) pour la prise en charge de chaque nouveau patient a pris fin le 31 mai, et depuis, le nombre de plages de rendez-vous disponibles par l’entremise du GAP a chuté dramatiquement.

M. Legault a dit souhaiter que les médecins de famille soient «quand même responsables», même si la FMOQ se défend d'avoir donné un mot d'ordre à ses membres.

Les pourparlers pour le renouvellement de la prime de 120 $ s’inscrivent dans des négociations plus larges de l’entente-cadre avec la FMOQ et ce sont ces négociations qui s’annoncent longues et ardues, a-t-on précisé au cabinet du premier ministre.

«Quand je regarde l'état des négociations, on est très loin d’une entente, ça pourrait prendre plusieurs mois», a commenté M. Legault.

Patrice Bergeron, La Presse Canadienne

 

Sur le même sujet

Quelle est la différence entre le gouvernement et le syndicat?

COURRIER DES LECTEURS. «Les deux sont imputables uniquement des choses qui leur plaisent.»

Où est le côté humain des ministres?

COURRIER DES LECTEURS. Pouvons-nous vraiment croire que nos ministres sont de bons «boss»?

À la une

La taxe fédérale sur l'investissement

Mis à jour il y a 6 minutes | Daniel Dufort

EXPERT INVITÉ. La ligne qui nous sépare de la confiscation pure et simple est parfois bien mince.

7 astuces pour réduire vos frais d'avocats

16/06/2024 | Manuel St-Aubin

EXPERT INVITÉ. Les acteurs judiciaires ont à cœur la mission de rendre justice, même si tout n’est pas parfait.

La course aux stages 2.0

Édition du 22 Mai 2024 | Claudine Hébert

Les cabinets d'avocats ont adapté les 5 à 7 aux nouvelles règles de la société.