Ressources naturelles : c'est de nouveau la fête

Publié le 02/09/2009 à 00:00

Ressources naturelles : c'est de nouveau la fête

Publié le 02/09/2009 à 00:00

Par François Rochon

Depuis trois mois, les ressources ont repris de l'altitude à mesure que l'économie se stabilisait. Les prix de métaux de base tels que le cuivre (+ 35%), le nickel (+ 55%), l'aluminium (+ 31%) et le plomb (+ 27%) ont tous progressé fortement entre la fin mai et le 21 août. Depuis quelques jours, le prix du baril de pétrole flirte avec son sommet annuel de 75 $ US.

Le corollaire de cette progression : le solide rendement de l'indice S&P/TSX, fortement pondéré en titres d'entreprises du secteur des ressources, qui s'est apprécié de 8,5 % depuis trois mois, et de 18,2 % depuis le début de l'année.

Exemple saisissant : l'action du géant Teck Resources a gagné 647 % depuis six mois.Celle de First Quantum, un producteur de cuivre, a augmenté de 119 % pendant la même période, et celle de Cameco, spécialisée dans l'uranium, de 80 %.

Selon Benoit Gervais, portefeuilliste spécialisé dans les ressources à la Financière Mackenzie, le bond du prix des ressources est justifié par une augmentation réelle de la demande et s'explique par le redressement plus rapide des économies des pays émergents, dont la Chine.

Une tendance de fond qui se poursuivra longtemps

Nous assistons à la poursuite d'une tendance de fond déjà amorcée avant la crise et qui devrait se poursuivre pendant de nombreuses années, soutient-il. " Certaines statistiques chinoises sont douteuses, mais la reprise de l'activité économique dans le pays est indéniable. Le rebond est l'un des plus forts dans le monde ", dit M. Gervais.

Le faible niveau d'endettement des consommateurs des pays émergents, et les besoins d'infrastructures dans des pays comme l'Inde, la Chine et le Brésil, assureront une forte demande en ressources au cours des prochaines années, explique-t-il.

Par ailleurs, les ressources constituent un placement intéressant dans un contexte où les plans de sauvetage de l'économie des gouvernements ont provoqué des injections massives d'argent qui dévalueront à terme la valeur des actifs papier (dollar américain, bons du Trésor, etc.) en provoquant de l'inflation, dit M. Gervais. " Les actifs tangibles, tels que les ressources naturelles et les oeuvres d'art, devraient offrir un meilleur rendement que les actifs papier ", prévoit-il.

Privilégier l'énergie à court terme

À court terme, le gestionnaire dit cependant opérer, dans ses deux fonds consacrés aux ressources, un virage majeur des métaux de base vers l'énergie. Il croit que c'est dans ce dernier secteur que réside le meilleur potentiel d'appréciation pour les prochains mois.

Le pétrole, dont l'offre est freinée par une capacité de production limitée, devrait continuer de progresser, selon M. Gervais. Mais surtout, le gaz naturel, dont le prix est tombé à un creux de sept ans, devrait entamer d'ici l'hiver prochain une remontée à mesure que l'activité de forage et la production diminueront, en réaction à la faiblesse des prix.

" Le prix du gaz naturel est plus sensible à l'activité économique, mais les ajustements dans la production aux États-Unis vont sûrement rétablir l'équilibre cet hiver. "

Pour profiter du boom du prix des ressources à long terme, M. Gervais applique une stratégie de portefeuille diversifiée qui comprend une participation dans des titres étrangers, notamment dans l'industrie des services aux entreprises du secteur des ressources et dans des sociétés minières qui extraient du fer, un des points faibles du Canada.

jean-francois.cloutier@transcontinental.ca

À la une

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.

Robert Miller, visé par des allégations, quitte la direction de Future Electronics

Radio-Canada a rapporté des allégations selon lesquelles il aurait payé des mineures pour des relations sexuelles.