Potash : Ottawa rejette l’offre de BHP

Publié le 03/11/2010 à 17:59, mis à jour le 03/11/2010 à 19:08

Potash : Ottawa rejette l’offre de BHP

Publié le 03/11/2010 à 17:59, mis à jour le 03/11/2010 à 19:08

Par Stéphane Rolland

Le ministre fédéral de l'Industrie, Tony Clement. Photo : Bloomberg

Le ministre fédéral de l'Industrie, Tony Clement, a mis les freins à l’offre de BHP sur Potash. Le ministre donne toutefois 30 jours à BHP pour réévaluer son offre. À 19 heures, le titre de Potash perdait 6,11% à New York.

PLUS : Qu'est-ce que la potasse?

En vertu de la loi sur Investissement Canada, le ministre devait évaluer si la transaction comporte un avantage net pour le pays. Le gouvernement peut empêcher une transaction de 299M$ ou plus si elle est jugée n’apporter aucun «bénéfice net» au pays, sur le plan économique, de l’emploi ou de la productivité. M. Clément n’a toutefois pas voulu expliquer les raisons qui ont motivé sa décision.

La décision du ministre ne ferme pas définitivement la porte à une offre bonifiée de BHP. Même si le ministre a laissé une ouverture dans son discours, les analystes s’entendent pour dire que cette décision semble définitive.

Le chef du Parti libéral, Michael Ignatieff, et le chef du Nouveau Parti démocratique, Jack Layton, ont tous deux dénoncé le fait que M. Clement laisse une porte ouverte. Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a quant à lui, remercié le gouvernement et les députés fédéraux de sa province. Il a toutefois indiqué qu’il ferait pression sur le gouvernement pour qu’il maintienne sa décision.

À la une

Bourse: Toronto retraitait en fin de matinée avec le cours du pétrole brut

Mis à jour il y a 9 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street en baisse, l'idée d'une récession tourne en boucle.

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 08:56 | Refinitiv

Hausse de taux attendue au Canada, mise en garde des banques américaines contre une récession l’an prochain.

À surveiller: Cogeco Communication, Minière Osisko et WSP

Que faire avec les titres de Cogeco Communications, Minière Osisko et WSP? Voici quelques recommandations d’analystes.