Loin de leur famille mais proches de leurs coéquipiers


Édition du 27 Septembre 2014

Loin de leur famille mais proches de leurs coéquipiers


Édition du 27 Septembre 2014

Par Suzanne Dansereau

Selon la firme d'experts-conseils en développement organisationnel Alia, les meilleurs candidats au mode fly-in fly-out ont le profil suivant : flexibles et résilients, ils s'adaptent facilement au changement. Ils sont à la fois solitaires, indépendants, mais capables de vivre en collectivité. Car ils seront loin de leurs familles mais proches des mêmes employés pendant de longues périodes. Ils ont aussi une bonne santé, car l'horaire du fly-in fly-out provoque plus de fatigue. Ils acceptent la routine au travail. Ils sont disciplinés et fiables.

À lire aussi:
Les hauts et les bas du fly-in fly-out

«Le FIFO affecte la santé des employés»

Conseillère chez Alia, et spécialisée en psychologie industrielle, Geneviève Schoeb a réalisé en mars dernier une recherche qualitative sur les employés en FIFO au Québec, dans le but de développer pour Alia Conseil - une firme déjà active dans le soutien aux expatriés - une offre de soutien psychologique aux employés FIFO pouvant s'ajouter aux programmes d'aide offerts par les minières.

«Nous croyons que les employés en FIFO pourraient bénéficier d'un accompagnement, en personne mais aussi virtuel, afin de mieux composer avec les défis de ce mode», dit-elle.

Parmi les difficultés auxquelles le personnel volant fait face, la plus importante est leur absence lors d'événements importants pour les proches : un décès, une naissance, un accident, une célébration à l'école. Le FIFO peut amener beaucoup de stress sociaux, indique Mme Schoeb, et créer de la distance, non seulement physique mais psychologique, avec la famille et le conjoint.

À lire aussi:
Les hauts et les bas du fly-in fly-out

«Le FIFO affecte la santé des employés»

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 27/01/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.