Les hauts et les bas du fly-in fly-out


Édition du 27 Septembre 2014

Les hauts et les bas du fly-in fly-out


Édition du 27 Septembre 2014

Par Suzanne Dansereau
Aimer le plein air

Rémi Côté-Marquis est l'un des préposés sous la supervision de Daniel Lavoie. Âgé de 27 ans, ce natif de la Gaspésie l'avoue d'entrée de jeu : «Le FIFO, ce n'est pas pour moi. Je veux être avec ma conjointe et ma fille tous les soirs, je ne pourrais pas passer 12 jours sans les voir !»

Sa fille âgée de trois ans et demi souffre d'une maladie dégénérative et demande des soins constants. «En plus, j'adore la vie ici ! Je joue au hockey à l'aréna ; et comme j'habite "dans le mur", je n'ai même pas besoin de m'habiller pour m'y rendre !» Le mur est un vaste immeuble faisant près d'un kilomètre qui héberge des logements, des commerces, des services et lieux de loisir à Fermont. M. Marquis est également un grand amateur de chasse et de pêche. «Fermont est un magnifique endroit pour élever une jeune famille. Je veux prendre ma retraite ici !» s'exclame-t-il.

Rémi Côté-Marquis conçoit aisément que Fermont puisse ne pas plaire à un citadin, mais à l'instar de plusieurs résidents, il craint que le FIFO ne finisse par «tuer la ville».

Une petite crainte

Embauché chez AMMC également à titre de résident de Fermont, un technicien que nous appellerons Stéphane Tremblay (il n'a pas voulu donner son nom), âgé de 32 ans, en apprécie aussi les atouts. «Nos amis sont ici et nous y venons en vacances, dit-il. Mais ma conjointe n'a pu y trouver de travail dans son domaine et je suis récemment passé en FIFO.» Le couple habite maintenant aux Escoumins, à moins d'une heure de route de Forestville, où sont établis les beaux-parents. Le couple attend son premier enfant. «Je prendrai au moins cinq semaines de congé de paternité, raconte-t-il. Si nous voyons que le FIFO ne nous convient plus, nous aviserons. Nous avons une petite crainte. Mais on me dit que j'aurai plus de temps de qualité avec mon enfant.»

À lire aussi:
Loin de leur famille mais proches de leurs coéquipiers

«Le FIFO affecte la santé des employés»

À la une

Saga Gildan: les membres du CA démissionnent et le PDG quitte ses fonctions

L'entreprise a aussi fait savoir que le conseil sortant a mis fin aux discussions entourant le processus de vente.

Gildan, une saga qui mérite l'attention de nos leaders politiques et économiques

22/12/2023 | Jean-Paul Gagné

ANALYSE. Cela risque d’avoir des répercussions importantes pour ses employés, ses actionnaires... et pour Montréal.

Bourse: ce que les investisseurs doivent retenir du conflit qui secoue Gildan

26/01/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Ou comment les investisseurs devraient analyser un conflit à la haute direction d'une entreprise comme Gildan?