Le prix du carbone au Québec s'établit à 53 $ la tonne

Publié le 23/11/2023 à 12:41

Le prix du carbone au Québec s'établit à 53 $ la tonne

Publié le 23/11/2023 à 12:41

Par François Normand

Dans le cadre de la vente aux enchères du 15 novembre, des organisations (entreprises, sociétés d’État, etc.) du Québec et de la Californie ont échangé 57 617 565 unités d'émission à un prix final de 53,16 $ CA (38,73 $ US) la tonne. (Photo: Marek Piwnicki pour Unsplash)

Information cruciale pour les entreprises qui ont amorcé ou qui comptent amorcer leur transition énergétique: le prix du carbone s’établit actuellement au Québec à 53 dollars canadiens ($CA) la tonne métrique, selon la dernière vente aux enchères des marchés du carbone du Québec et de la Californie, le 15 novembre.

Ce mercredi, le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs a publié le résultat de cette vente aux enchères. Cet exercice a lieu quatre fois par année conjointement avec le California Air Resources Board (CARB).

Il s’agit en fait de la 37e vente aux enchères depuis la création du Système de plafonnement et d’échange de droits d’émissions (SPEDE) de gaz à effet de serre (GES).

Ainsi, dans le cadre de cette vente, des organisations (entreprises, firmes d’investissement, sociétés d’État, etc.) du Québec et de la Californie ont échangé 57 617 565 unités d’émission à un prix final de 53,16 $CA (38,73 $US) la tonne.

Pour mettre les choses en perspective, un prix de 53 $ la tonne se traduit, à la pompe, par une incidence de 14,86 cents sur le litre de diesel et de 12,27 cents sur le litre d'essence.

Le prix du carbone est donc en hausse de 12% par rapport à la précédente vente aux enchères qui a eu lieu le 16 août.

Les organisations avaient alors échangé les 55 760 384 unités d’émission à 47,46 $CA (35,20 $US) la tonne.

 

Le prix québécois inférieur à celui du fédéral

À 53 $ la tonne, le prix du carbone au Québec est 12 $ moins élevé que le prix en carbone en vigueur ailleurs au Canada.

Actuellement, il s’établit à 65 $ la tonne, un prix fixé par le gouvernement canadien pour l’année 2023. Ottawa l’augmentera de 15 $ par année pour un cours qui devrait atteindre 170 $ la tonne en 2030. Il n’y a pas d’estimation officielle pour le prix au Québec et en Californie à long terme.

Les entreprises en affaires au Québec ne sont pas assujetties à ce prix du carbone au niveau fédéral.

Selon les données du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, près de 125 «enchérisseurs qualifiés» sont inscrits au marché du carbone entre le Québec et la Californie.

Ces organisations peuvent avoir participé ou non à la dernière vente aux enchères du 15 novembre, précise le ministère.

Au Québec, on compte des entreprises comme Agropur, Olymel et plusieurs distributeurs d’énergie fossile, dont les pétrolières Valero et Sonic.

En Californie, on retrouve de gros noms parmi ces enchérisseurs qualifiés tels que Chevron, Morgan Stanley ou Pacific Gas and Electric Company (PG&E).

 

Sur le même sujet

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.