Le cours du cuivre dopé par une grève

Publié le 04/01/2010 à 12:10

Le cours du cuivre dopé par une grève

Publié le 04/01/2010 à 12:10

Par Olivier Schmouker

La mine de Chuquicamata produit 1 800 tonnes de cuivre par jour. Photo : Bloomberg.

Le contrat de référence du cuivre sur le marché londonien a atteint en séance 7 536 dollars américains la tonne. C’est son plus haut niveau depuis 16 mois. Il découle d’une progression de 2% sur la séance, et surtout de 140% en glissement annuel.

Comment expliquer un tel bond? Essentiellement par le fait que les employés de la mine chilienne de Chuquicamata, le deuxième site de production de cuivre au monde, ont entamé une grève pour défendre des revendications salariales. Cette grève attise les craintes de baisse de la production de la compagnie minière Codelco, et dope le cours du «métal rouge».

«L'activité est interrompue. Il n'y a plus de production», a confirmé aux médias la direction de Codelco, numéro 1 mondial du cuivre, contrôlé par l'État chilien. Cela signifie une chute brutale de la production mondiale de cuivre à hauteur de 1 800 tonnes par jour, ainsi qu’un manque à gagner quotidien de quelque 8 millions de dollars américains pour le Trésor chilien.

Cela étant, la direction de Codelco affirme avoir assez de réserves de cuivre pour assurer ses livraisons pour «les prochains mois». Et elle entend reprendre les discussions avec les syndicats dans le courant de la journée de lundi.

Les négociations ont avorté cette fin de semaine, après le rejet par les mineurs d'une offre améliorée de la direction. Les employés de Chuquicamata réclament des avantages similaires à ceux obtenus par leurs homologues d'Escondida, premier site mondial de production de cuivre, dont l'exploitation est assurée par une société détenue en majorité par BHP Billiton.

Avec Reuters.

À la une

Les premiers camions électriques Tesla livrés à PepsiCo début décembre

Il y a 15 minutes | AFP

PepsiCo a indiqué qu’il prévoyait de recevoir le 1er décembre des semi-remorques Tesla.

Le vil âge des valeurs

EXPERT INVITÉ. On constate en ce moment une tentative de renversement contre le mouvement ESG.

La partie n'est pas encore gagnée pour Saputo

10:53 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. Il est un peu tôt pour affirmer que la faiblesse du titre de Saputo est maintenant chose du passé.