États-Unis: nouvelle fusion dans le pétrole, entre APA et Callon pour 4,5G$US

Publié le 04/01/2024 à 10:25

États-Unis: nouvelle fusion dans le pétrole, entre APA et Callon pour 4,5G$US

Publié le 04/01/2024 à 10:25

Par AFP

Les actionnaires actuels d'APA détiendront alors environ 81% de la nouvelle entité et ceux de Callon, le solde. (Photo: 123RF)

Les groupes pétroliers américains APA Corporation et Callon Petroleum ont annoncé jeudi leur projet de rapprochement, une transaction à environ 4,5 milliards de dollars américains (G$US) qui doit permettre à APA de se renforcer dans l'abondant bassin permien aux États-Unis. 

"Callon a constitué un portefeuille solide dans le bassin permien qui est complémentaire avec nos propres actifs permiens et qui ajoute une opportunité dans le [bassin] du Delaware", a commenté John J. Christmann IV, patron d'APA, cité dans un communiqué commun. 

Callon possède près de 500 km2 dans le bassin permien, première réserve de pétrole de schiste aux États-Unis. La position d'APA dans les bassins du Delaware et du Midland va notamment grossir de plus de 50% grâce à cette union.

Leur production quotidienne combinée dépasse les 500 000 barils.

Selon le communiqué, l'opération doit être réalisée exclusivement en actions avec 1,0425 action APA pour une action Callon, ainsi valorisée 38,31$US.

APA compte procéder à l'émission de 70 millions de titres pour réaliser cette opération à 4,5G$US, dette comprise.

Vers 10h, l'action APA perdait 6,27% 34,44 dollars et celle de Callon prenait 4,37% à 35,11$US.

Le projet a été approuvé à l'unanimité des deux conseils d'administration, mais doit encore recevoir l'accord des actionnaires des deux groupes.

La finalisation est attendue dans le courant du deuxième trimestre, après les feux verts réglementaires. Les actionnaires actuels d'APA détiendront alors environ 81% de la nouvelle entité et ceux de Callon, le solde.

C'est la dernière transaction en date dans l'industrie pétrolière américaine.

Au second semestre 2023, les géants américains ExxonMobil et Chevron se sont renforcés dans les énergies fossiles et notamment dans le secteur controversé du pétrole et du gaz de schiste. 

Le premier a bouclé début novembre l'achat de Denbury, spécialisé dans la captation de CO2, pour 4,9G$US et a annoncé le 11 octobre le rachat de Pioneer Natural Resources pour 60G$US.

Son concurrent Chevron a également frappé un grand coup avec l'annonce le 23 octobre du rachat du producteur américain de gaz et de pétrole Hess pour 60G$US (dette comprise).

Sur le même sujet

Les implications économiques de l'attaque de l’Iran sur Israël

EXPERT INVITÉ. La participation de l’Iran au conflit entre Israël et le Hamas pourrait affecter les marchés.

Les autorités américaines de la concurrence déterrent la hache de guerre contre la tech

10:36 | AFP

L'agence fédérale de la concurrence a désormais cinq dossiers en cours contre les géants américains de la tech.

À la une

Bourse: Wall Street craint une escalade au Moyen-Orient

Mis à jour à 18:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a perdu près de 160 points, plombé par la faiblesse des actions du secteur de l’énergie.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Cogeco Communications et Constellation Brands

10:10 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Richelieu, Cogeco et Constellation Brands ? Voici quelques recommandations d'analystes.

Bourse: les gagnants et les perdants du 15 avril

Mis à jour à 18:11 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.