Abitibi : Integra Gold trouve plus de ressources


Édition du 28 Mai 2016

Abitibi : Integra Gold trouve plus de ressources


Édition du 28 Mai 2016

Les récents échantillonnages obtenus dans la zone Cheminée 4 ont convaincu la société d'exploration Integra Gold (TSX-V., ICG, 0,71 $) de retarder de quelques mois l'étude économique du projet Lamaque Sud, établi à l'est de Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue.

À l'origine, la zone Cheminée 4, située à quelque 500 mètres au nord de la zone vedette de Triangle, était bien loin de figurer parmi les cibles prioritaires du projet Lamaque Sud.

«La zone Cheminée 4 a d'abord été forée en 2012, mais sans compréhension géologique», dit Hervé Thiboutot, vice-président principal d'Integra Gold. À l'époque, la haute teneur de coupe envisagée pour le projet Lamaque Sud permettait de tirer de Cheminée 4 tout au plus 100 000 onces (oz) d'or, rappelle-t-il.

«Mais en raison de l'expansion de la zone Triangle, on a foré 12 000 m cet hiver, dit-il. Notre compréhension s'est améliorée de manière significative.»

Si la zone présente parfois des cisaillements empilés à forte inclinaison similaires à celles de Triangle, on y trouve surtout de larges grappes de veines plates et à basses teneurs, plus propices à une exploitation en vrac.

«On a des zones de 20 à 40 m d'épaisseur, avec des teneurs plus basses de 1,5 à 3 ou 4 grammes par tonne [g/t]», explique le vice-président d'Integra Gold. Ces formations rappellent celles de l'ancienne mine Lamaque ou de la mine Goldex, d'Agnico Eagle.

«Avec ce genre de minéralisation, on doit considérer des teneurs de coupe très basses. Ça nous amène à envisager d'autres types d'études : il est question de plus gros tonnages, à plus basses teneurs. On prendra le temps de faire le carottage et l'échantillonnage, et peut-être d'insérer ces données dans l'étude économique préliminaire [EEP].» Le projet Lamaque Sud pourrait donc comprendre des zones de différentes teneurs de coupe.

Un report «justifié»

À l'origine, Integra avait prévu publier son EEP vers la fin de juin ou le début de juillet. L'entrée en scène de Cheminée 4 la convainc toutefois de repousser son étude préliminaire en septembre... et d'y intégrer les résultats des derniers forages dans la zone Triangle. «On va prendre tous les résultats reçus au 1er mars et faire une mise à jour des ressources de Triangle», dit M. Thiboutot. Ces nouveaux échantillons sont issus de 35 trous forés cet hiver.

Le report de l'EEP ne surprend pas vraiment Éric Lemieux, analyste, exploration, à PearTree Securities. «En raison des informations positives diffusées depuis [la dernière estimation de ressources de novembre 2015], je pense que ça se justifie», dit-il. Selon lui, intégrer les forages de cet hiver a plus de sens que de publier une EEP fondée sur les seuls résultats du début de 2015.

«J'avais toujours trouvé ça drôle que Cheminée 4 ne contienne pas plus de ressources que ça, mais je pense qu'Integra y allait de façon méthodique et ne voulait pas trop s'étendre», dit-il.

Quant à la zone Triangle, les travaux de surface ont été achevés en décembre, et tout est en place pour la prochaine étape : l'exploration souterraine. «Le fonçage de la rampe était d'abord prévu en avril, mais il a été reporté en juin parce qu'on voulait faire une meilleure planification de l'orientation de la rampe», explique M. Thiboutot. Le programme, déjà financé pour l'année 2016, devrait s'étendre sur une période variant de 14 à 16 mois.

La rampe, qui descendra à une profondeur de 200 m, permettra non seulement de procéder à des forages plus serrés dans la partie supérieure du gisement, mais aussi de soutirer un échantillon en vrac de quelque 50 000 t, question de commencer les tests métallurgiques. Ce minerai devrait être traité chez un tiers, car le moulin de l'usine Sigma-Lamaque ne sera pas encore en marche.

Les derniers résultats à Triangle laissent présager une mine ayant une teneur de coupe «plus près des 5 g/t que des 3 g/t» et une teneur moyenne correspondante de 9,41 g/t pour des ressources indiquées de 503 420 oz d'or et des ressources présumées de 677 000 oz. L'exploitation se ferait à 80 % en mode «long trou».

Comme cela a été le cas en 2015, Integra prévoit forer environ 100 000 m en 2016. Elle a déjà foré 57 000 m depuis le début de l'année.

Avant même les résultats de ces travaux, Barry Allan, de Mackie Research, dit avoir conclu que le projet Lamaque Sud est économiquement profitable. Sa cible sur le titre est à 0,70 $. Andrew Mikitchook, de M Partners, prévoit que les travaux de mise en valeur créeront plus de richesse. Sa cible est à 1 $.

À la une

À surveiller: Open Text, BCE et D2L

09:09 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Open Text, BCE et D2L? Voici quelques recommandations d’analystes.

Investissement Québec renfloue les coffres de Goodfood

L’intervention d’IQ survient à un moment où les finances de la société montréalaise sont sous pression.

Bourse: Toronto évolue dans le rouge à la mi-journée

Mis à jour à 12:02 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.Wall Street commence la semaine en repli.