Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Québec veut 25 000 éducatrices en services de garde d’ici 2026

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Québec veut 25 000 éducatrices en services de garde d’ici 2026

Québec a du même souffle lancé une campagne publicitaire pour attirer les intéressés. (Photo: La Presse Canadienne)

Québec débloque encore d’autres millions de dollars pour former ou recruter pas moins de 25 000 éducatrices à la petite enfance d’ici 2026.

Les ministres de la Famille, Mathieu Lacombe, et du Travail, Jean Boulet, espèrent en recruter 18 000 nouvelles, par divers incitatifs, et en requalifier 7000 qui peuvent par exemple être dans le réseau sans avoir la pleine qualification requise.

Avec les fonds déjà annoncés en avril dernier pour la première cohorte d’étudiants qui ont amorcé leur formation, c’est un total de 295 millions $ qui seront consacrés à différentes mesures. Quelque 550 personnes ont déjà amorcé cette formation en alternance travail-études.

Par cette panoplie de mesures, Québec offre une formation en alternance travail-études qui est rémunérée pendant cinq jours, une possible reconnaissance des acquis, des bourses et des primes pour les retraitées qui reviendraient au travail.

Ces retraitées se verront offrir une prime de 6,6% qui pourrait représenter 3000 $, a précisé le ministre Boulet.

Ce vaste plan de recrutement d’éducatrices dans les services de garde fait partie du plan de Québec pour y ouvrir 37 000 places. Québec a du même souffle lancé une campagne publicitaire pour attirer les intéressés.