Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Québec donne le feu vert à un soutien financier au Cirque

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Ce soutien financier pourrait atteindre jusqu’à 200 millions $ US.

Après avoir signalé ses intentions au cours des dernières semaines, le gouvernement Legault vient à la rescousse du Cirque du Soleil, qui est actuellement sur la corde raide, en lui octroyant un soutien financier pouvant aller jusqu’à 200 millions $ US.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, en a fait l’annonce, mardi après-midi.

En vertu d’une entente de principe entre Investissement Québec (IQ), le bras financier de l’État québécois, et les actionnaires existants — le fonds d’investissement texan TPG Capital, la firme chinoise Fosun et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CPDQ) — Québec figurera parmi les créanciers de l’entreprise de divertissement.

L’État aurait également l’option de racheter le Cirque advenant que les actionnaires actuels décident de retirer leurs billes, a laissé entendre M. Fitzgibbon.

En échange du soutien financier, le siège social de la compagnie, actuellement situé dans l’arrondissement montréalais de Saint-Michel, devra demeurer dans la province et les membres de sa haute direction devront résider dans la province.

Avec une dette estimée à plus de 900 millions $ US, le Cirque est paralysé par la pandémie de COVID-19, qui a forcé la société à annuler, en mars, ses 44 spectacles et à licencier la quasi-totalité de son effectif, soit environ 4700 personnes.

En plus d’étudier tous les scénarios, y compris celui où elle se placerait à l’abri de ses créanciers, la compagnie a commencé ses démarches afin de dénicher un investisseur ou un acquéreur, ou de renégocier une autre injection de capitaux auprès de ses propriétaires actuels.