Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Climat-Québec: Martine Ouellet rejoint la politique provinciale

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Climat-Québec: Martine Ouellet rejoint la politique provinciale

L’ex-ministre péquiste et ancienne cheffe du Bloc québécois Martine Ouellet reprend du service. (Photo: Jacques Boissinot pour La Presse canadienne)

Martine Ouellet n’a pas dit son dernier mot. 

L’ex-ministre péquiste et ancienne cheffe du Bloc québécois reprend du service et annonce qu’elle crée un nouveau parti politique, à la fois écologiste et indépendantiste.

Comme son nom l’indique, la raison d’être du parti Climat-Québec sera la lutte acharnée aux changements climatiques, une tâche qui ne sera possible selon sa cheffe que si le Québec accède à sa souveraineté.

Son parti a été lancé vendredi et Mme Ouellet ambitionne de présenter une équipe de 125 candidats lors des prochaines élections générales en octobre 2022.

En entrevue téléphonique, elle dit vouloir être une cheffe rassembleuse et dit pouvoir déjà compter sur de nombreux appuis.

La cheffe de Climat-Québec ne croit pas, par ailleurs, que ce nouveau parti viendra encore plus diviser le vote souverainiste, puisqu’on vit au Québec un vide politique actuellement, selon elle.

Chose certaine, à ses yeux, le Québec doit à tout prix et de toute urgence « sortir du déni » et s’attaquer à la crise climatique, l’enjeu qui doit englober tous les autres et avoir préséance sur tout autre.

« Le temps des tergiversations est largement dépassé », a-t-elle écrit sur sa page Facebook, au moment de lancer sa formation politique.

« Soyons réalistes, la survie du monde tel que nous le connaissons est en péril. Le réchauffement climatique n’est plus une menace, mais une fatalité, une crise qui doit être traitée en priorité absolue. Il faut collectivement sortir du déni. Nous n’avons pas le choix », écrit-elle, estimant que désormais « le climat doit devenir le prisme à travers lequel tous les autres enjeux sont évalués ».