Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Trump voit de «bonnes chances» d’accords avec Pyongyang et Pékin

AFP|Mis à jour le 15 avril 2024

Trump voit de «bonnes chances» d’accords avec Pyongyang et Pékin

Donald Trump s’est montré optimiste sur les «bonnes chances» de parvenir à des accords dans deux dossiers diplomatiques majeurs, le désarmement nucléaire de la Corée du Nord et les relations commerciales avec la Chine.

Le lieu et la date de son deuxième sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, après celui, historique, du 12 juin à Singapour, «ont été fixés», a déclaré le président des Etats-Unis dans un entretien diffusé dimanche par la chaîne CBS.

Les détails de la rencontre, pour l’instant prévue pour «fin février» probablement au Vietnam ou en Thaïlande, seront annoncés mardi lors de son discours annuel sur l’état de l’Union «ou juste avant», a-t-il ajouté.

Le renseignement américain a jugé mardi «peu probable» que Pyongyang «abandonne toutes ses armes nucléaires et ses capacités de production», ce qui est pourtant l’objectif affiché par Washington.

«Il y a aussi de très bonnes chances que nous parvenions à un accord», a contesté Donald Trump, tout en reconnaissant que rien n’était sûr.

Il a estimé que Kim Jong Un était «fatigué» de devoir faire face aux sanctions économiques. «Il a la possibilité de devenir une des grandes puissances économiques mondiales», mais «il ne peut pas faire ça tant qu’il a des armes nucléaires», a insisté le locataire de la Maison Blanche.

«Je l’aime bien. Nous nous entendons très bien. Il y a une incroyable alchimie entre nous», a encore dit le milliardaire républicain, jamais avare d’un compliment depuis le sommet de Singapour à l’égard du dirigeant nord-coréen, à la tête d’un régime pourtant considéré comme l’un des pires de la planète en termes de violations des droits humains.

Interrogé sur l’éventuel retrait des soldats américains déployés en Corée du Sud, à l’occasion des négociations avec le Nord, Donald Trump a assuré n’avoir «jamais même discuté de leur départ».

Il a toutefois réaffirmé que la présence de «40 000 soldats en Corée du Sud» était «très coûteuse».

Le président américain a aussi salué l’aide apportée par la Chine dans le dossier nord-coréen, avant d’évoquer les négociations commerciales avec Pékin.

«Il semble que nous soyons en bonne voie pour conclure un accord avec la Chine», a-t-il dit. «Il y a une bonne chance que nous parvenions à un accord», a-t-il ajouté après de nouveaux pourparlers à Washington, à l’approche de l’échéance du 1er mars pour trouver un consensus.