Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Une querelle éclate entre Gildan et Browning West

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Une querelle éclate entre Gildan et Browning West

(Photo: La Presse Canadienne/Christinne Muschi)

Gildan Activewear accuse un fonds d’investissement américain d’avoir enfreint les règles antitrust américaines en augmentant sa participation dans la société et a soulevé des inquiétudes quant à sa capacité à demander une assemblée extraordinaire des actionnaires pour remplacer la majorité des membres de son conseil d’administration.

Browning West demande à l’assemblée de remplacer huit des onze membres du conseil d’administration de la société, dont le président Donald Berg, et de réintégrer le cofondateur de Gildan, Glenn Chamandy, au poste de directeur général. 

Gildan allègue que le fonds n’a pas notifié les régulateurs américains et n’a pas respecté la période d’attente de 30 jours avant d’augmenter sa participation dans la société au point de pouvoir demander l’assemblée des actionnaires. 

Browning West affirme que la société cherche à invalider sa demande d’assemblée en se fondant sur la prémisse erronée qu’elle a violé la loi américaine Hart-Scott-Rodino Antitrust Improvements.

Dans une lettre adressée aux actionnaires, la société a déclaré qu’elle ne posait aucun problème antitrust important aux autorités concernées et a accusé le conseil d’administration de Gildan d’essayer d’éviter la tenue de l’assemblée extraordinaire.

Gildan est plongée dans une lutte pour savoir qui doit diriger la société depuis qu’elle a annoncé, à la fin de l’année dernière, que Glenn Chamandy serait remplacé par M. Vince Tyra au poste de directeur général. Plusieurs actionnaires de Gildan, dont le plus important, Jarislowsky Fraser, ont demandé la réintégration de Glenn Chamandy.