Shein a déposé une demande d'introduction en Bourse aux États-Unis, selon le WSJ

Publié le 28/11/2023 à 10:33, mis à jour le 28/11/2023 à 10:38

Shein a déposé une demande d'introduction en Bourse aux États-Unis, selon le WSJ

Publié le 28/11/2023 à 10:33, mis à jour le 28/11/2023 à 10:38

Par AFP

Shein avait été valorisé 66 milliards de dollars américains (G$US) plus tôt cette année, et cette introduction en Bourse pourrait être l'une des plus importantes depuis des années, détaille le Wall Street Journal. (Photo: 123RF)

Le géant chinois de la «fast fashion», Shein, a confidentiellement déposé une demande d'introduction en Bourse aux États-Unis, rapporte lundi soir le Wall Street Journal, évoquant l'une des plus importantes «depuis des années».

Cette introduction «pourrait avoir lieu en 2024, ont indiqué des sources proches du dossier», écrit le Wall Street Journal, qui précise que des médias chinois avaient également fait état de cette demande.

Les banques Goldman Sachs, JPMorgan Chase et Morgan Stanley, ont été chargées de rédiger l'offre, ajoute le quotidien économique.

Contactées par l'AFP, ni Goldman Sachs ni JPMorgan Chase n'ont souhaité s'exprimer. Morgan Stanley n'a pas donné suite.

Shein avait été valorisé 66 milliards de dollars américains (G$US) plus tôt cette année, et cette introduction en Bourse pourrait être l'une des plus importantes depuis des années, détaille le Wall Street Journal.

Shein a enregistré 23G$US de chiffre d'affaires et 800M$US de bénéfice net en 2022 et a déclaré aux investisseurs que l'entreprise avait généré un chiffre d'affaires et des bénéfices records pour les trois premiers trimestres de 2023, a également rapporté le Wall Street Journal.

Fondé en 2008 en Chine et désormais basé à Singapour, Shein a rapidement conquis le marché mondial de la «fast fashion», basée sur le renouvellement rapide des collections à très petits prix, et ne vend qu'en ligne, ciblant une jeune clientèle s'abreuvant aux réseaux sociaux.

Accusée de travail forcé, d'incitation à la surconsommation, montrée du doigt pour l'impact environnemental de ses produits et peu transparente sur sa production, la marque s'attire les foudres des défenseurs de l'environnement et des droits de la personne.

 

Sur le même sujet

Trois erreurs à éviter en matière de REER

Mis à jour le 20/02/2024 | Morningstar

Minimisez les impôts et maximisez les rendements.

Investissement 101: les bases pour faire fructifier son argent

Mis à jour le 20/02/2024 | La Presse Canadienne

«J'ai vu trop de gens travailler dur juste pour épargner leur argent "sous le matelas" ou dans un compte d'épargne.»

À la une

Reprise de l’activité immobilière: la baisse des taux ne sera pas suffisante à elle seule

Mis à jour il y a 26 minutes | Charles Poulin

Le terrain de jeu est extrêmement complexe à l’heure actuelle.

Le projet de loi 31 sur le logement est finalement adopté

Le projet de loi a provoqué plusieurs levées de boucliers, particulièrement parce qu’il s’attaque à la cession de bail.

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé après les minutes de la Fed et avant Nvidia

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de 45 points.