Nike rattrapé par les problèmes logistiques, qui gonflent ses coûts et ses stocks

Publié le 29/09/2022 à 17:54

Nike rattrapé par les problèmes logistiques, qui gonflent ses coûts et ses stocks

Publié le 29/09/2022 à 17:54

Par AFP

L’entreprise a dû réduire les prix sur certains produits qu’elle vend directement dans ses propres magasins ou en ligne, en Amérique du Nord notamment pour écouler ses stocks. (Photo: 123RF)

New York — Le géant américain des articles de sports Nike a dévoilé jeudi des résultats trimestriels meilleurs qu’attendu, mais ses marges sont érodées par les coûts logistiques, les opérations de promotion destinées à réduire ses stocks et les effets de change.

Le chiffre d’affaires de l’entreprise est reparti à la hausse, augmentant de 4% de juin à août, période correspondant à son premier trimestre comptable, pour atteindre 12,7 milliards de dollars (G$), plus que les 12,27G$ prévu.

Si les effets de change n’étaient pas pris en compte, les ventes seraient en hausse de 10%.

Le bénéfice net du groupe a de son côté reculé de 22% à 1,5G$ de dollars.

Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, la mesure préférée des investisseurs de Wall Street, le bénéfice s’est affiché à 93 cents, soit juste au-dessus des 92 cents attendus par les analystes.

L’action reculait malgré tout de près de 5% dans les échanges électroniques juste après la publication de ces résultats.

La marge brute du groupe a reculé, pâtissant notamment de «dépenses de fret et logistiques élevées» et de taux de change dans leur ensemble défavorables, explique Nike. 

L’entreprise a aussi dû réduire les prix sur certains produits qu’elle vend directement dans ses propres magasins ou en ligne, en Amérique du Nord notamment pour écouler ses stocks. 

Nike a en effet vu ses inventaires bondir de 44% par rapport à la même période en 2021. La demande pour ses produits reste «solide», affirme le groupe. Mais les cargaisons mettent du temps à arriver à cause de difficultés persistantes dans la chaîne d’approvisionnement.

Dans le même temps, l’entreprise a vu ses dépenses marketing et administratives augmenter de 10%, avec notamment une hausse des dépenses salariales et d’investissements stratégiques dans les technologies.

Sur le même sujet

Nike se sépare de la star de la NBA Kyrie Irving

05/12/2022 | AFP

Son club des Brooklyn Nets l’avait également mis à l’écart pour au moins cinq matches, sans percevoir de salaire.

Au tour de Nike de suspendre son soutien financier à Hockey Canada

Le site de Hockey Canada répertorie Nike comme l’un de ses quatre principaux partenaires de commandites, depuis 1999.

À la une

Bourse: Toronto retraite de plus de 250 points

Mis à jour à 18:54 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine en baisse, le spectre de la récession plane.

À surveiller : Dollarama, Goodfood et Boyd Group

Que faire avec les titres de Dollarama, Goodfood et Boyd Group?

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour à 17:34 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.