Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

L’activité manufacturière de New York se contracte de nouveau

AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

L’activité manufacturière de New York se contracte de nouveau

L’indice d’activité manufacturière de l’État de New York est considéré comme un bon baromètre de l’évolution de l’économie américaine. (Photo: 123RF)

Washington — L’activité manufacturière de la région de New York, dans le nord-est des États-Unis, se contracte de nouveau en février, un peu moins qu’attendu cependant, mais le niveau d’emploi recule pour la première fois depuis plus de deux ans.

L’indice mesurant l’évolution de cette activité a grimpé de 27 points par rapport à janvier, pour s’établir à -5,8 points, selon l’enquête mensuelle Empire State, publiée mercredi par l’antenne de New York de la banque centrale américaine (Fed) et réalisée auprès d’industriels de la région.

C’est bien mieux qu’attendu cependant, puisque les analystes voyaient l’indice s’établir à -19,0 points.

L’activité continue donc de se contracter par rapport à janvier, puisque l’indice reste inférieur à zéro, mais moins fortement. Il avait atteint en janvier son niveau le plus bas depuis mi-2020, en pleine pandémie de COVID-19.

Mesuré dans une région fortement industrialisée, l’indice d’activité manufacturière de l’État de New York est considéré comme un bon baromètre de l’évolution de l’économie américaine.

«Les nouvelles commandes ont légèrement diminué, tandis que les expéditions sont restées stables. Les délais de livraison ont raccourci et les stocks ont légèrement augmenté», détaille la Fed de New York.

Alors que les États-Unis connaissent depuis près de deux ans une pénurie de main-d’œuvre, faisant grimper les salaires en plein épisode de forte inflation, «les niveaux d’emploi ont diminué pour la première fois depuis le début de la pandémie», relève cette enquête.

L’inflation, elle, reste forte, et la hausse des prix, tant à l’achat qu’à la vente, a même été plus élevée que le mois dernier.

Malgré cela, les industriels de cette région se montrent optimistes, et attendent une amélioration des conditions économiques et de leurs affaires dans les mois à venir.

L’inflation a un peu ralenti en janvier sur un an, selon l’indice CPI publié mardi, à 6,4% sur un an, contre 6,5% en décembre. Mais elle a de nouveau accéléré sur un mois, à 0,5% contre 0,1%, pour la première fois depuis septembre.