Estée Lauder toujours affecté par la Chine, abaisse ses prévisions

Publié le 01/11/2023 à 18:32

Estée Lauder toujours affecté par la Chine, abaisse ses prévisions

Publié le 01/11/2023 à 18:32

Par AFP

Estée Lauder a réalisé entre juillet et septembre un bénéfice net de 31M$US, contre 489M$US un an plus tôt. (Photo: 123RF)

Le groupe américain de cosmétiques Estée Lauder a de nouveau souffert de l'atonie des ventes en Chine, parvenant néanmoins à déjouer les anticipations des analystes avec un petit bénéfice trimestriel ce qui n'a toutefois pas évité un abaissement de ses prévisions annuelles. 

Au premier trimestre de son exercice 2024 décalé, le groupe a subi un repli de 10% de son chiffre d'affaires à 3,52 milliards de dollars américains (G$US) du fait de «pressions prévues dans les activités de détail liées aux voyages en Asie ainsi que de vents contraires croissants du fait d'une reprise plus lente que prévue dans les produits de prestige en Chine continentale», a-t-il expliqué dans un communiqué.

Ces obstacles ont été partiellement compensés par une croissance organique aux États-Unis, dans de nombreux pays d'Asie-Pacifique, en particulier Hong Kong et Japon, ainsi que dans de nombreux pays d'Europe, d'Afrique et du Moyen-Orient, en particulier au Royaume-Uni et en Allemagne. 

La hausse des ventes de parfums et de maquillage ont partiellement compensé la baisse des soins de la peau.

Estée Lauder a réalisé entre juillet et septembre un bénéfice net de 31M$US, contre 489M$US un an plus tôt. C'est mieux que le consensus des analystes qui tablaient sur une perte de 74M$US.

Rapporté par action et hors éléments exceptionnels (référence pour les marchés), le bénéfice net ressort à 11 cents US tandis que les analystes avaient pronostiqué une perte de 21 cents US.

Dans les échanges électroniques avant l'ouverture de la Bourse de New York, l'action Estée Lauder chutait de 15,80%.

Arguant du rythme plus lent que prévu de reprise de ses ventes et de ses marges et citant des incertitudes macroéconomiques (risques de récession, inflation, etc.) et géopolitiques (guerre entre Israël et le Hamas, entre autres), Estée Lauder a revu ses ambitions à la baisse pour son deuxième trimestre et pour l'exercice, s'attendant toutefois à un rebond dans le courant du deuxième semestre.

Il compte améliorer ses marges en pratiquant des «hausses de prix stratégiques», en diminuant les opérations commerciales de réductions et en abaissant certains coûts liés aux produits. Et il compte aussi sur de meilleures ventes en Chine et aux touristes en Asie.

Son plan de restauration des marges à horizon 2025-2026 devrait apporter 800 à 1 milliard de dollars américains supplémentaires à son bénéfice opérationnel.

Le chiffre d'affaires est attendu en baisse de 9 à 11% au deuxième trimestre et de 1 à 2% sur l'exercice. Le bénéfice par action à données comparables devrait se situer entre 47 et 57 cents US au deuxième trimestre et entre 2,08 et 2,35 dollars américains sur l'année fiscale. 

Sur le même sujet

Deux producteurs de graphite du Québec dénoncent la concurrence chinoise

La North American Graphite Alliance exhorte Washington d’imposer des tarifs sur des importations chinoises de graphite.

Pourquoi les prix du lithium s'effondrent-ils?

20/02/2024 | François Normand

Le Québec abrite la seule mine de lithium en Amérique du Nord, et compte six autres projets de mines.

À la une

Négociations à TVA: un lock-out n'est pas à exclure, dit PKP

Les pourparlers entre la direction et le syndicat se déroulent actuellement en présence d’un médiateur.

Télécom: «Ça devient encore plus concurrentiel», note le patron de Québecor

Québecor a dévoilé jeudi des résultats inférieurs aux attentes des analystes.

Hausses de bénéfices pour Québecor, au 4T de 2023 et pour l'exercice

Le conseil d’administration a déclaré mercredi un dividende trimestriel de 0,325 $ par action.